Réforme du Code du travail : "une fracture idéologique" entre le PS et la République en marche selon Dahoui

Publié le 12/09/2017 - 13:02
Mis à jour le 13/09/2017 - 13:58

L'adjoint au maire en charge de l'Éducation à la Ville de Besançon estime que cette réforme du Code du travail est le marqueur d'une "fracture idéologique concrète entre les socialistes et la République En Marche"

 ©
©

"Même pour le social-démocrate pragmatique que je suis, le Code du travail doit demeurer un droit protecteur en tenant compte de l'aspect inégalitaire, par nature, du contrat de travail" explique le socialiste Yves-Michel Dahoui dans un communiqué en tena,t à préciser qu'il était déjà hostile à la loi travail sans pour autant faire partie des frondeurs sous le quinquennat de François Hollande.  "Cette précision étant apportée à celles et ceux qui, oubliant les fondements même de la social-démocratie, voudraient me classer par facilité ou pour se donner bonne conscience, parmi les soutiens de Jean-Luc Mélenchon et de la France Insoumise, ce que je ne suis pas… "

L'adjoint au maire s'interroge. Il trouve curieux, pour ne pas dire étrange, de voir que certains soutiennent "inconditionnellement" ce qu'ils ont toujours combattu. Suivez mon regard…

Dahoui : "Le patronat français et la droite en ont rêvé , Macron l'a fait !"

Pour Yves Michel Dahoui, l'assouplissement du Code du travail pour lutter plus efficacement contre le chômage est une vieille rengaine des années 80 chère à Yvon Gattaz, père de l'actuel patron du Medef. "C'était il y a plus de trente ans. Il est d'ailleurs révélateur de constater que toute la droite française, franchement ou hypocritement , se réjouit de l'application des ordonnances, dont l'esprit est conforme à tout ce qu'elle a toujours tenté de promouvoir, sans pour autant parvenir totalement à ses fins .le patronat français et la droite en ont rêvé , Macron l'a fait "

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Régionales Bourgogne-Franche-Comté : le portrait et le programme de Gilles Platret

CANDIDAT N°7 • Gilles Platret a 48 ans. Depuis 2014, il est maire de Chalon-sur-Saône et conseiller régional à la Région Bourgogne Franche-Comté depuis 2015. Il est également vice-président du parti Les Républicains. Cette année, il se présente en tête de liste pour les élections régionales avec "Pour les Bourguignons et les Francs-Comtois" (LR-Debout la France-UDI).

Régionales Bourgogne-Franche-Comté : le portrait et le programme de Stéphanie Modde

Candidate n°6 •

Stéphanie Modde a 53 ans. Présidente du groupe des élus écologiste a 10 ans, Elle a intégré les Verts en 1995. Depuis, elle n'a eu de cesse de faire de l'écologie politique son étandard avec une vision sociale clairement affichée à gauche. Avec sa liste  "Écologistes et Solidaires", Stéphanie Modde dit vouloir porter une écologie ambitieuse pour la Bourgogne Franche-Comté.

Régionales Bourgogne-Franche-Comté : le portrait et le programme de Marie-Guite Dufay

Candidat n°3 • Marie-Guite Dufay a 73 ans. Élue au conseil régional de Franche-Comté sur, elle devient 1re vice-présidente de la région. Au décès de Raymond Forni en 2008, elle prend le siège de la présidence qu'elle conservera en 2010 puis en 2015 lors des premières élections à l'échelle des grandes régions. Elle se représente à nouveau avec la liste "Notre Région par Coeur" (PS-PRG-PCF et société civile)
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 25.78
partiellement nuageux
le 16/06 à 9h00
Vent
1.05 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
12 %

Sondage