Restauration : Courtepaille, en difficulté depuis le Covid-19, repris par Buffalo Grill

Publié le 26/09/2020 - 10:20
Mis à jour le 26/09/2020 - 07:41

L'enseigne de restaurants de grillades Courtepaille, mise en difficulté par la pandémie de Covid-19, sera reprise par son concurrent Buffalo Grill, dont l'offre a été préférée à celle de Groupe Bertrand, a annoncé vendredi le tribunal de commerce d'Evry (Essonne).

Courtepaille
Courte paille© CC3 qwesy qwesy Panoramio

Propriété du fonds britannique ICG depuis 2011, Courtepaille avait été placé en redressement judiciaire le 29 juillet par le tribunal de commerce d’Evry-Courcouronnes (Essonne), après une chute d’activité due au coronavirus et le refus d’un prêt garanti par l’Etat (PGE).  L’enseigne de restaurants familiaux née en 1961 a vu son chiffre d’affaires, de 190 millions d’euros en 2019, chuter de 40% depuis le début de l’année.

Le tribunal a jugé "mieux disante" l'offre de Buffalo Grill, tant au plan social avec "la reprise de 2.208 salariés", que financier avec "un prix de cession de 17 millions d'euros" pour Courtepaille qui représente quelque 4.000 emplois et avait été placé en redressement judiciaire le 29 juillet.

Le repreneur choisi "et son management présentent également un savoir-faire" reconnu dans le secteur, a estimé le tribunal, avec une offre proposant un "business plan plus ambitieux à la fois dans son périmètre et dans ses objectifs de retour à la rentabilité fondé sur un projet similaire (...) à celui appliqué apparemment avec succès à Buffalo Grill", indique le jugement, que s'est procuré l'AFP.

L'actionnaire de Buffalo Grill, le fonds TDR, a en outre "su consentir des efforts financiers déterminants dans un passé récent" et ainsi démontré "qu'il était capable de fournir un effort significatif" pour soutenir l'enseigne durement affectée, comme tout le secteur, par la crise sanitaire.

Côté syndical, l'heure était au soulagement: "la CGT est complètement satisfaite de ce jugement. Il y aura moins de licenciements. Buffalo était notre candidat préféré. Pour nous, le critère premier a toujours été l'emploi" a ainsi déclaré à l'AFP Pascal Zoublir, délégué CGT de l'entreprise.

1 Commentaire

C'est dommage, j'y suis allé récemment et j'ai été agréablement surpris par la qualité du repas ! On n'y pense pas car c'est peu visible...
Publié le 26 septembre à 12h19 par grlulu • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Economie

Concurrence déloyale : la CCI du Doubs et le Modem du Doubs interpellent le gouvernement

Le reconfinement, qui a commencé cette nuit, permet à des commerces et des entreprises de fonctionner pendant que d'autres n'en ont pas le droit alors que Noël approche à grand pas. la CCi du Doubs et le Modem du Doubs interpellent le gouvernement pour lutter contre la concurrence déloyale dans des communiqués du vendredi 30 octobre 2020.

Grand Besançon Métropole : « Tous mobilisés pour notre territoire, ses habitants et l’activité économique »

Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, a animé jeudi 29 octobre 2020 une réunion de Bureau de la Communauté urbaine en présence de l’ensemble des vice-présidents et conseillers communautaires délégués, lors de laquelle la situation sanitaire et ses conséquences économiques ont été évoquées, apprend-on dans un communiqué.

Confinement : ce qu’il faut retenir de la conférence de presse du Premier ministre

Ce jeudi 29 octobre, à quelques heures du début du deuxième confinement en France, le Premier ministre Jean Castex entouré de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, Elisabeth Borne ministre du Travail, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur et Olivier Véran, ministre de la Santé, a détaillé la feuille de route.

Confinement : l’U2P de BFC dénonce « des mesures peu compréhensibles et dangereuses »

Dans un communiqué de ce jeudi 29 octobre, l'Union des entreprises de proximité de Bourgogne Franche-Comté, même si elle se dit "spontanément solidaire du gouvernement dans son action contre le coronavirus et soucieuse de participer à l’unité nationale", elle tient néanmoins à manifester une certaine "incompréhension" face aux nouvelles mesures annoncées par le président de la République ce mercredi.

Chambre des métiers et de l’artisanat de BFC : « Nous ne lâchons rien »

Malgré la crise sanitaire, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Région Bourgogne Franche-Comté (CMARBFC) réaffirme dans un communiqué de ce jeudi 29 octobre poursuivre ses actions pour accompagner les artisans, les porteurs de projets et les apprentis, "nous ne lâchons rien".

Confinement : la Ville de Pontarlier et le Grand Pontarlier offrent des chèques cadeaux à dépenser dans les commerces

En vue d'un second confinement imminent qui prendra effet ce jeudi 29 octobre à minuit, la Ville de Pontarlier et le Grand Pontarlier souhaitent soutenir les commerces de proximité en offrant aux consommateurs des chèques cadeaux pour une valeur globale de 15.000 euros.

La Présidente de Région « pour » l’ouverture des écoles mais inquiète pour l’avenir des entreprises…

Marie-Guite Dufay, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté a souhaité réagir  face aux mesures prises par le gouvernement ce mercredi 29 octobre 2020. Si elle salue la décision de maintenir ouvertes les écoles, elle s'inquiète toutefois de l'avenir des TPE...

Propane : l’UFC-Que Choisir saisit l’Autorité de la concurrence « pour mettre fin au grand bazar »

A l’approche de l’hiver, l’UFC-Que Choisir alerte sur la flambée des prix "aux justifications obscures" du propane en citerne (+ 17 % depuis 2017) touchant de nombreux ménages, généralement ruraux. Inquiète du faible nombre d’acteurs sur ce marché, l’UFC-Que Choisir saisit ce mercredi 28 octobre 2020 l’Autorité de la concurrence pour qu’elle enquête sur les véritables causes de cette inflation subie par les consommateurs.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.73
couvert
le 31/10 à 9h00
Vent
0.99 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
88 %

Sondage