Régionales: le Front de gauche a trouvé ses marques

Publié le 06/02/2010 - 14:08
Mis à jour le 06/02/2010 - 14:08

Constitué par le PCF, le Parti de gauche et les Alternatifs, le Front de gauche a présenté sa liste régionale ce matin à Besançon.

 ©
©
« Le bébé semble assez réussi », a estimé Evelyne Ternant (PCF) qui mène la liste « Ensemble pour une Franche-Comté à gauche, solidaire, écologique et citoyenne » dont la moyenne d’âge est de 52 ans. Elle n’est pas allée jusqu’à décrire un accouchement aux forceps, ce qui fut pourtant le cas, mais elle a tout de même reconnu que « le chemin de l’unité fut ardu ». Tant il est vrai que le PCF a failli, à un moment donné, faire cavalier seul, tandis que le NPA d’Olivier Besancenot et le Parti de gauche de Mélenchon annonçaient leurs fiançailles.
 
 A l’extrême gauche, les choses ne sont pas toujours simples et certaines subtilités sont souvent confuses. La préparation du scrutin régional l’a encore démontré. La frontière entre les tenants d’une gauche de rupture et d’une gauche de gestion est parfois fluctuante.
 
Le Front de gauche qui a fini par regrouper le PCF, qui a obtenu la tête de liste régionale, le Parti de gauche et les Alternatifs, a pour objectif de « battre la droite en faisant barrage à Joyandet et de changer le rapport de force à gauche qui doit marquer des ruptures par rapport à la gestion PS-Verts de la Région».
 
« Nous voulons être un pôle de résistance, un lieu de réalisation de projets qui portent haut les valeurs de la solidarité », a poursuivi Evelyne Ternant. Quelques pistes évoquées : la création d’un fonds régional de l’emploi abondé par les banques et géré démocratiquement avec les syndicats, la création de 4000 emplois aidés dans le secteur associatif, faire reculer le pouvoir des actionnaires, reconquérir les services publics, la création d’un service de l’eau, empêcher la mise en concurrence des TER, faire échec à la politique territorial qui consiste à transformer les collectivités locales en « agents d’exécution de l’Etat…
 
A l’issue du premier tour, « les forces de gauche doivent se rassembler », a suggéré Evelyne Ternant en avertissant que cela ne pourra se faire « qu’à l’exclusion du Modem qui est un parti de droite » et à condition que les autres composantes acceptent des propositions émanant du Front de gauche.
 
Doubs 
 
  1. Jacques Antoine (Alternatifs) 61 ans, maitre de conférence honoraire
  2. Evelyne Ternant (PCF) 59 ans, enseignante
  3. Emmanuel Girod (PG) 41 ans, fonctionnaire
  4. Chantal Adami (PCF) 54 ans, animatrice territoriale
  5. Jean-Pierre Richard (PCF) 47 ans, syndicaliste ERDF
  6. Jasmine Cugnet (PG) 24 ans, salariée du secteur privé
  7. Aurélien Aramini (PCF) 31 ans, enseignant
  8. Marie-Odile Crabbe-Diawara (Alternatifs) 61 ans, vice-présidente du Grand Besançon
  9. Jilali Zakraoui (PG) 29 ans, gestionnaire de bien salarié du secteur privé
  10. Elsa Maillot (PCF) 25 ans, artisan graphiste
  11. Jean-Marie Viprey, 57 ans, professeur des universités
  12. Rosine Chavin-Simonot (PG) 63 ans, cadre sécurité sociale
  13. Bruno Medjaldi, 51 ans, artiste peintre
  14. Nathalie Levain-Aubel, 50 ans, enseignante
  15. Daniel Conversy (PG) 62 ans, conseiller municipal délégué Chalezeule
  16. Vanessa Stawski (PCF) 26 ans, assistante sociale
  17. Vincent Nappey (Les Alternatifs) 45 ans, jardinier
  18. Françoise Monnier (PCF) 52 ans, agent hospitalier
  19. Salvador Fernandez (PG) 43 ans, salarié secteur automobile
  20. Annie Menetrier (PCF) 47 ans, employée France Telecom
Moyenne d’âge : 46,4 ans
 
Jura
 
  1. Hélène Franco (PG) 38 ans, magistrate
  2. Pascal Jeanmougin (PCF) 46 ans, agent EDF
  3. Nelly Faton (PCF) 51 ans, employée
  4. Mathieu Rigard (PG) 34 ans, éducateur spécialisé
  5. Raphaëlle Manière, 39 ans, cheminote
  6. Pascal Loureiro (PCF) 34 ans, technicien méthode
  7. Catherine Creuze (PG) 51 ans, fonctionnaire territoriale
  8. Jean Chey, 52 ans, agriculteur
  9. Florence Martelet, 40 ans, formatrice accompagnatrice d’insertion
  10. Pierre Abriel (PG)
  11. Catherine Demiville, 48 ans, femme de ménage
  12. Francis Lahaut (PCF) 62 ans, maire de Saint-Claude
Moyenne d’âge : 51,63 ans
 
 
Haute-Saône
 
  1. Frédéric Bernabé (PCF) 56 ans, conseiller municipal Vesoul
  2. Danièle Beaufils (PCF) 69 ans, enseignante retraitée
  3. DominiqueCourget, 50 ans, ouvrier automobile
  4. Danièle Pingue, 61 ans, maître de conférence
  5. Jean-Louis Morel, 46 ans, cheminot
  6. Gabrielle Vago (PCF), 53 ans, chargée de mission éducative
  7. Jean-Marie Pertuisier, 67 ans, paysan
  8. Martine Silvain, 55 ans, professeur de lettres
  9. Eric Tuaillon-Marie, 46 ans, cadre de La Poste
  10. Thérèse Crevoisier (PCF), 47 ans, postière
  11. Michel Trite (PCF) 50 ans, agent territorial
Moyenne d’âge : 54,54 ans
 
 
Territoire de Belfort
 
  1. Marie-France Couqueberg (PCF) 56 ans, Atsem ville de Belfort
  2. Pascal Burgoffer (PCF) 56 ans, ouvrier professionnel automobile
  3. Chantal Henny (PCF) 61 ans, retraitée Alstom
  4. Mazouz Benlazeri, 34 ans, agent SNCF
  5. Murielle Thanneur (PCF) 45 ans, enseignante
  6. Henri Taquet, 62 ans, directeur artistique associé
  7. Marie-Claude Beuret (PCF) 66 ans, conseillère municipale Belfort
  8. Michel Dussoulier (PG) 62 ans, retraité Alstom.
Moyenne d’âge : 55,25 ans
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le Sénat approuve l’inscription de l’IVG dans la Constitution, le Congrès réuni lundi

Les sénateurs ont largement voté mercredi 28 février 2024 en faveur de l’inscription de l’IVG dans la Constitution en des termes identiques à ceux de l’Assemblée, assurant de ce fait une "liberté garantie" aux femmes d’avoir recours à l’avortement. Cette modification de la Constitution doit désormais être soumise au Congrès qui se réunira dès lundi à Versailles.

L’inscription de l’IVG dans la Constitution française sera-t-elle votée par le Sénat ?

Le Sénat se prononcera mercredi 28 février 2024 après-midi sur l'inscription de l'IVG dans la Constitution, un vote rendu très incertain par les réticences de la droite et qui pourrait bouleverser le calendrier parlementaire de la réforme. C'est l'étape la plus périlleuse de la révision constitutionnelle promise par le président de la République, Emmanuel Macron : l'exécutif ne pourra la faire aboutir sans un vote majoritaire des 348 parlementaires du Palais du Luxembourg.

Hommage aux Manouchian à Besançon : une ”instrumentalisation” du Parti communiste selon Besançon maintenant

Une cérémonie en hommage aux résistants du groupe Manouchian s’est tenue place du 8 Septembre à Besançon, organisée par le Parti communiste français et la Ville de Besançon. Pour Ludovic Fagaut (LR), chef du groupe Besançon maintenant au conseil municipal, parle d’une ”instrumentalisation à des fins partisanes”.

À Besançon, une centaine de personnes rassemblées en hommage au groupe Manouchian

Alors que le couple de résistants communistes, Missak et Mélinée Manouchian étaient panthéonisés lors d’une cérémonie d’hommage national à Paris mercredi 21 février, en même temps à Besançon, une cérémonie s’est  tenue place du 8 Septembre en présence d’une centaine de personnes.

Visas, pesticides, simplification : Gabriel Attal donne des gages aux agriculteurs avant le Salon

Un mois après le début d'un mouvement d'exaspération des paysans, Gabriel Attal a placé mercredi 21 février 2024 l'agriculture "au rang des intérêts fondamentaux" du pays, récapitulant les engagements déjà pris par le gouvernement et annonçant quelques nouvelles mesures sur les saisonniers étrangers, les pesticides et la rémunération.

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.24
légère pluie
le 04/03 à 0h00
Vent
2.92 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
92 %