Sauvadet : "Hollande en campagne sur la terre de ses mensonges…"

Publié le 08/10/2016 - 08:45
Mis à jour le 08/10/2016 - 09:28

Dans un communiqué le président UDI du Département de la Côte d'Or fustige la politique du gouvernement vis-à-vis des collectivités territoriales et notamment sur le niveau des dotations allouées aux départements.

05FrancoisSauvadet004.JPG
François Sauvadet ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

« Alors que se clôturait à Poitiers, vendredi 7 octobre, le 86e congrès de l’Assemblée des Départements de France, François Hollande était en campagne à Dijon.

Pourtant, c’est le Chef de l’État en personne qui s’était adressé aux maires lors du congrès de l’AMF, le 2 juin dernier, et qui avait envoyé son Premier ministre à la réunion annuelle des présidents de régions, fin septembre. À chaque fois, pour s’attirer les bonnes grâces de son public, l’exécutif n’était pas arrivé les mains vides puisque maires et élus régionaux étaient repartis avec de substantielles aides, à hauteur de 1 milliard d’euros pour le bloc communal et de 450 millions d’euros pour les régions.

Comme les caisses de l’État sont désormais désespérément vides, il n’y avait plus d’argent à distribuer aux Départements. Ce qui explique sans doute l’absence de François Hollande devant les présidents de conseil départemental. Ce qui explique aussi pourquoi le Président a préféré envoyer au front Jean-Michel Baylet, ministre de l’Aménagement du Territoire et des Collectivités territoriales. François Hollande escomptait peut-être que le passé de président de conseil général de Jean-Michel Baylet serait suffisant pour faire oublier aux collectivités départementales que l’État, non content de leur faire les poches depuis 2012, continue de charger la barque des dépenses. Au final, malgré l’optimisme indécent affiché lors de son discours de clôture, Jean-Michel Baylet n’a récolté que des sifflets. 

Et pendant ce temps, pendant que certains conseils départementaux ne parviennent plus à financer l’explosion des dépenses sociales, François Hollande était donc en visite à Dijon. Le Chef de l’État avait choisi de participer au congrès de l’Union syndicale de la magistrature, une organisation de magistrats marquée à gauche. Un déplacement sans aucun doute moins risqué que celui du soldat Baylet, à Poitiers, contraint d’affronter les questions embarrassantes d’élus qui se battent pour leurs territoires.

Surtout que, Dijon, François Hollande connaît bien. C’est la ville de son ami de toujours, François Rebsamen, ancien ministre du Chômage C’est également dans la capitale de Bourgogne-Franche-Comté, autrefois terre accueillante et hospitalière pour le Chef de l’État, désormais totalement barricadée pour préserver l’auguste visite présidentielle de tout désagrément, que le candidat Hollande avait plaidé, en mars 2012, pour un « pacte national de confiance » avec les collectivités locales. Le même candidat Hollande qui promettait dans son programme présidentiel que ce pacte garantirait « le niveau des dotations à leur niveau actuel ».

Quatre ans plus tard, entre provocation et légèreté, François Hollande était de retour à Dijon, sur la terre de ses mensonges… »

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le décret sur la réforme de l’assurance chômage publié au JO

Le décret sur la réforme de l’assurance chômage publié au JO

Le ministère du Travail a publié dimanche 28 juillet 2019 au Journal officiel le décret mettant en oeuvre la réforme vaste et controversée de l'assurance chômage annoncée le 18 juin. Ce texte de six articles comprend surtout une annexe de 190 pages qui constitue le nouveau règlement de l'assurance chômage. Par ailleurs, une expérimentation est prévue en Bourgogne-Franche-Comté et Centre-Val de Loire "d'un journal de la recherche d'emploi" tenu par les chômeurs.  

Plan social à GE : Le Maire assure l’intersyndicale de son « engagement total »

Plan social à GE : Le Maire assure l’intersyndicale de son « engagement total »

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a assuré l'intersyndicale de General Electric (GE) à Belfort de son "engagement total pour garantir la pérennité du site industriel", marqué par un plan de suppression d'un millier d'emplois, dans un courrier obtenu ce vendredi 26 juillet 2019 par l'AFP.

La PMA pour toutes commence à voir le jour…

La PMA pour toutes commence à voir le jour…

Au terme d'une longue gestation, l'accouchement débute ce mercredi 24 juillet 2019 avant le faire-part de naissance dans quelques mois : la première grande réforme sociétale du quinquennat Macron, l'extension de la PMA à toutes les femmes, est présentée en Conseil des ministres avant son examen à l'Assemblée à la rentrée.

Vote sous tension à l’Assemblée sur le Ceta

Vote sous tension à l’Assemblée sur le Ceta

Après des débats musclés, l'Assemblée s'apprête à voter ce mardi 23 juillet vers 16h15 la ratification du controversé traité de libre-échange entre l'UE et le Canada (Ceta), "positif" pour l'économie française selon ses défenseurs, mais porteur de "risques" environnementaux et sanitaires d'après ses opposants.

Ceta: Hulot appelle les députés à avoir « le courage de dire non »

Ceta: Hulot appelle les députés à avoir « le courage de dire non »

A la veille du vote à l'Assemblée nationale sur le traité de libre-échange UE-Canada (Ceta), Nicolas Hulot a exhorté lundi 22 juillet 2019  les parlementaires à voter contre cet accord qui risque à ses yeux d'ouvrir la porte à des substances dangereuses via un abaissement des normes sanitaires.

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

"Liste Utinam" • Le régionaliste a tenu une conférence de presse jeudi 18 juillet 2019 afin de faire connaître sa candidature officielle pour l'élection municipale de mars 2020à Besançon. Jean-Philippe Allenbach dit avoir déjà au moins une vingtaine de noms sur sa liste et dévoile les propositions que les autres candidats " ne pourront pas lui prendre". 

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.24
ciel dégagé
le 22/08 à 21h00
Vent
1.94 m/s
Pression
1024.68 hPa
Humidité
91 %

Sondage