Santé : des infirmiers anesthésistes de Franche-Comté montent à Paris pour manifester

Publié le 23/11/2016 - 17:24
Mis à jour le 24/11/2016 - 11:45

Une vingtaine d’infirmiers anesthésistes vont monter le jeudi 24 novembre 2016 à Paris pour rejoindre une partie de la profession. Ensemble ils vont manifester devant le ministère de la fonction publique pour exiger une revalorisation salariale.

Une bataille qui dure depuis 10 ans

Ils seront 18 de Franche-Comté à monter le jeudi 24 novembre 2016 à Paris : 10 infirmiers anesthésistes du CHU de Besançon, 4 de Vesoul et 4 étudiants. Ils se rendront à 10 heures devant le ministère de la fonction publique pour demander une revalorisation salariale. 

"Depuis 2010, avec les Accords de Bologne et les équivalences de formation en Europe (licence et master), l’état a placé les grilles de salaires des infirmiers anesthésistes en bac + 3 alors que nous sommes titulaires d’un bac + 5" comme nous l’explique Stéphanie Moreau, membre du syndicat national des infirmiers anesthésistes.

De plus, le protocole Bachelot, lui aussi validé en 2010, a fais perdre la notion de pénibilité à la profession ce qui permettait de garantir un an de travail en moins avant la retraite tous les 10 ans.

Ensuite c’était au tour de la loi de santé de la ministre Marisol Touraine de proposer une nouveauté, celles des catégories d’infirmiers en pratiques avancées. "Ces derniers", précise Stéphanie Moreau, "ont fait moins d’études mais sont mieux payer que nous. On exige une revalorisation salariale à la hauteur de notre formation". Le ministère de la santé a fais plusieurs promesses mais à chaque fois il a fais machine arrière.

Si les infirmiers anesthésistes étaient payé à hauteur de leur qualification, ils devraient avoir un salaire auquel s’ajoute plus de 600 par mois en fin de carrière. "Aujourd’hui, le gouvernement nous en propose 50", conclue Stéphanie Moreau, infirmière anesthésiste.

En France il y a 9 700 infirmiers anesthésistes et 250 en Franche-Comté. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Législatives : Jadot au soutien du boulanger Stéphane Ravacley, candidat "atypique"

Le candidat EELV à l'élection présidentielle, Yannick, Jadot, s'est rendu à Besançon ce mercredi 25 mai 2022 pour soutenir le boulanger bisontin Stéphane Ravacley, le candidat écologiste de la Nupes (nouvelle union populaire écologique et sociale) sur la 2e circonscription du Doubs.

Ndiaye à l’Education : J-P Chevènement met en garde contre « l’enterrement » du bilan Blanquer

Jean-Pierre Chevènement, 83 ans, ancien ministre de l'Education nationale et soutien d'Emmanuel Macron à la présidentielle, a mis en garde lundi contre "l'enterrement de la politique mise en oeuvre par Jean-Michel Blanquer depuis cinq ans" après la nomination de Pap Ndiaye à la tête du ministère de la rue de Grenelle.

Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.88
nuageux
le 26/05 à 0h00
Vent
1.25 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
100 %

Sondage