Service public de réseau de chaleur : Grand Besançon Métropole de nouveau labellisé Ecoréseau

Publié le 20/12/2021 - 14:45
Mis à jour le 21/12/2021 - 10:06

Le Grand Besançon avait déposé sa candidature afin d’obtenir le label Ecoréseau 2021 pour son réseau de chauffage urbain de Planoise et des Hauts du Chazal. Ce réseau a de nouveau été labellisé, pour la 6e année consécutive le 8 décembre 2021 à Paris, à l’occasion des 17e Rencontres des réseaux publics de chaleur et de froid.

Cette distinction met en avant les réseaux de chaleur les plus exemplaires et vise à promouvoir ce mode de chauffage auprès du grand public, des aménageurs, promoteurs, abonnés et des pouvoirs publics.

Elle récompense les collectivités locales qui assurent la maîtrise de ce service public sur trois niveaux d'exigence :

• environnemental : le rendement de distribution primaire du réseau est supérieur à 80% et la chaleur distribuée a été produite en majorité par des énergies renouvelables ou de récupération sur l'année 2020. Le réseau bisontin est alimenté à 75 % par des énergies renouvelables et de récupération, ce qui en fait un réseau bas carbone.

© Label Ecoréseau

• économique : le coût global du chauffage et de l'eau chaude sanitaire sur un an, pour un usager du réseau de chaleur habitant un appartement de 70 m2 (étiquette D), est inférieur à la solution de référence du territoire. Le réseau de chauffage de Planoise et des Hauts du Chazal se situe dans les réseaux les moins chers de France avec une facture moyenne par logement de 615 €TTC en 2020 (année prise en compte pour la labellisation).

• social : les relations avec les abonnés et usagers du réseau bénéficient d'un lieu de concertation dédié et la démarche de la collectivité pour augmenter la transparence de son service public est étudiée. Le dialogue avec les abonnés est inscrit dans la gestion du réseau de Besançon avec des réunions régulières et leur association pour toutes les grandes évolutions de ce service public.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Bourgogne-Franche-Comté : Marie-Guite Dufay veut porter plainte contre des élus RN après des pancartes anti-immigrés en plein conseil

Marie-Guite Dufay, la présidente socialiste du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé jeudi 11 avril 2024 son intention de porter plainte pour "incitation à la haine" contre des élus du Rassemblement national qui ont brandi des pancartes anti-immigration en séance plénière.

”Violeurs étrangers dehors” : les élus du RN brandissent des pancartes en conseil régional de Bourgogne Franche-Comté

En soutien au collectif Némésis dont l’une des militantes avait brandi une pancarte ”Violeurs étrangers dehors” lors du Carnaval de Besançon le 7 avril, chacun des élus du Rassemblement national au ont, à leur tout, affiché cette même pancarte lors de l’assemblée plénière au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté ce jeudi 11 avril.

À Besançon et Cussey-sur-l’Ognon, bientôt la création d’une zone agricole protégée : pourquoi ?

Jeudi 11 avril 2024, le projet de création d’une zone agricole protégée (Zap) à Besançon et Cussey-sur-l’Ognon sera soumis au vote des élus de Grand Besançon Métropole. Quels sont les objectifs ? Quel avenir pour ces zones ? François Presse, conseillère communautaire à Grand Besançon Métropole déléguée à l'Agriculture, nous explique.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Pancartes anti-migrants à Besançon : le collectif Némésis soutenu par le Rassemblement national et Reconquête

Une militante d'un collectif "féministe identitaire" soupçonnée d'avoir brandi des pancartes anti-migrants dimanche 7 avril 2024 pendant le carnaval de Besançon a été placée en garde à vue mardi 9 avril pendant plusieurs heures, selon le procureur.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 22.08
partiellement nuageux
le 12/04 à 15h00
Vent
2.32 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
45 %