RN 57 : le Modem dit "OUI" à la 2 x 2 voies

Publié le 29/04/2021 - 11:55
Mis à jour le 29/04/2021 - 11:26

Laurent Croizier, président du MoDem du Doubs et conseiller du Grand Besançon Métropole et Jean-Paule Michaud, maire de Thoraize et vice-président du Grand Besançon chargé de l’aménagement du territoire, se prononcent ouvertement en faveur du doublement de la RN 57 entre Micropolis et Beure. Leur formulaire en ligne a déjà récolté près de 500 adhésions…

 © Dreal Bourgogne Franche-Comté
© Dreal Bourgogne Franche-Comté

Faut-il réaliser la mise en 2 x 2 voies du trait d'union de 3,2 km entre le boulevard et la voie des Mercureaux. Le projet est sans conteste le premier grand test politique grandeur nature d'Anne Vignot, la maire EELV de Besançon et présidente de Grand Besançon Métropole à quelques jours de la réunion d'information sur le projet le mardi 4 mai 2021  auprès des élus communautaires.

Pour ou contre ?

Est-on pour ou contre le projet ? Faut-il oui ou non réaliser ces travaux estimé à 120 M€.

Pour EELV Grand Besançon, Génération.s et le nouveau collectif d'associations 'RN + 5,7°", la réponse est non.

Pour l'opposition LR (Ludovic Fagaut) et même le groupe socialiste de la majorité de la maire EELV Anne Vignot, c'est Oui. Un grand Oui aussi pour le MoDem.

"Indispensable", "impératif" même pour Laurent Croizier (conseiller municipal de Besançon du groupe LREM, MoDem, MEI et président du MoDem du Doubs) et Jean-Paul Michaud (maire de Thoraise, vice-président du Grand Besançon). Les élus ont édité un tract et font campagne pour le projet en mettant mis en ligne un formulaire qui a déjà recueilli selon Laurent Croizier près de 500 contacts.

"Les horaires désynchronisés ou le télétravail proposés comme alternative au projet ne font baisser que très modérément baisser le trafic, nous en avons la preuve actuellement." Laurent Croizier - Jean-Paul Michaud

Ils rappellent que la RN 57 permet le développement d' activités économiques "en  liaison directe" avec la Suisse et que le projet est travaillé depuis de nombreuses années. "Le nœud routier entre les tours de l'Amitié, Micropolis et Beure reste un des derniers tronçons à voie unique. Poids lourds, bus, voitures, motards et cyclistes s’engluent sur des voies incapables d'absorber un tel flux (....) Les phases de concertation publique ont permis d'évoluer vers un impact limité sur l’environnement, une prise en compte de toutes les mobilités, transports en commun et modes doux. "

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

2 x 2 voies RN 57 Micropolis Beure

RN 57 Beure Micropolis : comment contribuer à l’enquête publique ?

Du 28 février au 31 mars 2022, une enquête publique préalable à la déclaration d’utilité publique (DUP) des travaux et la mise en compatibilité du plan local d’urbanisme de Besançon laisse la parole aux habitants. Si tout se déroule comme prévu, le chantier du trait d’union entre les boulevards et le rond-point de beure pourrait démarrer fin 2024.

Trait d’union Micropolis – Beure : et maintenant, place au financement

Jean-François Colombet, a présidé mercredi  10 novembre 2021 le comité de pilotage lié au dossier de l’achèvement de la RN 57 et de la mise en 2 x 2 voies entre les boulevards de Besançon et le rond-point de Beure. Le préfet du Doubs  réunira l’ensemble des financeurs potentiels du projet d’ici trois semaines.

Poids lourds en transit sur la RN 57 : la préfecture demande le retrait de l’arrêté municipal de Besançon

La préfecture du Doubs a demandé ce mardi 29 juin 2021 le retrait de l’arrêté pris la semaine dernière par la maire écologiste de Besançon, Anne Vignot, afin d’interdire la circulation des poids lourds de plus de 3,5 tonnes sur les principaux axes de la ville.

F. Charvier et É. Alauzet soutiennent le doublement de la RN 57

"Indispensable !" • Les deux députés LREM du Doubs signent une tribune ce jeudi 24 juin 2021 en faveur du doublement des 3,7 km de la RN 57 entre les boulevards de Besançon jusqu’à Beure alors que le projet d’aménagement sera soumis au vote le 28 juin lors du prochain conseil communautaire de Grand Besançon Métropole.

Anne Vignot interdit le transit poids lourd sur la RN 57 à Besançon  

La maire EELV de Besançon, Anne Vignot, a pris mardi un arrêté interdisant à partir du 1er septembre 2021 la circulation des véhicules de plus de 3,5 tonnes sur la RN57 et les boulevards qui traversent la ville, en mettant en avant les « risques » et les « nuisances » engendrés par le transit des camions.

Politique

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Pancartes brandis par les élus RN en conseil régional : les réactions s’enchaînent…

+ Plainte du MRAP • Suite aux pancartes "Violeurs étrangers dehors" brandis par les élus du Rassemblent nationale en soutien au collectif Némésis durant le conseil régional du 11 avril 2024, les réactions s’enchainent… Pour rappel, Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région, a indiqué son intention de porter plainte.

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Bourgogne-Franche-Comté : Marie-Guite Dufay veut porter plainte contre des élus RN après des pancartes anti-immigrés en plein conseil

Marie-Guite Dufay, la présidente socialiste du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé jeudi 11 avril 2024 son intention de porter plainte pour "incitation à la haine" contre des élus du Rassemblement national qui ont brandi des pancartes anti-immigration en séance plénière.

”Violeurs étrangers dehors” : les élus du RN brandissent des pancartes en conseil régional de Bourgogne Franche-Comté

En soutien au collectif Némésis dont l’une des militantes avait brandi une pancarte ”Violeurs étrangers dehors” lors du Carnaval de Besançon le 7 avril, chacun des élus du Rassemblement national au ont, à leur tout, affiché cette même pancarte lors de l’assemblée plénière au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté ce jeudi 11 avril.

À Besançon et Cussey-sur-l’Ognon, bientôt la création d’une zone agricole protégée : pourquoi ?

Jeudi 11 avril 2024, le projet de création d’une zone agricole protégée (Zap) à Besançon et Cussey-sur-l’Ognon sera soumis au vote des élus de Grand Besançon Métropole. Quels sont les objectifs ? Quel avenir pour ces zones ? François Presse, conseillère communautaire à Grand Besançon Métropole déléguée à l'Agriculture, nous explique.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.55
légère pluie
le 16/04 à 9h00
Vent
5.42 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
87 %