Service civique : et pourquoi pas vous ?

Publié le 26/09/2016 - 08:12
Mis à jour le 30/09/2016 - 10:44

Le service civique est un engagement volontaire au service de l'intérêt général ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans,  sans condition de diplôme, à condition d'être motivé ! À Besançon et en Franche-Comté, le Centre régional d'information jeunesse (CRIJ) déploie le service civique au profit des jeunes et des structures éligibles au dispositif, par la mise à disposition de volontaire. Il accompagne également les jeunes dans leur projet d’engagement.et à l’accès à une mission en rapport avec leur projet d’engagement. En 2015, 86 jeunes volontaires ont été accueillis par 47 organismes. Actuellement, le CRIJ Franche-Comté développe une quarantaine d'offres de services civiques… 

1-dsc_6215.jpg
Myriam, 23 ans, Sebastian, 22 ans, Thomas Bontemps référent régional du Service civique pour le CRIJ Franche-Comté, et Kevin, 24 ans ©Alexane Alfaro

« Le jeune, au cœur du projet d’engagement »

PUBLICITÉ
  • 1 jeune. 1 projet

Dans le cadre d’un service civique, le CRIJ Franche-Comté réalise « un accompagnement pour le projet d’avenir du jeune : il permet de valoriser son expérience, capitaliser ses compétences et ses savoirs être, c’est un véritable tremplin vers un emploi ou vers une reconversion professionnelle », nous explique Thomas Bontemps, du réseau Information Jeunesse de Franche-Comté Service Civique au CRIJ. « Je rencontre trois à quatre jeunes par semaine et on trouve toujours une solution positive pour eux je suis comme un facilitateur d’accès à une mission de service civique », ajoute-t-il. 

Au CRIJ Franche-Comté, neuf domaines de mission sont proposées :

  • Médiation en matière de santé
  • Sensibilisation aux technologies de l’information et de la communication
  • Soutien à l’animation des réseaux sociaux
  • Web-reporter
  • Aide à l’adaptation de l’information et de la communication au public jeune
  • Soutien à la valorisation des initiatives jeunes
  • Accompagnement et développement de la mobilité internationale
  • Accès à la culture et aux loisirs éducatifs
  • Sensibilisation à la préservation de la planète
  • Favoriser l’accès au droit
  • Recueil et diffusion de la parole des jeunes.

Du côté des structures d’accueil…

Un agrément est requis pour accueillir des volontaires en service civique. L’agrément est délivré par l’Agence du service civique, ou ses délégués territoriaux, au vu de la nature des missions proposées et de la capacité de l’organisme d’accueil à prendre en charge les volontaires. Si l’organisme exerce une activité à vocation nationale ou s’il s’agit d’une union ou d’une fédération d’organismes, la demande d’agrément se fait auprès de l’Agence. Si l’organisme exerce une activité régionale ou départementale, la demande d’agrément se fait, dans le premier cas auprès de la Directions régionales de la jeunesse des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS), dans le deuxième cas auprès de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP). Le CRIJ Franche-Comté a également le pouvoir de faire bénéficier son agrément à un organisme d’accueil qui n’en n’aurait pas et qui souhaiterait s’engager dans l’accueil d’un volontaire.  Il suffit de prendre contact avec le service Réseau Information Jeunesse de Franche-Comté Service Civique du CRIJ.

Toutefois, inutile de prendre un jeune en service civique pour lui faire effectuer les tâches d’un salarié !

Lorsqu’une structure accueille un jeune en service civique, un tuteur lui est attitré. Il est chargé, entre autres, d’accompagner le jeune dans son parcours d’engagement, de partager sa connaissance de l’organisme d’accueil et de son environnement, de suivre l’évolution du projet, de réajuster les contours de la mission si besoin et d’accompagner le jeune dans sa réflexion sur son projet d’avenir. Les organismes doivent lui garantir une formation civique et citoyenne. Cette formation comprend, de manière obligatoire une formation au premier secours (PSC1) ainsi que des modules destinés à développer la citoyenneté et le civisme du volontaire. Le Crij coordonne et dispense ces formations (www.formation-civiquecitoyenne-fc.com).

« Le jeune, au cœur du projet d’engagement »

Pour être volontaire, il faut avoir entre 16 et 25 ans et posséder la nationalité française, celle d’un état membre de l’Union européenne ou de l’espace économique européen, ou justifier d’un séjour régulier en France depuis plus d’un an. Aucune condition n’est requise : ni de diplôme ni d’expérience professionnelle. Seule la motivation, le projet d’engagement et les savoir être du jeune comptent.

Pour postuler, les volontaires peuvent consulter les offres de mission mises en ligne par l’Agence du service civique sur www.service-civique.gouv.fr. Le CRIJ Franche-Comté relaie les offres de missions proposées dans la région sur www.jeunes-fc.com.

Ensuite, c’est aux jeunes volontaires de se rapprocher directement d’un organisme d’accueil susceptible de recevoir des personnes en service civique comme pour une candidature spontanée. Ils doivent donc s’informer au préalable des activités de la structure afin d’identifier un type de mission pour pouvoir réfléchir à un projet. « Le jeune travaille en adéquation avec la structure pour avoir les bons repères et pour qu’il propose son propre projet d’engagement », précise Thomas Bontemps, « Il doit pouvoir s’épanouir, se rendre utile, agir en tant que citoyen et s’orienter vers une action innovante, valorisante, voire même expérimentale pour lui et la structure d’accueil : le jeune est au cœur du projet d’engagement », ajoute-t-il. 

Attention : pour les jeunes entre 16 et 18 ans, les missions doivent être adaptées et une autorisation parentale est nécessaire. 

Quels intérêts pour les volontaires d’effectuer un service civique ? 

Selon Thomas Bontemps, le service civique permet aux jeunes de se retrouver dans une réalité professionnelle : « ils ont un statut pendant la durée de leur contrat, ils cotisent pour la sécurité sociale, ils ont une carte de service civique tout comme un avocat, un juge, ou un journaliste ont leur carte professionnelle, ils ne sont pas des citoyens lambda, mais des citoyens engagés, ils ont des droits (congés), des indemnités (environ 470 € par mois), des indemnités complémentaires, etc. » Au total, selon les institutions, les volontaires perçoivent entre 573,65 € et 680,27 € par mois.

À noter : pour les volontaires qui ont acquis des droits à indemnisation par Pôle emploi antérieurement à leur service civique, le versement des allocations chômage est suspendu pendant la durée de la mission et reprend au terme de celle-ci. 

Les + du service civique

  • Avec leur statut, les organismes d’accueil doivent obligatoirement permettre au jeune en service civique d’obtenir le diplôme de Prévention et secours civiques de niveau 1 (en coordination CRIJ et Union départementale des sapeurs-pompiers du Doubs notamment).
  • Les jeunes en situation de handicap peuvent faire un service civique : l’indemnité est entièrement cumulable avec l’allocation aux adultes handicapés (AAH).
  • Les jeunes ont droit à une protection sociale intégrale (couverture des risques, maladie, maternité, invalidité, accident du travail et assurance retraite).
  • Le bénéfice de l’aide au logement est conservé pendant le service civique. 

Les prochains rendez-vous d’informations sur le service civique :

  • Atelier collectif d’information le 7 décembre 2016 au PIJ de Planoise (Maison de Quartier Municipale Nelson Mandela) de 14 heures à 16 heures
  • Atelier collectif d’information mercredi 14 décembre 2016 au Crij Franche-Comté (27 Rue de la République à Besançon) de 14 heures à 16 heures
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.

Tutorat Santé Besançon : pour prendre un bon départ en première année commune aux études de santé

Tutorat Santé Besançon : pour prendre un bon départ en première année commune aux études de santé

Paces • Plus de 600 étudiants étaient réunis lundi 2 septembre 2019 dans le grand amphithéâtre de la faculté de médecine et pharmacie pour assister à la Tut’rentrée  : un rendez-vous pour rassurer les étudiants dans l'inconnu d'une filière sélective et pour leur donner les clés clés essentielles de la réussite

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Pour la 15ème année consécutive, l’UNEF publie son classement des villes selon le coût de la vie pour les étudiants. Augmentation des loyers, restauration universitaire plus onéreuse, "explosion" des frais pour les étudiants étrangers: étudier en France coûtera plus cher l'année prochaine, a calculé le syndicat étudiant Unef. Sur 42 villes analysée, Besançon arrive en 34e position. Dijon, en 28e position est une ville plus chère pour les étudiants selon la même étude.

Des élèves d’Ornans présentent à Emmanuel Macron leurs productions sur Courbet

Des élèves d’Ornans présentent à Emmanuel Macron leurs productions sur Courbet

Après son discours et la visite de l'exposition "Yan Pei Ming face à Courbet", Emmanuel Macron a pris le temps de rencontrer une quinzaine d'élèves de l'école primaire Courbet et du collège Pierre Vernier d'Ornans qui ont pu lui présenter leurs travaux réalisés dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Courbet.

Qui sont les nouveaux « influenceurs » de Besançon ?

Qui sont les nouveaux « influenceurs » de Besançon ?

Instagram, Youtube… depuis maintenant plusieurs années, nombreux sont les créateurs désireux de partager leurs passions à travers ces plateformes. Beaucoup sont devenus de véritables célébrités en France ou dans le monde, d’autres tentent toujours de se démarquer. A Besançon, quelques créateurs, ont su se faire connaitre et attirer un publique plutôt large ou font face à la dure réalité du monde de l’influence. Nous avons échangé avec Pauline (Paulinedress) et Anthony (Chromodesomey)

La Color Life, ce dimanche à Besançon

La Color Life, ce dimanche à Besançon

Organisée conjointement depuis 2014 par les étudiants de l’école de commerce Imea et le Comité du Doubs de la ligue contre le cancer, la Color life revient pour une sixième édition le dimanche 26 mai 2019 dès 13 h au parc de la Gare d’eau de Besançon.  

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.35
légère pluie
le 20/10 à 15h00
Vent
1.6 m/s
Pression
1005.2 hPa
Humidité
80 %

Sondage