Alerte Témoin

RFF à Dijon : Jean-Louis Fousseret «n’acceptera jamais pareille délocalisation»

Publié le 15/01/2011 - 08:35
Mis à jour le 12/04/2019 - 11:46

Une semaine après l’article de maCommune.info consacré au probable transfert du siège de RFF (Réseau ferré de France) de Besançon à Dijon, le maire de Besançon s’est (enfin ?) attaqué au sujet en publiant une lettre ouverte dans laquelle il demande «rendez-vous immédiat» avec le patron de RFF. RFF compte une soixantaine de salariés à Besançon installés à La City depuis quelques mois.

1295077241.jpg
RFF a investi un million d'euros à La City il y a seulement quelques mois... ©archives carvy
La lettre ouverte de Jean-Louis Fousseret dans laquelle il retrace l’historique des liens entre RFF et Besançon :
« Des rumeurs insistantes font état du projet de transfert à Dijon de la Direction Régionale Bourgogne Franche-Comté de Réseau Ferré de France (RFF), installée à La City.
Le Maire-Président du Grand Besançon manifeste sa vive inquiétude et sa colère face à ce nouveau désengagement et prendra toutes les initiatives pour maintenir la Direction Régionale de RFF dans la capitale régionale.
Il rappelle toutes les démarches qu’il a effectuées depuis 1997, notamment des rencontres et des courriers avec les Présidents de la SNCF et de RFF pour préserver l’emploi ferroviaire à Besançon, juste contrepartie des sommes engagées par les collectivités territoriales, notamment dans le financement de la réalisation de la branche Est de la Ligne à Grande Vitesse Rhin-Rhône.
C’est grâce à ces démarches que de nombreuses activités ont été maintenues ou développées à Besançon, notamment :
-la création de la délégation régionale SNCF, devenue Délégation TER Franche-Comté,
-la création de l’Établissement de Traction de Bourgogne - Franche-Comté : agents de conduite, techniciens, encadrement du Dépôt SNCF rue Résal,
-la fixation d’une Unité de Police ferroviaire à Viotte ...
A noter que ces démarches ont été effectuées en étroite collaboration avec les organisations syndicales de cheminots.
Quand RFF a été créé en 1997, Jean-Louis Fousseret, alors député du Doubs, a obtenu que le choix de Besançon s’impose comme site de la première « Mission LGV », installée rue de la République, choix confirmé pour le siège de la Région Bourgogne-Franche-Comté à L’Ile aux Moineaux. Il s’agissait de compenser le départ de la Direction Régionale de la SNCF à Dijon et la fuite des emplois ferroviaires qui, depuis des décennies, ont été transférés de Besançon vers Dijon surtout, mais aussi vers Mulhouse, Nancy, voire Lyon. Sur demande de M. Svetchine, Directeur de RFF, le Maire-Président s’est attaché à rechercher des locaux plus spacieux que ceux du quartier de la Mouillère.
C’est ainsi que RFF et ses 60 collaborateurs (ingénieurs, techniciens qualifiés, personnels administratifs) se sont installés dans des locaux confortables à la City, cette installation étant précédée de travaux financés par RFF d’un montant d’environ 1 M€. Cet investissement lourd de RFF était bien, à l’époque, le signe de d’un enracinement en Franche-Comté. Sinon, pourquoi investir tant d’argent public qui serait inefficace quelques années après.
Il a en outre proposé son aide dans la recherche de foncier pour la construction d’un bâtiment personnalisant le siège régional, puisque telle était la volonté de RFF, dans la perspective des missions futures de la LGV Rhin-Rhône (2ème tranche branche Est, études et travaux branche Sud, études branche Ouest…).
La Ville de Besançon s’est par ailleurs engagée en faveur de la politique foncière de RFF, qu'elle accompagne notamment dans le processus de renouvellement urbain des terrains "Pomona", récemment initié par RFF.
Il est enfin rappelé que le Préfet de Région de la Franche Comté reste le Préfet coordonnateur de cette LGV Rhin Rhône.
Pour toutes ces raisons, Jean-Louis Fousseret n’acceptera jamais pareille délocalisation et se battra pour que la Direction Régionale de RFF reste à Besançon.
Il demande à cet effet, un rendez-vous immédiat au Président de RFF, auquel il convie les parlementaires de Franche-Comté qui voudront bien l’accompagner dans sa démarche de maintien de cette Direction Régionale en Franche-Comté ».
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Coronavirus : préparer « le jour d’après »

Quel système de santé demain ? Quel monde du travail ? Et comment partager le pouvoir ? Une soixantaine de parlementaires -  dont les députés du Doubs Éric Alauzet, Denis Sommer et Frédéric Barbier -  lancent une consultation en ligne durant un mois pour préparer « le jour d'après » la crise du coronavirus.

Sondage : d’après vous, quel est le moment idéal pour le report des élections municipales ?

Le second tour des municipales doit être organisé dans 4 816 communes où le premier n’a pas été décisif sur environ 35 000 au total. Le gouvernement a précisé mercredi 1er avril 2020, les modalités de dépôt de candidatures pour le second tour des élections municipales, reporté pour l'instant en juin. Qu'en pensez-vous ?

Difficultés économiques rencontrées par les entreprises : Michel Raison écrit à Bruno Le Maire

Michel Raison, sénateur de la Haute-Saône, et ses collègues de la commission des affaires économiques du Sénat, ont saisi le 27 mars 2020 Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, afin de relayer les témoignages locaux exprimant les difficultés économiques rencontrées par les entreprises. Plusieurs points ont été relevés

Coronavirus : quels évènements annulés ou reportés en Franche-Comté ?

Mise à jour régulière • Plusieurs évènements en Franche-Comté, sportifs, politiques et culturels ont été annulés, modifiés ou reportés suite à la publication de l’arrêté ministériel relatif à la lutte contre la propagation du virus Coronavirus (Covid-19). Voici une liste des évènements des prochaines semaines...
EN DIRECT | Point de situation sur la stratégie de la France pour faire face au #COVID19.

EN DIRECT | Les Français se posent des questions et nous leur devons la plus grande transparence. Avec Olivier Veran, nous faisons le point sur la stratégie de la France pour faire face au #COVID19. Suivez notre présentation en direct :

Publiée par Édouard Philippe sur Samedi 28 mars 2020

Coronavirus : Edouard Philippe s’exprime en direct ce samedi

Le Premier ministre donne une conférence de presse ce samedi 28 mars 2020 aux côtés du ministre de la Santé Olivier Véran.

Le G20 en sommet d’urgence sur le coronavirus qui « menace l’humanité entière »

Les dirigeants des pays les plus industrialisés de la planète se réunissent en urgence ce jeudi 26 mars 2020 pour tenter d'apporter une réponse coordonnée à la pandémie de coronavirus qui "menace l'humanité entière", selon l'ONU, malgré des mesures de confinement sans précédent affectant plus de trois milliards de personnes.

Confinement à Besançon : entretien avec Jean-Louis Fousseret 

Coronavirus •

Le maire de Besançon insiste :  "La meilleure protection, c'est le confinement". Un peu moins d'une semaine après la décision de confiner la population, Jean-Louis Fousseret balaie l'ensemble des sujets liés à la crise sanitaire. Envisage-t-il un couvre-feu ? Commet s'organise la municipalité ? Quelle réponse aux policiers municipaux qui réclament des masques ? Quelle est la situation à Besançon ? Le maire a répondu à nos questions…

L’Assemblée vote l’article clé sur l’état d’urgence sanitaire. De nouvelles sanctions pour non-respect du confinement

Coronavirus • Alors que le conseil scientifique du gouvernement se prononcera lundi 23 mars 2020 sur la "durée" et "l'étendue" du confinement de la population, l'Assemblée nationale a voté samedi 21 mars 2020 l'article du projet de loi face au coronavirus qui permet l'instauration d'un "état d'urgence sanitaire" pour deux mois, au terme d'un âpre débat sur l'encadrement de ce régime d'exception, et l'ajout de sanctions pour non-respect du confinement.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.95
ciel dégagé
le 10/04 à 0h00
Vent
2.2 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
62 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune