Régionales : la France Insoumise demande à Marie-Guite Dufay de lever ses "ambiguïtés" face à Macron

Publié le 26/02/2021 - 15:42
Mis à jour le 26/02/2021 - 17:30

Séverine Véziès et Arnaud Guvenatam, chefs de file de la France insoumise en Bourgogne Franche-Comté pour les prochaines élections régionales demande à l’actuelle présidente de Région, si elle se représentait, d’exclure tout accord avec LREM tout en appelant « l’ensemble des forces de gauche et de l’écologie à un choix choix politique cohérent en rupture avec les politiques macronistes« .

Séverine Véziès ©  D Poirier
Séverine Véziès © D Poirier

Marie-Guite Dufay, la présidente sortante PS de la région Bourgogne Franche-Comté ne s’est toujours pas officiellement porté candidate.

Pour ces régionales, la France insoumise de Bourgogne Franche-Comté souhaite défendre trois principaux axes :  la "nécessaire" bifurcation écologique, la mise en place d’un bouclier sanitaire et social et la démocratisation de nos collectivités.

Séverine Véziès et Arnaud Guvenatam ont décidé de lancer un message fort et clair à la socialiste Marie-Guite Dufay. "Ses positions comme son soutien à la candidature d’Emmanuel Macron en 2017, à la réforme des retraites ou à la libéralisation des TER avant même l’échéance dictée par la Commission européenne, rendent sa candidature incompatible au rassemblement de la gauche et de l’écologie, mais surtout inconciliable avec la remobilisation des abstentionnistes qui ont fui ces pratiques de reniement des idéaux de la gauche" indiquent-ils dans un communiqué.

"Pragmatisme" et peur du RN sont les portes ouvertes à une alliance de second tour avec LREM (...) Malgré la courtisanerie de Marie-Guite Dufay pour séduire à gauche ces dernières semaines, personne n’est dupe, et ces positionnements illustrent cela parfaitement" LFI Bourgogne Franche-Comté

Si tantôt Marie-Guite Dufay bouscule le président de la République sur les dossiers de la région, elle ne souhaite pas pour autant faire dans un anti-Macron de principe. Certains parleront de stratégie fine en vue de la campagne et du second tour, d'autres comme LFI, et même quelques élus EELV, y voient une ambiguïté malsaine.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

150 associations bisontines concertées pour tirer les enseignements de la crise sanitaire 

La Ville de Besançon et son centre communal d’action social signent une convention afin de formaliser les modalités de leur coopération. Après avoir concerté près de 150 associations de décembre 2020 et mai 2021, plusieurs enjeux ont été dégagés. Ils seront présentés au conseil municipal ce 30 juin 2022…

Les postes clés de l’Assemblée

Vice-présidents, questeurs, secrétaires : l'élection à des postes clés à l'Assemblée nationale a tourné au vinaigre mercredi soir entre la gauche et la majorité. Annie Genevard, députée LR de la 5e circonscription du Doubs, et ancienne vice-présidente d el'Assemblée regrette de "n'avoir pu candidater…"

Tarification des transports dans le Grand Besançon : « trop de catégories sociales ont été oubliées » (N. Bodin)

Soumis au vote lors de la dernière assemblée communautaire de Grand Besançon, la question de la nouvelle tarification des transports a fait débat… Accordée pour les demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi, la gratuité totale n’a pas été approuvée pour les collégiens. Nicolas Bodin, à la tête du groupe PS au conseil municipal de Besançon au sein de la majorité de la maire EELV d’Anne vignot, estime que certaines catégories sociales n’ont pas été prises en compte. Il revient sur le sujet dans nos colonnes…

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.86
ciel dégagé
le 02/07 à 6h00
Vent
1.88 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
70 %

Sondage