Samuel Paty : les élus Renaissance-MoDem veulent nommer une rue de Besançon à son nom

Publié le 16/10/2022 - 09:50
Mis à jour le 15/10/2022 - 18:25

Par voie de communiqué de presse, Laurent Croizier, député du Doubs et président du groupe des élus Renaissance-MoDem, a souhaité rendre hommage à Samuel Paty, assassiné il y a deux ans, le 16 octobre 2020. L'élu a émis le souhait de nommer à Besançon une rue, une école ou un lieu dédié à la connaissance au nom du professeur.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

"Il y a deux ans, le 16 octobre 2020, le professeur d’histoire-géographie Samuel Paty était sauvagement assassiné, aux abords de son collège, victime du terrorisme islamiste. Il fut assassiné parce qu’il enseignait la liberté, celle de penser, celle de s’exprimer, celle de caricaturer. Il fut assassiné parce qu’il enseignait la laïcité si chère à notre pays.

Deux ans après, à l’évocation du nom de Samuel Paty, l’émotion est toujours aussi grande. Elle l’est d’autant plus que les signalements pour atteinte à la laïcité sont en hausse, démonstration que la laïcité est un combat. En France, chacun est libre de croire ou de ne pas croire. Aucune religion ne fait la loi ou ne s’impose à la République.

"Nommer une rue, une école ou un lieu dédié à la connaissance"

L’école en est un pilier. Elle a pour mission d’enseigner le respect de la diversité des idées, de former l’esprit critique de citoyens libres, égaux et fraternels. L’exact inverse de l’obscurantisme et de l’ignorance. Il est du devoir de la Nation de rendre hommage à Samuel Paty. Nous exprimons à nouveau le souhait de nommer symboliquement à Besançon, une rue, une école ou un lieu dédié à la connaissance au nom de Samuel Paty.

Samuel Paty est devenu le visage de la République, le symbole de la liberté d’expression et de conscience portée par les enseignants, le symbole de la laïcité portée par notre République. N’oublions pas, n’oublions jamais.

Laurent Croizier, député du Doubs et président du groupe des élus Renaissance-MoDem"

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

L’ancien préfet de Haute-Saône Michel Vilbois limogé pour management “brutal”

Préfet du Tarn depuis seulement 9 mois, Michel Vilbois, ancien préfet de Haute-Saône, sera démis de ses fonctions à compter du lundi 22 juillet. Connu pour sa fermeté face aux manifestations contre l’autoroute A 69 et visé, selon des sources concordantes, par des accusations de management "brutal". Son limogeage intervient environ un mois après un audit mené auprès de ses services par l’Inspection générale de l’administration (IGA), dont les résultats ne sont pas encore connus.

Candidat RN sous curatelle dans le Jura : un recours pour annuler le scrutin législatif

La candidate Nouveau Front populaire dans la 2e circonscription du Jura a déposé un recours mercredi 17 juillet 2024 devant le Conseil constitutionnel pour faire annuler le scrutin législatif qui avait vu la qualification au second tour d'un candidat Rassemblement national sous curatelle, donc théoriquement inéligible.

Christophe Grudler au lancement d’Ariane 6 : ”Ce succès va permettre à l’Europe de retrouver son accès autonome à l’espace”

Le député européen terrifortain, Christophe Grudler (MoDem / Renew Europe), spécialiste des questions spatiales au Parlement européen, a assisté au succès du vol de qualification d’Ariane 6 mardi 9 juillet 2024 du port spatial de l’Europe à Kourou. Seul représentant des institutions de l’Union européenne sur place, il appelle à généraliser la préférence pour un lanceur européen, pour les lancements de satellites européens.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.33
couvert
le 21/07 à 06h00
Vent
0.83 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
94 %