Saône-et-Loire: 300 personnes à une contre-manifestation pro-migrants

Publié le 30/10/2016 - 16:30
Mis à jour le 16/04/2019 - 09:48

Un rassemblement anti-migrants, organisé à Digoin en Saône-et-Loire par le Front national, a réuni une trentaine de personnes, le samedi 29 octobre 2016 dans l'après-midi, tandis que quelque 300 autres participaient, non loin de là, à une contre-manifestation.

 ©
©

A l'appel de la Ligue des Droits de l'Homme locale(LDH) et des sections locales du PS et du PCF, quelque 300 personnes se sont rassemblées vers 15H00 place de la République pour exprimer leur "solidarité avec les migrants". Digoin, commune de 8.000 habitants, a accueilli lundi, au premier jour du démantèlement de la "jungle" de Calais, 25 migrants de nationalité soudanaise.

"Nous souhaitons bienvenue aux migrants à Digoin"

Plusieurs manifestants portaient des pancartes proclamant notamment "Nous souhaitons bienvenue aux migrants à Digoin" ou encore "Nous sommes tous des migrants". Après avoir formé un "cercle du silence" pendant une vingtaine de minutes, les participants ont écouté des prises de parole en faveur de l'accueil des migrants avant de se disperser, sans incident, vers 16H15. "Aujourd'hui, les moyens existent largement pour une politique de plein emploi et de migrants", a déclaré Bernard Cois, secrétaire départemental du PCF.

Un rassemblement aussi contre les migrants

A un kilomètre de là, un "rassemblement pacifique" contre l'arrivée de migrants de Calais dans la région a rassemblé une trentaine de personnes arborant drapeaux français et pancartes "100% FN, 0% migrants". "On avait souhaité ne pas être trop nombreux", a justifié Lilian Noirot, responsable départemental de la fédération FN. "Nous sommes opposés à cette folle politique en matière d'immigration menée par le gouvernement socialiste et avant eux les Républicains", a-t-il dit en prônant l'organisation de référendums "pour donner la parole aux habitants".

D'autres manifestations pro et contre les migrants en Haute-Savoie

Par ailleurs, deux autres manifestations ont eu lieu samedi matin à Annecy (Haute-Savoie): une cinquantaine d'opposants aux migrants se sont rassemblés devant l'Hôtel de ville d'Annecy (Haute-Savoie) autour d'élus du FN et de représentants de l'extrême droite identitaire. Face à eux, quelque 150 pro-migrants répondaient à l'appel de plusieurs associations. Aucun heurt n'a été signalé.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut : « Madame le Maire doit revoir sa façon de fonctionner »

Ludovic Fagaut, chef de file de l'opposition (Les Républicains, centre) au conseil municipal de Besançon, entouré de son équipe, a présenté ses vœux à la population lors d'une conférence de presse ce mardi 26 janvier. Il en a profité pour reparler de la "méthode" de la majorité d'Anne Vignot et des projets qu'il porte avec son équipe de Besançon maintenant.

Le Rassemblement national de Bourgogne Franche-Comté s’insurge contre la situation actuelle des apprentis d’origine française…

Après une l'affaire médiatisée de Laye Fodé Traoré, l'apprenti pour lequel le boulanger bisontin Stéphane Ravaclay a mené une grève de la faim, Julien Odoul, Jacques Ricciardetti (élus RN) tiennent à s'exprimer dans un communiqué de presse commun ce mois de janvier 2021.

Davos: pandémie, « virus des inégalités » et rebond chinois au menu

Le Forum économique mondial, qui abandonne cette année les neiges de Davos au profit d'un format complètement virtuel, s'est ouvert lundi 25 janvier 2021 avec le discours du président chinois Xi Jinping, dont le pays semble avoir tourné la page du coronavirus, sur le plan économique du moins. Plus tard dans la journée, la présidente de la BCE Christine Lagarde débattra, aux côtés du ministre français de l'Economie Bruno Le Maire, de son homologue allemand Peter Altmaier et du PDG de Goldman Sachs, de la manière de "restaurer la croissance économique".

Un troisième confinement inéluctable ?

Semaine cruciale •

"Il faudra probablement aller vers un confinement" dont les conditions relèvent d'une "décision politique", pour faire face aux variants du coronavirus qui "changent complètement la donne" sanitaire en France, a déclaré dimanche le président du conseil scientifique Jean-François Delfraissy. L'Élysée a fait savoir dimanche soir que la décision serait prise mercredi en fonction des chiffres et des dernières données sur les différents variants.

Castex n’a « jamais été convaincu » par la création d' »immenses régions »

À l'occasion d'un déplacement en Alsace samedi 23 janvier 2021, le Premier ministre Jean Castex a dit n'avoir "jamais été convaincu" par la création d'"immenses régions", qui ne répondent pas "aux besoins grandissants" de proximité. Ce qui n'a pas manqué de réjouir le fédéraliste bisontin Jean-Philippe Allenbach du Mouvement Franche-Comté
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.89
légère pluie
le 28/01 à 9h00
Vent
7.42 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
96 %

Sondage