RN 57 Micropolis – Beure : les élus PS et Républicains de Besançon avancent les mêmes arguments... "écolos" !

Publié le 24/02/2021 - 11:02
Mis à jour le 24/02/2021 - 11:30

Pour ! • C’est le débat politique du moment. Pour ou contre la réalisation de la 2 x 2 voies entre Micropolis et Beure ? Si pour les écologistes du Grand Besançon ou le parti Génération.s, des alternatives doivent être abordées, les élus socialistes au sein de la majorité de la maire EELV de Besançon, n’hésitent pas à soutenir le projet d’aménagement tout comme les élus LR de l’opposition.

Nicolas Bodin  (illustration)  © Alexane Alfaro
Nicolas Bodin (illustration) © Alexane Alfaro

C'est un dossier qui ne date pas d'hier. Pour autant, il révèle toute la problématique de la vie politique bisontine et plus encore aujourd'hui avec l'arrivée de la maire EELV de Besançon aux manettes.

C'est ce petit trait d'union souvent embouteillé, un tronçon de 3,2 km entre les tours de l'amitié juste avant le secteur de Micropolis jusqu'au rond-point de Beure qui vient secoue la majorité d'Anne Vignot.

EELV Grand Besançon se dit clairement opposé au doublement des voies en arguant "qu'à l'heure de l'urgence sociale et climatique" des alternatives sont possibles et que ce projet n'est pas souhaitable ni raisonnable. Même son de cloche du côté de Génération.s.

Le sénateur du Doubs Jacques Grosperrin et le LR Ludovic Fagaut  parlent d'un aménagement indispensable pour les Grands Bisontins essentiel pour l'attractivité. Le chef de file de l'opposition Bisontine ose même une incursion sur des arguments écolos "réduction des embouteillages et donc de la pollution, création d’une voie « modes doux » sécurisée et continue, aménagements spécifiques pour les bus, murs pour protéger les riverains des nuisances sonores, nouveau système d’assainissement pour préserver les milieux naturel ..."

"Il en va de notre crédibilitéé? vis-à-vis de l’État et de la Région qui vont financer environ 2/3 du coût de ce projet et doivent pouvoir compter sur un partenaire fiable. Les Bisontins ne vont pas payer 120 millions d’euros contrairement à ce que laissent entendre EELV et Génération.s ! " Ludovic Fagaut

Les élus PS favorable au projet

Dans la famille des "Pour", on trouve également les élus socialistes de la majorité de la maire EELV de Besançon. Les élus socialistes municipaux bisontins considèrent "en responsabilité"  qu'il est nécessaire de soutenir le projet du tronçon de la RN57 restant à finaliser et à préciser à l’aide des études restantes.

Nicolas Bodin, président du groupe socialiste de la Ville de Besançon et 2e Vice-président de Grand Besançon Métropole en charge de l'économie se veut pragmatique. "La part modale de la voiture n’a baissé que de 1,3% au cours des 13 dernières années, il apparait donc difficile de voir la disparition rapide des embouteillages sur ce tronçon de la RN57 dont 80% des déplacements concernent la desserte locale et 20% uniquement du transit" constate-t-il. Et pour répondre à certaines alternatives proposées par EELV, l'élu estime que si les collectivités ont à disposition des outils pour encourager des politiques de transport comme le c-voiturage,  "d’autres évolutions ne viendront que de changements politiques globaux qui dépassent largement les compétences et possibilités de notre territoire".

Nicolas Bodin rappelle en outre que l'aménagement s’inscrit dans le cadre de différents documents de planification déjà votés dans différentes assemblées et que la 2x2 voies permettrait "de réduire fortement les phénomènes de saturation, durablement. (…) Le projet permettra, dans le même temps, de renforcer la desserte en transports en commun et d’améliorer très significativement les équipements dédiés aux modes doux..."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

2 x 2 voies RN 57 Micropolis Beure

RN 57 Beure Micropolis : comment contribuer à l’enquête publique ?

Du 28 février au 31 mars 2022, une enquête publique préalable à la déclaration d’utilité publique (DUP) des travaux et la mise en compatibilité du plan local d’urbanisme de Besançon laisse la parole aux habitants. Si tout se déroule comme prévu, le chantier du trait d’union entre les boulevards et le rond-point de beure pourrait démarrer fin 2024.

Trait d’union Micropolis – Beure : et maintenant, place au financement

Jean-François Colombet, a présidé mercredi  10 novembre 2021 le comité de pilotage lié au dossier de l’achèvement de la RN 57 et de la mise en 2 x 2 voies entre les boulevards de Besançon et le rond-point de Beure. Le préfet du Doubs  réunira l’ensemble des financeurs potentiels du projet d’ici trois semaines.

Poids lourds en transit sur la RN 57 : la préfecture demande le retrait de l’arrêté municipal de Besançon

La préfecture du Doubs a demandé ce mardi 29 juin 2021 le retrait de l’arrêté pris la semaine dernière par la maire écologiste de Besançon, Anne Vignot, afin d’interdire la circulation des poids lourds de plus de 3,5 tonnes sur les principaux axes de la ville.

F. Charvier et É. Alauzet soutiennent le doublement de la RN 57

"Indispensable !" • Les deux députés LREM du Doubs signent une tribune ce jeudi 24 juin 2021 en faveur du doublement des 3,7 km de la RN 57 entre les boulevards de Besançon jusqu’à Beure alors que le projet d’aménagement sera soumis au vote le 28 juin lors du prochain conseil communautaire de Grand Besançon Métropole.

Anne Vignot interdit le transit poids lourd sur la RN 57 à Besançon  

La maire EELV de Besançon, Anne Vignot, a pris mardi un arrêté interdisant à partir du 1er septembre 2021 la circulation des véhicules de plus de 3,5 tonnes sur la RN57 et les boulevards qui traversent la ville, en mettant en avant les « risques » et les « nuisances » engendrés par le transit des camions.

Politique

Planoise : des élus proposent de « renforcer la présence d’adultes pour accompagner les collégiens »

Le 28 septembre, par voie de communiqué de presse, les conseillers départementaux du Doubs Monique Choux et Aly Yugo, tous deux résidents à Planoise à Besançon, ont partagé des propositions pour le quartier lors de la dernière assemblée départementale. Parmi elles, renforcer la présence d'adultes pour accompagner les collégiens, quand ils doivent passer par des points de deals.

Vivez en direct le conseil municipal de Besançon du 29 septembre 2022

Les conseillers municipaux de la Ville de Besançon se réunissent l’hôtel de Ville de Besançon ce jeudi 29 septembre pour leur séance du conseil municipal de rentrée après deux mois. A l’ordre du jour : la crise énergétique, plan de rénovation des écoles, projet Grette-Brulard-Polygone, nouvelle possibilité pour les élus municipaux d’obtenir le paiement de tout ou partie des indemnités en Pive, etc.

Pornographie : un rapport du Sénat qui dénonce des « violences systémiques »

Ce mardi 27 septembre, quatre sénatrices de divers partis politiques ont rendu un rapport accablant dénonçant de nombreuses et graves dérives dans l’industrie du porno. « Violences systémiques », l’exploitation des femmes, des mineurs trop facilement exposés à la pornographie… Ce rapport intitulé "Porno : l'enfer du décor" appelle le gouvernement à agir.

Crise énergétique : la Ville de Besançon va devoir faire des coupes budgétaires, mais lesquelles ?

La maire de Besançon, accompagnée de 11 membres de la majorité municipales, a convié les médias locaux à une conférence de presse sur la forte augmentation du prix de l’énergie et ses conséquences sur le service public. À ce jour, la Ville de Besançon doit trouver des solutions pour économiser 8 millions d’euros sur sa facture de 2023. Quoi qu’il en soit, comme dans d’autres communes, des coupes budgétaires seront envisagées, mais lesquelles ? Fermeture des musées plusieurs jours par semaine ? Un marché de Noël annulé ou plus sobre ? Des extinctions de l’éclairage des équipements sportifs ?

Bourgogne Franche-Comté : connaissez-vous le CREFOP et ses missions ?

La réunion plénière d'installation du Comité Régional de l'Emploi, de la Formation et de l'Orientation Professionnelles (CREFOP) Bourgogne-Franche-Comté s’est tenue ce jeudi 21 septembre en salle des séances du conseil régional en présence de Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, et de Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régional.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.82
légère pluie
le 01/10 à 21h00
Vent
5.44 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
96 %

Sondage