Alerte Témoin

Salaires plus bas, pauses, débrayages... PSA dément tout traitement inégal des intérimaires

Publié le 25/10/2017 - 09:09
Mis à jour le 25/10/2017 - 14:16

Le groupe automobile PSA a "formellement" démenti mardi 24 octobre 2017 que les salariés intérimaires de Sochaux et Rennes soient traités et rémunérés différemment des autres salariés, après des accusations lancées par la CGT intérim et - fait rare - des débrayages d'intérimaires.

398539_le-site-de-sochaux-de-psa-le-27-octobre-2011.jpg
©afp.com/Sébastien Bozon

D'après le syndicat CGT intérim, une centaine d'intérimaires au total ont débrayé au cours des deux dernières semaines dans les usines PSA de Rennes et Sochaux pour dénoncer une "dégradation de leurs conditions de travail" et "le non-respect de l'égalité de traitement entre salariés à statut et salariés intérimaires", notamment en matière de rémunération.

Selon la direction de l'usine de Rennes, une cinquantaine d'intérimaires ont débrayé le 19 octobre et une vingtaine le 20. Interrogé par l'AFP, un porte-parole du groupe, a confirmé des débrayages d'intérimaires à Rennes, mais pas à Sochaux où la CGT en dénombrait une vingtaine. Et sur le fond des accusations, "on dément formellement toute inégalité de traitement", a-t-il ajouté.

"Moins d'heures supplémentaires en septembre"

PSA précise qu'à Rennes, salariés et intérimaires ont réalisé "moins d'heures supplémentaires en septembre" que les mois précédents, en raison
notamment de problèmes d'approvisionnement. Cette situation a eu "un impact négatif de 200 euros" sur la paie des intérimaires, payés au "réel" alors que les salariés de PSA ont un système de compteur temps annuel qui permet de "lisser la rémunération", a expliqué le porte-parole.

Le constructeur dément également que les pauses ne soient pas rémunérées pour les intérimaires et les tenues de travail non nettoyées ou remplacées, comme l'affirme la CGT dans un communiqué.

1 367 euros nets contre 1 850 euros nets

D'après la CGT Sochaux, des intérimaires des équipes de VSD (vendredi, samedi, dimanche) n'ont perçu "qu'environ 1.367 euros nets au lieu des 1.850 euros nets annoncés par PSA et les agences d'intérim". Il est extrêmement rare que des intérimaires cessent le travail. Pour la CGT intérim, ces débrayages "ne sont que la pointe de l'iceberg du ras-le-bol existant chez les salariés intérimaires".

Contactées, les agences d'intérim mises en cause par la CGT n'ont pas répondu.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Semaine Européenne du Développement Durable : découvrez cinq acteurs engagés en Bourgogne Franche-Comté

Dans le cadre de la Semaine Européenne du Développement Durable 2020, la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement de Bourgogne-Franche- Comté (DREAL) vous propose de découvrir, du 28 septembre au 2 octobre 2020, les initiatives filmées de cinq acteurs de la région engagés pour un développement durable local.

Connaissez-vous les différentes prestations de l’atelier de Decathlon Besançon ?

PUBLI-INFO •

Alexandre, Vincent, Mickaël et Raphaël sont présents tout au long de l’année pour entretenir et réparer votre matériel sportif à l'atelier de votre magasin Decathlon à Besançon. Ils vous accompagnent dans de nombreuses pratiques sportives : ski, trekking, vélo, fitness, plongée, running, équitation... Rendez-vous avec votre matériel sportif pour bénéficier d'un entretien et d'une réparation !

Le bail réel solidaire : devenir propriétaire d’une autre manière…

Devenir propriétaire des murs, mais pas du terrain. C'est le principe du "bail réel solidaire" (BRS) que souhaite mettre en œuvre début 2021 l'établissement public foncier (EPF) Doubs Bourgogne Franche-Comté. Philippe Alpy, président fraîchement réélu ce vendredi 25 septembre à la tête de l'EPF local, explique pourquoi il souhaite créer ce nouvel office foncier solidaire (OFS) dans la région.

Dispositifs médicaux à Besançon : lancement de « Cisteo Consulting »…

Cette nouvelle activité permettra à la société bisontine Cisteo Médical de conseiller et former  les fabricants internationaux, start-up ou entreprises du secteur médical et de la santé. Cette nouvelle activité sera présentée dans le cadre de la rentrée du DM qui se tient à Besançon les 29 et 30 septembre 2020, mais aussi sur le salon MedTech Meetup à Bruxelles, le 2 octobre 2020.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.02
couvert
le 29/09 à 12h00
Vent
1.59 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
92 %

Sondage