Redek et Pierrot (le Mock) redonnent du Peps à la littérature classique

Publié le 15/09/2018 - 10:40
Mis à jour le 15/09/2018 - 11:13

vidéo • Les deux comparses de la la chaîne Youtube « Le Mock » sont à Besançon aux « Livres dans la Boucle » pour leur premier salon littéraire. Originaires de la région de Lyon, Redek et Pierrot se sont rencontrés en première année de classe préparatoire et ont eu l’idée en 2015 de monter une chaîne YouTube de vulgarisation de la littérature classique. Yasmine et Camélia, élèves de 3C du collège Diderot les ont interrogés sur leur travail… et passion.

Que signifie de nom de votre chaîne, Le Mock ?

Pierrot : "Le mot ne veut rien dire. Mais nous avons commencé en 2015 à l’époque où se développaient ce qu’on appelle les MOOC, « massive open online courses » ou cours en ligne proposés par les professeurs des universités. Nous avons choisi d’aller dans le même sens en décidant de filmer des sujets qui soient instructifs. Parce qu’en 2015, sur Youtube, on trouvait peu de sujets sérieux, surtout des blagues. Aucune chaîne ne traitait de sujet sur l’école par exemple..."

Qu'est-ce qui vous plaît dans le décalage entre la littérature classique et internet avec votre chaîne YouTube ?

 

Redek et Pierrot Le mock from maCommune.info on Vimeo.

Comment expliquez-vous le succès de certaines de vos vidéos ?

Pierrot : "On n’est pas encore au million !"

Redek : "Je pense que c’est en rapport avec le thème. Certains thèmes touchent les gens, les interpellent. Par exemple, récemment nous avons mis en ligne une vidéo qui s’intitule Les Français lisent-ils trop ? Ou encore Tous les poètes sont-ils morts ? Ce sont des sujets pour lesquels les gens se sentent concernés et ont envie de débattre. Et quand les gens sont investis dans le débat, les vues montent".

Pierrot : "Ce qui plaît aussi dans les vidéos c’est que ce n’est pas toujours nous qui commentons. Ce sont parfois des extraits de livres qui sont lus, avec de la musique et des images. Par exemple, nous avons fait un film d’animation du poème La Chanson du mal-aimé de Guillaume Apollinaire, c’est quelque chose qui touche beaucoup plus les gens".

"La vidéo les Français lisent-ils trop. C’est une vidéo à laquelle on répond : oui. Oui dans le sens, trop vite. Les gens qui lisent beaucoup, dès qu’ils ont terminé la lecture d’un livre, le ferment et passent au suivant.  Mais qu’en ont-ils vraiment retenu ?

Quand un film nous a beaucoup plu, on a plaisir à le redécouvrir et à redécouvrir autrement ses personnages. On essaie de dire la même chose au sujet des livres : relire un livre permet de comprendre beaucoup de choses, et en plus, les personnages deviennent encore plus proches de toi, car ils tout le temps là dans ta tête, tu es tout le temps en train de te rappeler leurs histoires. Et même, l’objectif serait de l’apprendre par cœur ! Comme en poésie. Comme une chanson qui plaît. Car quelque chose qui te trotte dans la tête en permanence finit par faire corps avec toi. Ce n’est plus juste quelque chose que tu aimes bien, cela fait partie de toi…

Nous, on aimerait que la littérature, ce soit cela et pas seulement de la connaissance. Par exemple, ne pas se contenter de connaître les livres de Balzac, mais plutôt dire que l’on connaît et que l’on comprend ses personnages. Parce qu’on pense que le problème aujourd’hui, c’est que les gens ont du mal à comprendre les autres, on fait des idées tranchées sur eux lorsqu’ils sont différents.

Et nous, on pense que ce n'est pas bien.  Les personnages des romans sont des gens, comme dans la vie, qui sont différents de toi et que tu prends le temps de les comprendre vraiment…"

Quels sont vos livres préférés ?

Redek et Pierrot livres préferés from maCommune.info on Vimeo.

Interview réalisée avec le concours des élèves de 3°C de la classe média du collège Diderot de Besançon.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

livres dans la boucle

Nouveau record pour Livres dans la Boucle avec 33.250 visiteurs !

La huitième édition de Livres dans la boucle a fait un carton plein ces 15, 16 et 17 septembre 2023… Au total, 33.250 visiteurs se sont rendus sur les différents sites du salon littéraire de Besançon et son agglomération. Une fierté pour Christine Bresson, directrice de la communication de Grand Besançon Métropole, qui tient à préciser que cet événement est avant tout culturel.

Aux Livres dans la boucle à Besançon, intelligence artificielle et 150e anniversaire de Colette

Le festival des Livres dans la boucle, à Besançon, a ouvert vendredi sous la présidence de l'académicien Dany Laferrière pour trois jours durant lesquels un hommage sera rendu à la romancière Colette et le public s'interrogera sur l'intelligence artificielle dans la création littéraire.

Auteurs, nouveautés, programme, infos pratiques… Tout ce que vous devez savoir sur Livres dans la boucle 2023 

L'écrivaine Emmanuelle Lambert annule sa venue • À partir de mercredi 30 août, les futur(e)s visiteur(e)s du festival littéraire Livres dans la boucle à Besançon vont pouvoir réserver leur places pour les différents rendez-vous de l’évènement. À cette occasion, Anne Vignot, maire de Besançon et présidente de Grand Besançon Métropole a réuni la presse locale pour une conférence de presse ce mardi pour lever le voile sur la programmation et les nouveautés de cette 8e édition.

Culture

Livre élu 2024 : 3.500 élèves du Doubs exposent leurs créations à Besançon

Durant toute l’année scolaire 2023-2024, 3.500 élèves de Besançon et ses environs ont participé au Livre élu 2024. Après avoir lu et échangé, ils ont conçu des créations inédites qui seront présentées lors d’une exposition, du 19 juin au 3 juillet, à la Maison de quartier Grette-Butte.

“Fibra”, une exposition qui invite à repenser l’architecture au Musée des maisons comtoises

Installée au musée des maisons comtoises de Nancray jusqu’au 3 novembre 2024, l’exposition "Fibra" montre des types très variés de construction dans le monde aussi bien dans la forme que dans les matériaux utilisés. Florence Coutier, conservatrice du patrimoine au musée, nous en parle…

Législatives 2024 : à Besançon comme en France, les lieux de musiques actuelles appellent à faire barrage à l’extrême droite

Dans un communiqué de la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) diffusé vendredi 14 juin 2024, le monde des arts et de la culture appellent à se mobiliser aux élections législatives pour ”faire barrage à l’extrême droite”. Un texte relayé notamment par La Rodia et Le Bastion à Besançon.

Fête de la musique 2024 : le programme des festivités à Besançon

Cette année encore, le 21 juin 2024 les rues et places de Besançon accueilleront musiciens et visiteurs à l’occasion de la fête de la musique. Concerts sur scène, ou dans les rues, les conséquences sur la circulation au centre-ville, voici tout ce qu’il faut savoir sur cette Fête de la musique 2024 à Besançon !

80 ans du Débarquement en Normandie : un Bisontin est sur place…

Quelques jours après la remise de documents historiques au musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon, Nicolas Guillaume-Lamarre a reçu une invitation du ministère de la Défense et des Armées pour assister à la grande cérémonie internationale commémorative du 80e anniversaire du Débarquement en Normandie. Il partage, avec nous, ses photos de l'évènement qui s’est tenu jeudi 6 juin 2024.

Ce qui change à Détonation 2024...

VIDÉO • L’équipe de La Rodia s’est réunie mardi 4 juin 2024 pour dévoiler la programmation, mais aussi les grands changements de la 11e édition de son festival Détonation qui se déroulera pendant trois jours en septembre prochain. Voici tout ce que vous devez savoir sur le nouveau chapitre de cet évènement incontournable de la rentrée bisontine.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.09
légère pluie
le 20/06 à 6h00
Vent
0.92 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
94 %