Restauration : Courtepaille, en difficulté depuis le Covid-19, repris par Buffalo Grill

Publié le 26/09/2020 - 10:20
Mis à jour le 26/09/2020 - 07:41

L'enseigne de restaurants de grillades Courtepaille, mise en difficulté par la pandémie de Covid-19, sera reprise par son concurrent Buffalo Grill, dont l'offre a été préférée à celle de Groupe Bertrand, a annoncé vendredi le tribunal de commerce d'Evry (Essonne).

Courte paille© CC3 qwesy qwesy Panoramio
 ©
Courte paille© CC3 qwesy qwesy Panoramio ©

Propriété du fonds britannique ICG depuis 2011, Courtepaille avait été placé en redressement judiciaire le 29 juillet par le tribunal de commerce d’Evry-Courcouronnes (Essonne), après une chute d’activité due au coronavirus et le refus d’un prêt garanti par l’Etat (PGE).  L’enseigne de restaurants familiaux née en 1961 a vu son chiffre d’affaires, de 190 millions d’euros en 2019, chuter de 40% depuis le début de l’année.

Le tribunal a jugé "mieux disante" l'offre de Buffalo Grill, tant au plan social avec "la reprise de 2.208 salariés", que financier avec "un prix de cession de 17 millions d'euros" pour Courtepaille qui représente quelque 4.000 emplois et avait été placé en redressement judiciaire le 29 juillet.

Le repreneur choisi "et son management présentent également un savoir-faire" reconnu dans le secteur, a estimé le tribunal, avec une offre proposant un "business plan plus ambitieux à la fois dans son périmètre et dans ses objectifs de retour à la rentabilité fondé sur un projet similaire (...) à celui appliqué apparemment avec succès à Buffalo Grill", indique le jugement, que s'est procuré l'AFP.

L'actionnaire de Buffalo Grill, le fonds TDR, a en outre "su consentir des efforts financiers déterminants dans un passé récent" et ainsi démontré "qu'il était capable de fournir un effort significatif" pour soutenir l'enseigne durement affectée, comme tout le secteur, par la crise sanitaire.

Côté syndical, l'heure était au soulagement: "la CGT est complètement satisfaite de ce jugement. Il y aura moins de licenciements. Buffalo était notre candidat préféré. Pour nous, le critère premier a toujours été l'emploi" a ainsi déclaré à l'AFP Pascal Zoublir, délégué CGT de l'entreprise.

1 Commentaire

C'est dommage, j'y suis allé récemment et j'ai été agréablement surpris par la qualité du repas ! On n'y pense pas car c'est peu visible...
Publié le 26 septembre 2020 à 12h19 par grlulu • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Economie

Une nouvelle offre régionale de formation pour les personnes éloignées de l’emploi

Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté chargée de la formation professionnelle, a réuni mardi 19 janvier 2021 l’ensemble des partenaires de la formation pour lancer officiellement la nouvelle offre régionale de formation destinée aux personnes très éloignées de l’emploi : le Dispositif Amont de la Qualification (DAQ) 2.0.

L’entreprise Sophysa prévoit un nouveau bâtiment de 5.700 m2 d’ici 2022 à Temis

Spécialisée en valves neurologiques et en systèmes de monitoring de la pression intracrânienne, l'entreprise est installée depuis 2007 sur le site de Temis à Besançon. Cette dernière a prévu de s'agrandir avec la construction d'un second bâtiment de 5.700 m2, apprend-on ce mois de janvier 2021. Objectif ? "Tripler la capacité de production", selon Philippe Nègre, dirigeant de Sophysa.

Plus de 4 % d’inflation en 2021 des complémentaires santé : l’UFC Que choisir demande au gouvernement d’agir

Alors que ce début d’année est marqué par le déploiement du 100 % santé aux audioprothèses, l’UFC-Que Choisir dénonce dans un communiqué du 21 janvier 2021 une nouvelle forte hausse des tarifs des complémentaires santé en 2021, "difficile à justifier alors que la crise sanitaire leur a paradoxalement été favorable". Pour permettre aux consommateurs de tirer pleinement profit de la résiliation à tout moment, l’association demande au gouvernement d’agir "pour améliorer la comparabilité des offres, toujours défaillante."

Appel à projets : recyclage du foncier des friches en Bourgogne Franche-Comté

Avec un fonds friche doté de 300M€, le Plan de relance donne l’opportunité d’accompagner les territoires sur le recyclage foncier des espaces artificialisés. 7,4 M€ sont mobilisables en Bourgogne Franche-Comté, sur les deux années à venir, et donneront lieu à deux éditions d’appel à projets. Les dossiers de demande de subventions sont à déposer au plus tard le lundi 15 mars 2021 minuit.

Conjoncture du mois de décembre 2020 : « des prévisions prudentes »

La Banque de France vient d'éditer une note de conjoncture (enquête auprès des dirigeants d'entreprises sur leur niveau d’activité) pour le mois de décembre 2020. La production industrielle progresse en fin d'année. Les carnets s’étoffent mais demeurent insuffisants. Une baisse est attendue. Les services enregistrent une faible hausse d’activité, à l’exception de la restauration, lourdement affectée par le reconfinement. Les prévisions sont prudentes.

 
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.1
légères chutes de neige
le 25/01 à 9h00
Vent
5.33 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
97 %

Sondage