Régionales Bourgogne-Franche-Comté : le portrait et le programme de Marie-Guite Dufay

Publié le 10/06/2021 - 17:58
Mis à jour le 10/06/2021 - 18:00

Candidat n°3 • Marie-Guite Dufay a 73 ans. Élue au conseil régional de Franche-Comté sur, elle devient 1re vice-présidente de la région. Au décès de Raymond Forni en 2008, elle prend le siège de la présidence qu’elle conservera en 2010 puis en 2015 lors des premières élections à l’échelle des grandes régions. Elle se représente à nouveau avec la liste « Notre Région par Coeur » (PS-PRG-PCF et société civile)

 ©
©

Qui est Marie-Guite Dufay ?

  • Née le 21 mai 1949 à Paris (73 ans)
  • Profession : Cadre Pôle Emploi en retraite
  • Mandats : Présidente de Région
  • Situation familiale : Mariée, mère de trois enfants

« J’ai passé ma jeunesse dans le Cantal, terre rude et volcanique, cela forge le caractère. Rien ne me prédestinait a priori à l’engagement politique. Mais j’ai eu la chance de côtoyer des hommes et des femmes qui m’ont ouvert à l’engagement en faveur du bien commun, ce qu’est la politique dès lors qu’elle est exercée avec sincérité. »

Nom de la liste : Notre Région par Coeur

  • Étiquettes politiques : PS-PRG-PCF et société civile

Quelle est votre vision pour la Bourgogne Franche-Comté ? Pourquoi vous présentez-vous ?

Face à la crise, il reste tant  à faire. J’ai initié de nombreuses actions à la tête de la Région pour préserver nos emplois, nos entreprises, protéger les femmes et les hommes, et notre environnement, face aux grands changements que nous avons tous à affronter.

Et il y a aussi un enjeu politique fort : la gauche a été un rempart contre l’extrême droite en 2015 ; elle le reste aujourd’hui.

Je suis aujourd’hui candidate pour écrire une nouvelle étape pour notre Région, avec une équipe à la fois expérimentée et renouvelée.

Quels sont les cinq points prioritaires de votre programme ?

Mon programme se décline en 100 propositions.

Les cinq priorités qui le structurent sont extrêmement claires :

je veux une Région qui protège, par l’emploi, par la formation ; une Région solidaire, qui donne plus à ceux qui ont moins,

une Région qui rayonne, grâce à l’innovation et à ses universités ;

une Région, bien sûr, qui répond à l’urgence écologique ;

et enfin une Région qui rassemble, et qui, face à ceux qui préfèrent diviser, fait le choix de l’alliance des territoires pour construire ensemble les solutions de demain. 

Ces propositions sont des engagements. Je les tiendrai, comme j’ai tenu les engagements pris en 2015.

Comment vous différenciez-vous par rapport aux autres listes ?

J’ai tenu tous mes engagements, je défends un bilan dont je suis fière. Tout au long de ce mandat, j’ai toujours concilié développement économique et développement des solidarités : ainsi, j’ai tenu à soutenir spécifiquement les acteurs de l’économie sociale et solidaire, notamment ceux qui aident les personnes éloignées de l’emploi à retrouver un travail par l’insertion par l’activité économique, et les associations d’aide à domicile qui interviennent auprès de personnes fragilisées par l’âge et le handicap.

Tout comme l’écologie, en faveur de laquelle j’agis depuis le début de mon engagement politique ; je ne suis pas dans un effet de mode.

Le message Marie-Guite Dufay aux habitants de Bourgogne Franche-Comté

"Soutien aux grands festivals, aux théâtres, aux orchestres, soutien aux ligues sportives, création de maisons de santé, travaux d’efficacité énergétique dans les logements, appui au développement des énergies renouvelables… La Région est partout.

La Région impacte votre quotidien ! Ces dernières années, la société française a été traversée de mouvements de colères, des colères qui sont légitimes : la perte de pouvoir d’achat, la perte de confiance dans nos gouvernants, la peur du déclassement. Je tiens à répondre à ces attentes, avec la ferme volonté de mener une politique transformatrice de nos vies. Je suis aujourd’hui candidate pour écrire une nouvelle étape pour notre Région"

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Régionales 2021 Bourgogne Franche-Comté

Régionales Bourgogne-Franche-Comté : qui sont les 100 élus de la région ?

Voici, par département la liste des nouveaux conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté. La liste de la présidente sortante, largement en tête, obtient 57 sièges. La liste de Gilles Platret (LR) récolte 18 sièges tout comme celle du RN Julien Odoul. La liste de Denis Thuriot (LREM) en récolte sept.

La sortante socialiste Marie-Guite Dufay largement réélue (42,2%)

La présidente sortante de  Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a été largement réélue, dimanche, avec 42,2% (289.925 voix), devant le  LR Gilles Platret  (24,23 % – 166.448 voix)  et le RN Julien Odoul (23,78% – 163.334 voix), selon les résultats complets, tandis que la liste LREM de Denis Thuriot, dont le maintien avait suscité des critiques, ne franchit pas la barre des 10% (9,79% – 67.220 voix)

Abstention aux Régionales : “la démocratie française plus que jamais en péril”, selon l’Institut Jean Jaurès

L’abstention record du premier tour des régionales (66,72 %) met « la démocratie française plus que jamais en péril », selon une étude publiée ce vendredi 25 juin 2021 par l’Institut Jean Jaurès, qui propose des pistes pour y faire face, comme le vote par correspondance ou une réforme du calendrier électoral.

36 % des Français disent vouloir aller voter dimanche, les électeurs pour la prise en compte du vote blanc

Après le taux d’abstention record (66,7 %) comptabilisé lors du premier tour des élections régionales, la tendance devrait se poursuivre, dimanche 27 juin, lors du second tour. Selon un sondage Ifop pour Le Journal du dimanche rendu public ce jeudi 24 juin, seulement 36 % des Français disent avoir l’intention de se rendre dans l’isoloir.

Politique

Le collectif Hop hop hop retire sa banderole appelant à aller voter

À la suite du résultat des élections européennes, le collectif Hop Hop Hop avait affiché une banderole appelant à aller voter sur la façade de l’Arsenal, bâtiment qu’il occupe à Besançon. Le collectif a été sommé de retirer la banderole par le chef de file de l'opposition Ludovic Fagaut qui en avait fait la demande expresse lors du conseil municipal du jeudi 20 juin 2024. 

Des familles de l’Adapei du Doubs demandent l’exclusion de la secrétaire de l’association, Floriane Jeandenand-Guinchard

C'est à travers un courrier adressé à la présidente de l'Adapei (Association départementale de parents et d'amis des personnes handicapées mentales), Nicole Gauthier, que les familles ont alerté sur la candidature de la secrétaire Floriane Jeandenand-Guinchard pour le rassemblement national aux prochaines législatives.

Législatives : le vice-président de GBM Gabriel Baulieu soutient Laurent Croizier

Le maire de la commune de Serre-les-Sapins et vice-président de Grand Besançon Métropole en charge des finances a publié un communiqué le 18 juin dernier dans lequel il annonce publiquement soutenir la candidature de Laurent Croizier, député sortant de la 1ere circonscription du Doubs. Dans celui-ci, il explique les raisons d’une telle "première". 

Le Rassemblement national, un programme “au service des plus riches” ?

À dix jours du premier tour des élections législatives, l’intersyndicale a souhaité tenir une conférence de presse jeudi 20 juin 2024 à Besançon afin d’apporter son point de vue sur la situation. Elle a notamment voulu rappeler les mesures contre lesquelles l’extrême droite s’est opposée…

Législatives 2024 : Macha Woronoff appelle les étudiants de l’université de Franche-Comté à voter

Alors que le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 9 juin 2024 la dissolution de l’Assemblée nationale, l’association France Universités rappelle dans un communiqué les valeurs des universités françaises. Un point de vue soutenu et partagé par Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté.

Amiante à l'école : "pas de danger pour les enfants" affirme la Ville

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.78
ciel dégagé
le 25/06 à 9h00
Vent
1.94 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
73 %