Marie-Guite Dufay (PS) réélue : "le rassemblement de la gauche est payant"

Publié le 27/06/2021 - 22:52
Mis à jour le 27/06/2021 - 23:00

La présidente sortante de  Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a été largement réélue, dimanche, avec 42,2% (289.925 voix), devant le  LR Gilles Platret  (24,23 % - 166.448 voix)  et le RN Julien Odoul (23,78% - 163.334 voix), selon les résultats complets, tandis que la liste LREM de Denis Thuriot, dont le maintien avait suscité des critiques, ne franchit pas la barre des 10% (9,79% - 67.220 voix)

Marie-Guite Dufay confortablement réélue à la tête de la région Bourgogne Franche-Comté © Twitter @MarieGuiteDufay
Marie-Guite Dufay confortablement réélue à la tête de la région Bourgogne Franche-Comté © Twitter @MarieGuiteDufay

« Le rassemblement de la gauche est payant », a assuré la présidente socialiste sortante de Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, annoncée victorieuse dimanche après avoir refusé une alliance au second tour avec la liste LREM.

"Le rassemblement de la gauche est payant", a déclaré Mme Dufay, qui serait réélue avec 42,2%, selon des résultats partiels sur plus de 97% des bulletins, précisant cependant qu'il s'agit d'une "élection locale". "Il faut laisser chaque chose à sa place", a-t-elle averti.

"La gauche a un avenir", a ajouté la tête de liste. "Il faut simplement qu'elle soit incarnée", a-t-elle indiqué.

Mme Dufay avait déjoué les sondages en arrivant en tête du premier tour devant le RN (26,5% contre 23,2%). Mais elle avait refusé la main tendue de la liste LREM du maire marcheur de Nevers, Denis Thuriot, préférant passer une alliance avec EELV et obtenant le soutien de formations à la gauche du PS. M. Thuriot était arrivé quatrième au premier tour, avec 11,7%, décidant de se maintenir malgré les critiques. Il n'arrive pas à franchir la barre des 10% au second tour, avec 9,71% selon les résultats partiels.

"Tout n'est pas négatif", a-t-il cependant estimé, rappelant que, "si je m'étais retiré, la majorité présidentielle ne serait pas représentée" au conseil régional.

"Il ne faut pas mélanger les élections", a-t-il répondu, interrogé sur la possibilité que ces régionales préfigurent la présidentielle de 2022.

Mme Dufay avait brandi le spectre d'un sursaut du RN au second tour mais il n'en a manifestement pas été le cas, Julien Odoul, la tête de liste de l'extrême droite finissant troisième derrière le LR Gilles Platret.

"Oui nos électeurs n'ont pas répondu présents", a-t-il reconnu. "Nous sommes distancés par la candidate sortante qui, comme tous les sortants de France, bénéficie de l'abstention et de la mobilisation de son camp."

"Mais la majorité qui sera celle du Conseil régional ne sera pas représentative, ce n'est pas la majorité populaire qui s'est exprimée", a-t-il estimé, pointant du doigt la "formidable défaite pour notre démocratie" que représente la forte abstention (63,4%). "La majorité qui vient d'être élue a très très peu de légitimité", selon M. Odoul.

M. Platret s'est quant à lui félicité de son score, assurant qu'il représentait "un encouragement". "

Résultats et réactions : la soirée électorale  du dimanche 27 juin 2021

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Régionales 2021 Bourgogne Franche-Comté

Régionales Bourgogne-Franche-Comté : qui sont les 100 élus de la région ?

Voici, par département la liste des nouveaux conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté. La liste de la présidente sortante, largement en tête, obtient 57 sièges. La liste de Gilles Platret (LR) récolte 18 sièges tout comme celle du RN Julien Odoul. La liste de Denis Thuriot (LREM) en récolte sept.

Abstention aux Régionales : « la démocratie française plus que jamais en péril », selon l’Institut Jean Jaurès

L’abstention record du premier tour des régionales (66,72 %) met "la démocratie française plus que jamais en péril", selon une étude publiée ce vendredi 25 juin 2021 par l'Institut Jean Jaurès, qui propose des pistes pour y faire face, comme le vote par correspondance ou une réforme du calendrier électoral.

36 % des Français disent vouloir aller voter dimanche, les électeurs pour la prise en compte du vote blanc

Après le taux d'abstention record (66,7 %) comptabilisé lors du premier tour des élections régionales, la tendance devrait se poursuivre, dimanche 27 juin, lors du second tour. Selon un sondage Ifop pour Le Journal du dimanche rendu public ce jeudi 24 juin, seulement 36 % des Français disent avoir l'intention de se rendre dans l'isoloir.

Deuxième tour des régionales et Départementales 2021 : six mouvements de jeunesse de Bourgogne-Franche-Comté appellent à la mobilisation

Suite à la forte abstention des français et notamment des jeunes pour le premier tour des élections régionales et départementales, six mouvements de jeunesse de Bourgogne-Franche-Comté appellent ce jeudi à la mobilisation des jeunes dimanche 27 juin 2021.

Politique

Quatre députés du Doubs signent une tribune en faveur d’une « fin de vie libre »

Les Jeunes avec Macron (JAM) de Bourgogne-Franche-Comté ont rédigé ce mois de janvier 2022 une tribune afin de ramener dans le débat national la question du choix de la fin de vie. Fannette Charvier, Eric Alauzet, Denis Sommer et Frédéric Barbier, députés du Doubs, ont co-signé cette dernière.

A Besançon, le portrait d’Emmanuel Macron goudronné pour ses bilans climatique et social

Pendant que Emmanuel Macron inaugurait la présidence française de l’Union européenne ce mercredi 19 janvier, des activistes d’Action non-violente COP21 ont souillé des portraits officiels du président pour dénoncer son bilan climatique et social. Ils pointent "le sabotage climatique" du quinquennat d'Emmanuel Macron et appellent à la mobilisation.

Fermeture du pont de la République aux voitures : une idée « absurde » pour les élus de Besançon maintenant

La maire de Besançon Anne Vignot a annoncé le 7 janvier dernier la fermeture du pont de la République à la circulation des voitures au printemps-été 2022. Une décision qualifiée d'"absurde" dans une lettre ouverte du 19 janvier écrite par Claude Varet, conseillère municipale de Besançon maintenant, qui appelle la maire à y renoncer en l'invitant à lancer "un grand chantier visant l’étude de toutes les mobilités."
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -1.57
peu nuageux
le 21/01 à 6h00
Vent
3.1 m/s
Pression
1033 hPa
Humidité
98 %

Sondage