Réélection de Jean Geney à Etupes

Publié le 23/03/2009 - 11:34
Mis à jour le 23/03/2009 - 11:34

Après l’invalidation de l’élection municipale de mars 2008, les habitants d’Etupes étaient appelés aux urnes ce week-end. Sans surprise, le maire de la commune depuis 20 ans devrait retrouver son siège grâce à 18 conseillers élus sur sa liste dès le premier tour

1237804909.jpg




Mars 2008 : Il n’y avait que 20 petites voix d’écart entre  la liste à gauche de  Philippe Claudel et celle de l’ancien député RPR Jean Geney,  maire de la commune de puis 1989. Les conditions de dépouillement avaient été alors critiquées par l’opposition.
En février 2009, l’invalidation du scrutin avait été confirmé par le conseil d’Etat d’où ce retour aux urnes.

Ce week-end, les deux candidats ont joué au coude à coude avec un fort taux de participation de 73 %.
Pour ce premier tour, 12 voix séparent Jean Geney de son opposant.

 Mais depuis mars, la donne a changé car selon les derniers chiffres du recensement, la commune est passée sous la barre des 3 500 habitants. Les 2 430  électeurs inscrits sur les lites peuvent donc panacher. Au second tour il restera cinq conseillers municipaux à élire.

Les résultats du 1er tour

(Pour être élu, les candidats doivent obtenir 874 suffrages)

Jean Geney : 880

Michel Ajoux : 878 voix

 Patrick Bassignot : 880

Magali Bertini : 877

André Billion : 879

Anna Cafarelli : 886

Catherine Dessables : 874

René Dessaux : 880

Magali Didier : 880

Christine Dreyer : 882

Jean Geney : 880

Yvette Humbert : 878

 Marie-France Orioli : 875

Daniel Perret : 881

Christiane Robert : 878

Guy Rolland : 887

Jacqueline Rueff : 889

Nathalie Thevenet : 879

 Catherine Vincent : 883

 

Philippe Claudel : 868 (Gauche sans étiquette : non élu)




Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Région Bourgogne Franche-Comté : 126 M€ en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires

Réunis en commission permanente, vendredi 20 novembre 2020, les élus régionaux ont voté près de 126 millions d’euros d’aides en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires. Une partie de ces crédits concerne le Plan d’accélération de l’investissement régional mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de Covid-19.

La loi Recherche définitivement adoptée au Parlement

Face au risque de "décrochage" de la recherche française, le Parlement a définitivement adopté ce vendredi 20 novembre 2020 le projet de loi de programmation (LPR), "un investissement historique" selon le gouvernement confronté à la défiance accrue de la communauté universitaire et scientifique. Fannette Charvier, députée du Doubs se félicite de cette décision (elle avait été désignée responsable de ce texte pour le groupe LaREM).
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.94
nuageux
le 25/11 à 21h00
Vent
1.36 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
85 %

Sondage