Régionales Bourgogne-Franche-Comté : le portrait et le programme de Stéphanie Modde

Publié le 12/06/2021 - 08:50
Mis à jour le 12/06/2021 - 16:51

Candidate n°6 •

Stéphanie Modde a 53 ans. Présidente du groupe des élus écologiste a 10 ans, Elle a intégré les Verts en 1995. Depuis, elle n’a eu de cesse de faire de l’écologie politique son étandard avec une vision sociale clairement affichée à gauche. Avec sa liste  « Écologistes et Solidaires », Stéphanie Modde dit vouloir porter une écologie ambitieuse pour la Bourgogne Franche-Comté.

Régionales Bourgogne Franche-Comté : Stéphanie Modde et sa liste Écologistes et solidaires © Edouard Barra
Régionales Bourgogne Franche-Comté : Stéphanie Modde et sa liste Écologistes et solidaires © Edouard Barra

Qui est Stéphanie  Modde ?

  • Néà à Reims  le 22 avril 1968  (53 ans)
  • Profession : conseillère  service entreprises
  • Mandats : Élue municipale d’opposition à Dijon et Dijon métropole, présidente du groupe des élus écologistes
  • Situation familiale : Pacsée, 2 enfants

Nom de la liste : Écologistes et Solidaires

  • Étiquettes politiques : Europe Ecologie Les Verts, Cap Ecologie, Génération Écologie

Militante écologiste depuis  25 ans, conseillère régionale de 2004 à 2010, conseillère municipale puis adjointe au maire de Dijon de 2014 à 2020, Stéphanie Modde a mené la liste des écologistes pour les élections municipales de Dijon en 2020 qui a obtenu près de 22% des voix au second tour.

Stéphanie Modde a toujours conservé une activité professionnelle. Conseillère en insertion professionnelle, elle a accompagné pendant plusieurs années des demandeurs et demandeuses d’emploi en grande précarité et depuis 2015, elle a rejoint le service aux entreprises. « Elle a donc une connaissance très concrète des problématiques d’emploi, d’insertion ou de formation professionnelle » indique son entourage.

Quelle est votre vision pour la Bourgogne Franche-Comté ? Pourquoi vous présentez-vous ?

L’urgence sociale, l’urgence climatique n’attendent pas. Il est nécessaire d’ avoir un programme écologiste ambitieux pour améliorer la vie quotidienne des habitants et habitantes de notre région.

C’est ma liste d’union des écologistes qui porte ce programme, c'est nous qui avons les solutions pour permettre de mieux vivre, de se déplacer plus facilement, de se nourrir sainement, de travailler ou d’étudier localement. L'inaction des politiques depuis des années est punitive. Il est temps d'agir.

Quels sont les cinq points prioritaires de votre programme ?

Nous mettrons l'urgence environnementale au cœur de toutes nos politiques. Nous voulons agir pour que les Bourguignons et les Francs-Comtois vivent mieux, ensemble et avec leur environnement, et vivre mieux, ce ne se mesure pas uniquement à notre capacité à consommer.

Tout d’abord, notre Région doit préparer l’avenir en engageant la transition écologique de l'économie et sa relocalisation : la formation et l’emploi sont des compétences régionales par excellence. Elles impliquent l’innovation comme l’adaptation aux métiers d'avenir, comme par exemple, l'économie circulaire, le réemploi, la rénovation thermique des bâtiments ou l'agriculture paysanne. Nous serons particulièrement attentifs à l'installation agricole et à la transmission.

Notre deuxième axe concerne la promotion de la ruralité et de l'équilibre des territoires. Nous voulons agir avec tous les territoires, ruraux comme urbains.  Maison des services publics, de santé ;accès aux transports plus facile et plus écologique , à la formation quel que soit le lieu de vie. cela passera par une aide  accrue à  la ruralité, aides à la culture ,au tourisme durable, aux commerces de proximité,  avec un regard particulier sur les jeunes (dans un région qui vieillit plus vite que les autres régions )en permettant aux jeunes de pouvoir étudier, travailler et s'installer en zone rurale.

Nous voulons une Région ouverte à toutes et tous : combattre les inégalités et les discriminations sera notre leitmotiv. Nous améliorerons l’accessibilité par l’aide aux associations et aidants des personnes âgées ou en situation de handicap, par la réquisition de bureaux vides pour les transformer en logements étudiants et par le soutien de l’économie sociale et solidaire.

Nous serons une Région transparente et au service du bien commun, notamment dans l’attribution des marchés publics, le fonctionnement démocratique ou la coopération avec l’État et les autres collectivités. La concertation avec la population sur tous les grands projets permettra de restaurer et apaiser le fonctionnement démocratique.

Pour finir, bien évidemment, nous mettrons enfin la région à la hauteur de l'urgence climatique et de la perte de biodiversité. Cela passe par exemple par l'achat de forêts, l'éco-conditionnalité des aides aux entreprises, la protection animale ...

Comment vous différenciez-vous par rapport aux autres listes ?

Parce que nous sommes écologistes ! Et que nous avons un programme répondant aux enjeux climatiques, sociaux et sanitaires.

Nous voulons agir pour la vie quotidienne, avec une économie plus sociale, plus solidaire, nous voulons pouvoir consommer mieux et créer plus de lien social. Les écologistes se battent pour le pouvoir de vivre et pas seulement pour le pouvoir d'achat.

Le message de Stéphanie Modde  aux habitants de Bourgogne Franche-Comté

"L'écologie, c'est la seule solution pour répondre à l'urgence climatique et à  L'effondrement de la biodiversité, mais c'est encore plus que cela. C'est rendre la vie plus agréable !

C'est un véritable changement de société. C'est permettre à chacun et chacune de trouver sa place dans la société, avec son identité, son caractère. Quand l'écologie gagne, personne ne perd. Le 20 juin, en votant pour l'écologie, vous voterez pour vous".

Les huit tête de listes départementales

  • Côte d’Or : MODDE Stéphanie, conseillère services entreprises, conseillère municipale de Dijon, 53 ans
  • Doubs : MAILLARD Anna, Chargée de mission - rénovation thermique des logements, 40 ans
  • Jura : BLAIN Pascal, enseignant en informatique et gestion, 59 ans
  • Nièvre : CHARVY Nathalie, maître de conférences, conseillère municipale de Nevers ; 57 ans
  • Haute-Saône : THOMAS Marie-Claire, retraitée,  conseillère municipale de Lure,60 ans
  • Saône et Loire : MALLARD Claire, chargée de mission, 43 ans
  • Yonne : BITTOUN Mathieu, directeur de projets informatiques, conseiller  municipal de Sens,44 ans
  • Territoire de Belfort : OTERNAUD Éric, Ingénieur,conseiller municipal de Grosmagny,  58 ans
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Régionales 2021 Bourgogne Franche-Comté

Régionales Bourgogne-Franche-Comté : qui sont les 100 élus de la région ?

Voici, par département la liste des nouveaux conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté. La liste de la présidente sortante, largement en tête, obtient 57 sièges. La liste de Gilles Platret (LR) récolte 18 sièges tout comme celle du RN Julien Odoul. La liste de Denis Thuriot (LREM) en récolte sept.

La sortante socialiste Marie-Guite Dufay largement réélue (42,2%)

La présidente sortante de  Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a été largement réélue, dimanche, avec 42,2% (289.925 voix), devant le  LR Gilles Platret  (24,23 % – 166.448 voix)  et le RN Julien Odoul (23,78% – 163.334 voix), selon les résultats complets, tandis que la liste LREM de Denis Thuriot, dont le maintien avait suscité des critiques, ne franchit pas la barre des 10% (9,79% – 67.220 voix)

Abstention aux Régionales : “la démocratie française plus que jamais en péril”, selon l’Institut Jean Jaurès

L’abstention record du premier tour des régionales (66,72 %) met « la démocratie française plus que jamais en péril », selon une étude publiée ce vendredi 25 juin 2021 par l’Institut Jean Jaurès, qui propose des pistes pour y faire face, comme le vote par correspondance ou une réforme du calendrier électoral.

36 % des Français disent vouloir aller voter dimanche, les électeurs pour la prise en compte du vote blanc

Après le taux d’abstention record (66,7 %) comptabilisé lors du premier tour des élections régionales, la tendance devrait se poursuivre, dimanche 27 juin, lors du second tour. Selon un sondage Ifop pour Le Journal du dimanche rendu public ce jeudi 24 juin, seulement 36 % des Français disent avoir l’intention de se rendre dans l’isoloir.

Politique

Des familles de l’Adapei du Doubs demandent l’exclusion de la secrétaire de l’association, Floriane Jeandenand-Guinchard

C'est à travers un courrier adressé à la présidente de l'Adapei (Association départementale de parents et d'amis des personnes handicapées mentales), Nicole Gauthier, que les familles ont alerté sur la candidature de la secrétaire Floriane Jeandenand-Guinchard pour le rassemblement national aux prochaines législatives.

Législatives : le vice-président de GBM Gabriel Baulieu soutient Laurent Croizier

Le maire de la commune de Serre-les-Sapins et vice-président de Grand Besançon Métropole en charge des finances a publié un communiqué le 18 juin dernier dans lequel il annonce publiquement soutenir la candidature de Laurent Croizier, député sortant de la 1ere circonscription du Doubs. Dans celui-ci, il explique les raisons d’une telle "première". 

Le Rassemblement national, un programme “au service des plus riches” ?

À dix jours du premier tour des élections législatives, l’intersyndicale a souhaité tenir une conférence de presse jeudi 20 juin 2024 à Besançon afin d’apporter son point de vue sur la situation. Elle a notamment voulu rappeler les mesures contre lesquelles l’extrême droite s’est opposée…

Législatives 2024 : Macha Woronoff appelle les étudiants de l’université de Franche-Comté à voter

Alors que le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 9 juin 2024 la dissolution de l’Assemblée nationale, l’association France Universités rappelle dans un communiqué les valeurs des universités françaises. Un point de vue soutenu et partagé par Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté.

Amiante à l'école : "pas de danger pour les enfants" affirme la Ville

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 24.93
ciel dégagé
le 24/06 à 12h00
Vent
5.57 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
56 %