Résultats de la primaire : qu'en pense-t-on à gauche ?

Publié le 20/11/2016 - 21:54
Mis à jour le 21/11/2016 - 08:56

Nicolas Bodin et Jean-Sébastien Leuba, respectivement premier secrétaire du PS du Doubs et secrétaire de section du PS de Besançon mais également Christophe Lime (PC)  nous livrent leurs réflexions à l'issue de cette première soirée de la primaire de la droite et du centre. 

 ©
©

Nicolas Bodin, premier secrétaire de la fédération du PS du Doubs : 

"Cette primaire, nouvelle pour la droite, est un exercice motivant pour les militants même s'il revient à dessaisir les militants du droit de désigner le candidat qui représentera leur parti au scrutin le plus important de notre vie politique : l'élection présidentielle. 

Cela signifie aussi qu'il peut y avoir, comme l'ont montré les différents sondages, des désaccords entre le candidat préféré des adhérents et celui des sympathisants. Et une grande difficulté des sondeurs à prédire les résultats à moins que le dernier débat n'ait fait tout basculer.

 Ces primaires ont également permis de mesurer ce qui différenciait gauche et droite à l'heure où certains ne semblent plus le savoir. Une certitude, le candidat sera vraiment très à droite !  L'étape importante sera aussi, pour le vainqueur,  de réussir à rassembler tout le monde sur sa candidature"

Jean-Sébastien Leuba, secrétaire de section du Parti socialiste de Besançon : 

"Ceux qui veulent l’alternance ont massivement démontré aujourd’hui leur détermination. La participation à la primaire de la droite et du centre est un succès.

Si nous saluons ce processus démocratique que la gauche a initié en France pour permettre aux citoyennes et aux citoyens français de choisir le, ou la, candidat-e de leur choix pour l’élection présidentielle, il n'en demeure pas moins qu'il s'agit de candidats revendiquant les programmes d’une droite résolument décomplexée.

 Ce constat appelle l’ensemble des sympathisants et des militants de toutes les forces de gauche, à la responsabilité : celle de promouvoir un véritable rassemblement au sein d’une grande primaire citoyenne pour faire gagner un projet nourri des valeurs communes des écologistes et des gauches.

Au-delà de ce rassemblement, nous appelons Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon à nous rejoindre, car les Françaises et les Français méritent mieux que d’avoir à choisir le 7 mai 2017 entre François Fillon ou Alain Juppé d’un côté, et Marine Le Pen de l’autre ! En conséquence il n’y a plus que deux choix pour les gauches et les écologistes : le rassemblement ou l’émiettement…"

Christophe Lime, Parti communiste du Doubs, conseiller municipal de Besançon

Cette primaire à droite livre trois enseignements.

Le premier : l'affluence à cette primaire, organisée cette fois par la droite et le centre, c'est la preuve de l'importance des partis politiques dont beaucoup doutaient de l'utilité. Voilà un beau démenti.

Le second : Fillon en tête, c'est donc le choix du libéralisme version Gattaz qui l'a emporté ce soir, avec un programme d'austérité économique qui va pénaliser les plus fragiles si jamais il gagne la présidentielle.

Le troisième : C'est que plus que jamais, il est nécessaire de réunir la gauche autour d'une vraie candidature de gauche pour empêcher ce qui s'annonce. Mon souhait, c'est que les communistes votent dans quelques jours pour la motion 2 , celle qui prévoit une candidature communiste à la présidentielle, avec la possibilité d'y renoncer pour soutenir un candidat d'une gauche réelle et unie.

(propos recueillis par Albert Ziri)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

primaire républicains

F. Fillon candidat à la présidentielle : Paul Mumbach est encore plus « déterminé » à se présenter en 2017

Suite a? la victoire de Franc?ois Fillon a? la primaire de la droite et du centre ce dimanche 27 novembre 2016, le candidat à la présidentielle Paul Mumbach affirme que "ma de?termination a? me pre?senter a? la prochaine pre?sidentielle est plus grande encore afin notamment d’y faire entendre la voix des maires en cole?re et celle des territoires face aux partis politiques."

Pour Cédric Perrin, François Fillon dispose du programme « le plus sérieux et le plus audacieux »

Ce?dric Perrin, se?nateur du Territoire de Belfort et pre?sident du comite? de?partemental de soutien a? Franc?ois Fillon se fe?licite de sa victoire a? l’occasion de cette primaire de la droite et du centre les 20 et 27 novembre 2016. Selon lui, le candidat LR à la présidentielle 2017 "dispose du programme le plus sérieux et le plus audacieux pour remettre la France sur les bons rails".

« François Fillon sera le candidat qui fera barrage au Front national » selon Jacques Grosperrin

Le second tour de l'élection primaire de la droite et du centre ce dimanche 27 novembre 2016 a choisi François Fillon comme candidat à la présidentielle qui se déroulera au printemps 2017. Pour Jacques Grosperrin, sénateur LR du Doubs et soutien de François Fillon, "l'heure est au rassemblement" et "F. Fillon sera le candidat qui fera barrage au Front national"… 

Primaire de la droite et du centre - second tour from maCommune.info on Vimeo.

Éric Alauzet :  » la gauche et l’écologie n’ont d’autres choix qu’une large primaire »

Le député du Doubs Éric Alauzet parle d'un résultat "sans appel" pour François Fillon qui doit sonner "comme un sévère avertissement en direction de la Gauche et de l’Écologie avec le risque d’une fragmentation et en conséquence d’une élimination au soir du premier tour de l’élection présidentielle"

Primaire de la droite dans le Doubs : « 10% d’électeurs supplémentaires par rapport au premier tour à midi »

Le second tour de l'élection primaire de la droite et du centre se déroule à France ce dimanche 27 novembre 2016. Au bureau de vote du Kursaal à Besançon, à midi, 308 personnes avaient glissé leur bulletin de vote dans l'urne pour élire le candidat à la présidentielle entre Alain Juppé et François Fillon...

Politique

Législatives : Jadot au soutien du boulanger Stéphane Ravacley, candidat "atypique"

Le candidat EELV à l'élection présidentielle, Yannick, Jadot, s'est rendu à Besançon ce mercredi 25 mai 2022 pour soutenir le boulanger bisontin Stéphane Ravacley, le candidat écologiste de la Nupes (nouvelle union populaire écologique et sociale) sur la 2e circonscription du Doubs.

Ndiaye à l’Education : J-P Chevènement met en garde contre « l’enterrement » du bilan Blanquer

Jean-Pierre Chevènement, 83 ans, ancien ministre de l'Education nationale et soutien d'Emmanuel Macron à la présidentielle, a mis en garde lundi contre "l'enterrement de la politique mise en oeuvre par Jean-Michel Blanquer depuis cinq ans" après la nomination de Pap Ndiaye à la tête du ministère de la rue de Grenelle.

Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.22
ciel dégagé
le 26/05 à 21h00
Vent
0.89 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
100 %

Sondage