Alerte Témoin

Rixe mortelle à Dijon: un suspect mis en examen, les policiers "hors de cause"

Publié le 22/01/2014 - 09:10
Mis à jour le 22/01/2014 - 09:10

Un jeune homme de 19 ans a été mis en examen mardi après la mort d'un jeune de 27 ans lors d'une bagarre au sortir d'une discothèque samedi à Dijon, tandis que deux policiers incriminés ont été mis "hors de cause", selon le parquet. Un second jeune homme, interpellé dimanche, a pour sa part été remis en liberté.

Le suspect, déjà condamné pour des faits de "vols aggravés" et de "violences volontaires", est poursuivi pour "coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner", crime passible de quinze ans de réclusion, a précisé le procureur de la République de Dijon, Marie-Christine Tarrare. Le parquet a requis son placement en détention provisoire. 

Rappel des faits

Samedi matin à 5h00, une rixe avait opposé deux groupes de jeunes gens devant la discothèque "Le Chat noir". Deux policiers étaient intervenus une première fois pour les séparer mais la rixe continuant, ils étaient revenus pour intervenir "de façon plus déterminée", afin d'y mettre un terme. C'est lorsque les deux groupes se sont séparés qu'ils ont vu un jeune homme de 27 ans à terre, qui a succombé des suites d'un choc violent au crâne. Dans un premier temps, des témoins ont dit que l'un des deux policiers avait porté des coups à la victime, déclenchant une enquête confiée conjointement à la Direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Dijon et à l'Inspection générale de la Police nationale (IGPN). Les deux gardiens de la paix avaient été placés en garde à vue samedi soir avant d'être relâchés, l'un dimanche et l'autre dans la nuit de dimanche à lundi.

Deux témoignages innocentent les policiers

Dimanche, deux jeunes femmes s'étaient présentées spontanément au commissariat et avaient dit "qu'elles n'avaient pas vu les policiers frapper la victime", désignant deux jeunes avec lesquels elles se trouvaient au sortir de la boîte de nuit, selon le procureur. Ces deux jeunes, âgés de 19 et 25 ans, avaient alors été interpellés et placés en garde à vue.

L'enquête a permis d'établir "à la lumière de plusieurs témoignages concordants" que le plus jeune des deux suspects a frappé la victime "avant l'intervention policière", a écrit Mme Tarrare dans un communiqué. "Les investigations réalisées et les témoignages recueillis ont permis de mettre hors de cause les deux gardiens de la paix intervenus pour faire cesser cette bagarre, s'agissant des blessures ayant entrainé le décès de la victime". "S'agissant des plaintes pour violences déposées par plusieurs personnes impliquées dans la rixe, à l'encontre des fonctionnaires de police, l'enquête se poursuit sous la direction du procureur de la République qui décidera à la fin des investigations des suites à donner", est-il ajouté.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

« Castaner assassin ! » : peine confirmée en appel pour Frédéric Vuillaume et son ex-compagne

Le leader du mouvement des Gilets jaunes à Besançon et son ex-compagne, ont été condamné en appel à la même peine "1.500 euros d'amende avec sursis" pour avoir outragé Christophe Castaner lors de sa venue à Besançon le 13 mars 2019.  Frédéric Vuillaume (FO) devrait se pourvoir en cassation.

Violences à Dijon : deux condamnations pour trafic de drogue

Deux personnes ont été condamnées ce vendredi 26 juin 2020 pour trafic de stupéfiants et douze autres étaient en cours de jugement, à la suite de l'enquête sur les violences survenues du 12 au 15 juin à Dijon, a indiqué le procureur de la République Eric Mathais.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     14.8
    légère pluie
    le 15/07 à 9h00
    Vent
    2.06 m/s
    Pression
    1018 hPa
    Humidité
    86 %

    Sondage