Régionales 2015 - Sarkozy : "voici le temps de l'union avec l'UDI"

Publié le 23/06/2015 - 21:18
Mis à jour le 25/06/2015 - 11:02

À l’issue de l’accord avec les Républicains qui octroie à l’UDI la  tête de liste dans trois régions (Bourgogne Franche-Comté, Centre Val de Loire et Normandie), Nicolas Sarkozy a déclaré se réjouir de cette union. François Sauvadet sera donc tête de liste dans la région au détriment d’Alain Joyandet qui déclare « prendre acte » de la décision du bureau national. Le sénateur de Haute-Saône tiendra une conférence de presse à Dijon jeudi après-midi.

 ©
©

ACCORD

"Je me réjouis de l’union entre les Républicains et l’UDI" a déclaré le président des Républicains. "Après le rassemblement de la famille des Républicains, voici le temps de l’union avec l’UDI. L’alternance est en marche, rien ne l’arrêtera !" a-t-il assuré.

Outre la nécessité pour Les Républicains de partir unis avec l'UDI aux régionales de décembre après les expériences concluantes des municipales de 2014 et départementales de 2015 – Nicolas Sarkozy y voit l'occasion de préparer, à son avantage, la primaire pour 2017. Y associer les centristes, qui lui préfèrent généralement Alain Juppé, lui permet de se poser en rassembleur de sa famille politique élargie.

Hervé Morin, président du Nouveau Centre, principale composante de l'UDI, et Philippe Vigier, président des députés UDI, l'ont assuré qu'ils soutenaient la participation à cette primaire. François Sauvadet est favorable à ce que son parti y réfléchisse.

Reste que le président de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde, persiste et affirme que cette question n'est pas à l'ordre du jour  avec M. Sarkozy. Il  répète qu'elle sera tranchée par ses militants début 2016.

Info + 

Les termes de l'accord Républicains UDI 
  • Listes communes Républicains/UDI dans toutes les régions.           
  • 3 têtes de liste régionale pour l’UDI (Bourgogne-Franche-Comté, Centre, Normandie).
  • Une fourchette du ratio UDI/Républicains de 25% à 33% des places éligibles à l’échelle nationale.              
  • Engagements communs des Républicains et de l’UDI sur le second tour :
    • maintien des listes dans toutes les régions où elles peuvent le faire ;
    • accord préalable des chefs de file sur une fusion éventuelle avec d’autres     listes partageant les valeurs de la droite et du centre.        
  • Renvoi à des accords locaux de certaines modalités :
    • équilibres régionaux et départementaux de composition des listes ;
    •  création d’un groupe unique ou de groupes séparés dans les conseils régionaux ;
    • ces accords devront être validés par les commissions nationales  d’investiture des Républicains et de l’UDI.

S’ajouteraient à cet accord national, les 3 accords régionaux de gouvernance passés avec les 3 chefs de file UDI :        

  • soutien et participation à la Primaire de 2016 ;
  • répartition des têtes de liste départementale (4 sur 5 en Normandie, 5 sur 6 en  région Centre et 6 sur 8 en Bourgogne-Franche-Comté) ;
  • répartition des sièges entre Républicains et UDI par région (70/30 en Normandie et en région Centre et 75/25 en Bourgogne-Franche-Comté).
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Volte-face : les bars de Besançon pourront finalement diffuser les Jeux olympiques de Paris !

EXCLUSIVITÉ • Suite aux polémiques autour de la diffusion des JO sur les terrasses bisontines, nous avons contacté la Ville de Besançon. Abdel Ghezali, premier adjoint en charge des Sports, a affirmé que la mesure interdisant l’installation d’écrans en extérieur serait suspendue dès vendredi 26 juillet 2024, et cela, jusqu’à la fin des épreuves sportives. Cela inclut également les Jeux paralympiques.

Laurent Croizier s’insurge contre l’arrêté interdisant la diffusion des JO sur les terrasses bisontines…

Dans une lettre adressée en date du 24 juillet 2024 à Anne Vignot, la maire de Besançon, le député du Doubs demande à ce que les restaurateurs et cafetiers bisontins puissent installer des écrans sur leur terrasse ou à l’intérieur de leur établissement qui seraient visibles depuis la voie publique…

Macron : pas de nouveau gouvernement avant la fin des JO, appel aux partis à “faire des compromis”

Emmanuel Macron a affirmé mardi 23 juillet 2024 qu'il ne nommerait pas de nouveau gouvernement avant la fin des Jeux olympiques, "mi-août", au nom de la "trêve" qu'il a invoquée, faisant valoir que l'inverse "créerait un désordre" pendant l'événement sportif planétaire organisé à Paris.

L’ancien préfet de Haute-Saône Michel Vilbois limogé pour management “brutal”

Préfet du Tarn depuis seulement 9 mois, Michel Vilbois, ancien préfet de Haute-Saône, sera démis de ses fonctions à compter du lundi 22 juillet. Connu pour sa fermeté face aux manifestations contre l’autoroute A 69 et visé, selon des sources concordantes, par des accusations de management "brutal". Son limogeage intervient environ un mois après un audit mené auprès de ses services par l’Inspection générale de l’administration (IGA), dont les résultats ne sont pas encore connus.

Candidat RN sous curatelle dans le Jura : un recours pour annuler le scrutin législatif

La candidate Nouveau Front populaire dans la 2e circonscription du Jura a déposé un recours mercredi 17 juillet 2024 devant le Conseil constitutionnel pour faire annuler le scrutin législatif qui avait vu la qualification au second tour d'un candidat Rassemblement national sous curatelle, donc théoriquement inéligible.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 25.22
nuageux
le 25/07 à 18h00
Vent
1.75 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
59 %