Sécheresse : une procédure "calamités agricoles" n'est pas écartée en Bourgogne Franche-Comté

Publié le 05/09/2018 - 09:16
Mis à jour le 05/09/2018 - 11:32

Le préfet de région a alerté le ministère de l’Agriculture sur la situation exceptionnelle en Bourgogne Franche-Comté. Un suivi régulier sera réalisé dans chaque département avec un bilan de fin de campagne afin d’activer, si cela est nécessaire la procédure calamités agricoles.

 ©
©

47 % en juillet et  -52 % en d’août : ce sont les chiffres déficitaires des précipitations Bourgogne Franche-Comté -52 % par rapport aux normales de saison. "Le manque d’eau est observé depuis le mois de juin, voir avril-mai dans plusieurs départements. Les températures élevées et les faibles précipitations de l’été ont pesé sur la pousse estivale de l’herbe" explique la préfecture de région.

Première conséquence : la production cumulée des prairies est globalement déficitaire. Un déficit particulièrement marqué à l’est de la région.

Des mesures ont été prises dès le mois de juillet pour faire face à cette situation.

  • Les taux des avances pour les aides PAC 2018 versées mi-octobre seront relevés à hauteur de 70 % pour les paiements directs (contre 50 % en temps normal) et à hauteur de 85 % pour les paiements au titre du développement rural (contre 70 % en temps normal).
  • La possibilité de faire pâturer ou faucher les surfaces en jachères, y compris pour subvenir aux besoins d’autres agriculteurs en difficulté par
  • Dérogation à certaines dispositions sur la prise en compte des cultures dérobées en surfaces d’intérêt écologique (SIE)

S'adapter aux changements climatiques

"La première inquiétude, c’est l’affouragement et la nécessité d’avoir assez d’aliments pour aller jusqu’au printemps prochain" explique la FRSEA. "Si la sécheresse a touché les prairies avec des impacts économiques pour de nombreux éleveurs, elle frappe aussi les cultures de printemps que ce soit le maïs ou le soja, mais également la vigne et les pépinières..." constate le syndicat agricole qui souhaite un niveau de réponse adaptée à tous les niveaux de la part de l'Europe, du ministère de l'Agriculture de la région et des départements.

Au-delà de l'été 2018, le FRSEA insiste sur l'importance  poursuivre les investissements pour que les exploitations s'adaptent aux changements climatiques en prévoyant dans le programme de développement rural "un maintien des aides aux bâtiments d’élevage, au stockage du fourrage, pour les réserves en eau, et un soutien à la recherche appliquée pour la sélection de nouvelles variétés plus résistantes"

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

canicule été 2018

Records de chaleur au mois d'août à Besançon

La France a vécu son deuxième été le plus chaud, derrière celui de 2003, selon les relevés et données publiées ce mardi 28 août 2018 par Météo France. A Besançon, la moyenne des maximales s’établit à 28,9°C. le pic de chaleur a été atteint le 4 août à 36,2°C contre 38,3°C le 12 août 2003.

Un pic de canicule et le retour des orages

70 départements en vigilance orange • Ce mardi après-midi les températures maximales atteignent les 35 à 39°C, avec des pointes à 40°C en Bourgogne. Mais les orages prévus cette nuit devraient rafraîchir l’air et baisser le niveau d’alerte canicule dès 6h du matin ce mercredi, selon Météo France…

Nature

Orages : vigilance jaune “minimum” pour la Bourgogne-Franche-Comté ce jeudi

Météo France a placé l'ensemble de la région Bourgogne-Franche-Comté à l'exception du Territoire de Belfort, en vigilance jaune pour des risques d'orages et d'inondations ce jeudi 20 juin à partir de 12h. Elle prévient toutefois qu'une évolution vers un niveau de vigilance supérieur est possible, surtout à l'Est". Il convient donc d'être attentif aux prochaines actualisations de la vigilance.

Prévention solaire des dermatologues francs-comtois : “Où que tu sois, du soleil méfie-toi !”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.24
légère pluie
le 21/06 à 12h00
Vent
5.18 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
90 %