RN 57 entre Beure et Micropolis : Génération·s dit oui au désenclavement de Planoise et non à la mise à 2x2 voies

Publié le 21/02/2021 - 18:11
Mis à jour le 24/02/2021 - 11:07

Le débat autour du réaménagement de la RN 57 entre les boulevards et Beure refait surface à quelques jours du vote des orientations budgétaires de Grand Besançon Métropole. Génération.s tient à s’exprimer dans un communiqué ce 21 février 2021

Pour le projet de la RN 57, on trouve donc les partisans du projet tel qu’il est actuellement proposé par la DREAL (incluant une mise en 2 x 2 voies) et de l’autre ceux qui s’opposent à cet élargissement et demandent une remise à plat des études.

"Nous ne nions évidemment pas que la situation actuelle est loin d’être satisfaisante et que des travaux sont nécessaires. Il est en effet indispensable de sécuriser le secteur, notamment au niveau de l’échangeur de Saint-Ferjeux, et de désenclaver Planoise et ses 20 000 habitant·e·s, pris en étau entre la route de Dole et la RN 57", explique Kévin Bertagnoli, président du groupe Génération·s de la Ville de Besançon. Il précise toutefois que les solutions proposées par la DREAL, notamment la construction d’une passerelle franchissant la route nationale et qui serait réservée au bus et aux modes doux, semblent intéressantes.

Pour le groupe, le point noir reste l'idée d'un élargissement des voies qui à long terme créera à nouveau des problèmes de congestion. De plus, le "trafic induit" incitera des comportements de déplacement, comme par exemple être incité à aller habiter ou travailler plus loin si le temps de trajet est réduit (et donc plus d’émission de gaz à effet de serre).

Des murs antibruit  pas suffisants

Selon Génération.s, les murs antibruit prévus sont une "bien maigre compensation" pour les habitants. "Ce projet va non seulement davantage enlaidir le paysage urbain (sur certains tronçons, en comptant les bretelles d’accès, il y est prévu jusqu’à 8 voies de circulation automobile), renforcer l’effet de coupure urbaine (en élargissant les emprises routières) ainsi que l’effet « îlot de chaleur » lors des canicules qui seront de plus en plus sévères et de plus en plus fréquentes".

En conclusion, la solution de la mise en 2x2 voies n’apporterait non seulement "pas une solution pérenne contre les embouteillages aux heures de pointes" mais de surcroît, elle" inciterait encore davantage l’usage de la voiture individuelle et aggraverait les problèmes environnementaux", explique le groupe.

Que préconise Génération.s ?

  • Des aménagements cyclables directs, continus et sécurisés
  • Une offre de transport en commun attractive qui "pourrait permettre de réduire efficacement le trafic de desserte locale".

Pour ce qui est des véhicules qui sortent et entrent dans Besançon :

  • Report d’une partie du trafic de transit de poids lourds sur l’autoroute,
  • Création d’une halte ferroviaire à côté du CHU qui permettrait de rejoindre l’hôpital et tout l’Ouest bisontin en train depuis le plateau,
  • Incitation au covoiturage, 
  • Réorganisation des horaires de travail...
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

2 x 2 voies RN 57 Micropolis Beure

RN 57 Beure Micropolis : comment contribuer à l’enquête publique ?

Du 28 février au 31 mars 2022, une enquête publique préalable à la déclaration d’utilité publique (DUP) des travaux et la mise en compatibilité du plan local d’urbanisme de Besançon laisse la parole aux habitants. Si tout se déroule comme prévu, le chantier du trait d’union entre les boulevards et le rond-point de beure pourrait démarrer fin 2024.

Trait d’union Micropolis – Beure : et maintenant, place au financement

Jean-François Colombet, a présidé mercredi  10 novembre 2021 le comité de pilotage lié au dossier de l’achèvement de la RN 57 et de la mise en 2 x 2 voies entre les boulevards de Besançon et le rond-point de Beure. Le préfet du Doubs  réunira l’ensemble des financeurs potentiels du projet d’ici trois semaines.

Poids lourds en transit sur la RN 57 : la préfecture demande le retrait de l’arrêté municipal de Besançon

La préfecture du Doubs a demandé ce mardi 29 juin 2021 le retrait de l’arrêté pris la semaine dernière par la maire écologiste de Besançon, Anne Vignot, afin d’interdire la circulation des poids lourds de plus de 3,5 tonnes sur les principaux axes de la ville.

F. Charvier et É. Alauzet soutiennent le doublement de la RN 57

"Indispensable !" • Les deux députés LREM du Doubs signent une tribune ce jeudi 24 juin 2021 en faveur du doublement des 3,7 km de la RN 57 entre les boulevards de Besançon jusqu’à Beure alors que le projet d’aménagement sera soumis au vote le 28 juin lors du prochain conseil communautaire de Grand Besançon Métropole.

Anne Vignot interdit le transit poids lourd sur la RN 57 à Besançon  

La maire EELV de Besançon, Anne Vignot, a pris mardi un arrêté interdisant à partir du 1er septembre 2021 la circulation des véhicules de plus de 3,5 tonnes sur la RN57 et les boulevards qui traversent la ville, en mettant en avant les « risques » et les « nuisances » engendrés par le transit des camions.

Politique

Meeting de soutien à Raphaël Glucksmann :”L’Europe est à un moment où elle doit se réveiller” (P. Jouvet)

Le Parti socialiste du Doubs et Place publique Franche-Comté ont organisé une réunion publique lundi 22 avril 2024 à 19h00 salle Proudhon à Besançon afin de soutenir Raphaël Glucksmann, candidat PS aux élections européennes. Environ 130 personnes ont répondu présentes.

Le Mouvement Franche-Comté veut “stopper” la Pive

Dans un communiqué du 20 avril 2024 intitulé "Stop Pive !", le Mouvement Franche-Comté, représenté par son président Jean-Philippe Allenbach, qualifie le rapport moral et financier 2023 de l’association La Pive (monnaie locale) de "désastreux" et souhaite l’arrêt des subventions publiques qui lui sont allouées.

Il y a 80 ans, les femmes obtenaient le droit de vote : l’hommage d’Aline Chassagne à Besançon

Il y a 80 ans, le 21 avril 1944, les femmes obtenaient le droit de vote en France. Aline Chassagne, adjointe à la maire de Besançon en charge de la culture et du patrimoine historique, a rendu hommage, samedi matin rue Gisèle Halimi, à celles qui se sont battues pour avoir ce droit. Elle a également appelé à "retourner aux urnes".

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

Élections européennes du 9 juin 2024 : modalités pour s’inscrire et voter

Le 9 juin 2024, les Français en âge de voter et les ressortissants d’un État-membre de l’Union européenne résidant en France seront appelés à voter pour l’élection des représentants de la France au Parlement européen. Comment s'inscrire sur les listes électorales et voter ?

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -0.81
nuageux
le 24/04 à 0h00
Vent
0.55 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
89 %