Dijon : une enquête ouverte après la découverte de deux caisses de professions de foi

Publié le 28/06/2021 - 17:23
Mis à jour le 29/06/2021 - 09:57

Une enquête à été ouverte à Dijon, dans laquelle doit être entendu le directeur d’Adrexo, prestataire chargé de la distribution des plis électoraux, après la découverte de deux caisses de professions de foi abandonnées en Côte d’Or, a indiqué lundi 28 juin le parquet.

 © HL
© HL

Deux personnes ont été interpellées et brièvement entendues avant d'être relâchées dans l'attente de précisions sur les faits et leur qualification judiciaire, a-t-on précisé de même source.

À cet effet, le directeur d'Adrexo, le prestataire chargé de la distribution des plis électoraux dans 51 départements de 7 régions, doit être entendu "très prochainement", a ajouté le parquet sans plus de précision.

L'enquête fait suite à la découverte, au cours du week-end, de deux caisses remplies de professions de foi électorales dans un bois de Chevigny-Saint-Sauveur, non loin de Dijon.

"De nombreuses difficultés" reconnues avant le second tour

Adrexo, vertement critiqué pour des dysfonctionnements d'acheminement lors du premier tour des élections régionales, a reconnu dimanche avoir à nouveau rencontré "de nombreuses difficultés" en amont du second tour. Le prestataire avait demandé l'aide de La Poste pour cette distribution.

L'entreprise dit se tenir à la disposition du ministère de l'Intérieur "pour dresser le bilan de cette opération", et sera en outre auditionné mardi devant la Commission des lois de l'Assemblée nationale sur ces "dysfonctionnements".

Adrexo, spécialisée dans la distribution d'imprimés publicitaires, avait estimé à 9% le nombre de plis électoraux non acheminés à leurs destinataires pour le premier tour, un chiffre équivalent à celui annoncé par La Poste. Le groupe avait fait état d'une attaque informatique pour expliquer ses difficultés.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Régionales 2021 Bourgogne Franche-Comté

Régionales Bourgogne-Franche-Comté : qui sont les 100 élus de la région ?

Voici, par département la liste des nouveaux conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté. La liste de la présidente sortante, largement en tête, obtient 57 sièges. La liste de Gilles Platret (LR) récolte 18 sièges tout comme celle du RN Julien Odoul. La liste de Denis Thuriot (LREM) en récolte sept.

La sortante socialiste Marie-Guite Dufay largement réélue (42,2%)

La présidente sortante de  Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a été largement réélue, dimanche, avec 42,2% (289.925 voix), devant le  LR Gilles Platret  (24,23 % – 166.448 voix)  et le RN Julien Odoul (23,78% – 163.334 voix), selon les résultats complets, tandis que la liste LREM de Denis Thuriot, dont le maintien avait suscité des critiques, ne franchit pas la barre des 10% (9,79% – 67.220 voix)

Abstention aux Régionales : « la démocratie française plus que jamais en péril », selon l’Institut Jean Jaurès

L’abstention record du premier tour des régionales (66,72 %) met « la démocratie française plus que jamais en péril », selon une étude publiée ce vendredi 25 juin 2021 par l’Institut Jean Jaurès, qui propose des pistes pour y faire face, comme le vote par correspondance ou une réforme du calendrier électoral.

36 % des Français disent vouloir aller voter dimanche, les électeurs pour la prise en compte du vote blanc

Après le taux d’abstention record (66,7 %) comptabilisé lors du premier tour des élections régionales, la tendance devrait se poursuivre, dimanche 27 juin, lors du second tour. Selon un sondage Ifop pour Le Journal du dimanche rendu public ce jeudi 24 juin, seulement 36 % des Français disent avoir l’intention de se rendre dans l’isoloir.

Deuxième tour des régionales et Départementales 2021 : six mouvements de jeunesse de Bourgogne-Franche-Comté appellent à la mobilisation

Suite à la forte abstention des français et notamment des jeunes pour le premier tour des élections régionales et départementales, six mouvements de jeunesse de Bourgogne-Franche-Comté appellent ce jeudi à la mobilisation des jeunes dimanche 27 juin 2021.

Justice

Camaïeu ferme définitivement ses portes ce soir

Ce mercredi 28 septembre, le tribunal commercial de Lille a prononcé la liquidation judiciaire de Camaïeu. 514 magasins vont donc mettre la clé sous la porte et 2.600 emplois seront supprimés. Une dizaine de magasins en Franche-Comté et quatre dans le Grand Besançon sont concernés.

Camaïeu joue sa survie devant le tribunal de commerce : trois boutiques menacées à Besançon

Camaieu et ses 2.600 salariés sur le fil : deux ans après un premier sauvetage, le géant nordiste du prêt-à-porter féminin va tenter mercredi 28 septembre de convaincre le tribunal de commerce de Lille qu'il peut échapper à la liquidation, mais les syndicats craignent le pire. Besançon et le Grand Besançon comptent trois boutiques de l'enseigne.

Le Tribunal administratif de Besançon a fait sa rentrée

Le président du Tribunal administratif de Besançon Thierry Trottin a présenté l’audience solennelle de rentrée de la juridiction ce vendredi 16 septembre en fin de matinée. Devant des élus, des magistrats du tribunal et du barreau de Besançon, le président a fait un bilan de ces deux dernières années et présenté les nouveautés.

Importation de véhicules et fraude fiscale : préfecture, douanes et tribunal vont coopérer

Afin de pouvoir lutter plus efficacement contre la fraude fiscale liée à l'importation de véhicules hors Union Européene, le préfet du Doubs, le directeur régional des douanes et des droits indirects de Besançon et le procureur de la République de Besançon ont signé un nouveau protocole de coopération ce lundi 12 septembre.

Chute mortelle à Besançon :  la version des policiers et du gérant de la discothèque corroborée par l’enquête

L'enquête sur les circonstances de la chute mortelle d'un jeune homme fin juillet à Besançon, après une altercation devant une discothèque, corrobore les dires des policiers et du gérant de l'établissement lancés à sa poursuite et qui nient toute responsabilité dans  son décès, a indiqué le parquet de Besançon.

Tribunal administratif de Besançon : la médiation devient obligatoire dans certains contentieux

Depuis 2017, le recours au juge administratif n’est pas la seule forme de résolution des conflits ni nécessairement la plus adaptée. La médiation préalable, moins onéreuse, plus rapide et plus discrète, a fait ses preuves en permettant de régler de nombreux conflits ces cinq dernières années. Elle devient obligatoire dans certains contentieux. Thierry Trottin, président du tribunal administratif de Besançon, nous en parle.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.22
légère pluie
le 02/10 à 0h00
Vent
4.63 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
97 %

Sondage