Six membres d'un groupuscule d'ultradroite interpellés pour un projet d'attentat dans le Doubs et le Bas-Rhin

Publié le 07/05/2021 - 14:09
Mis à jour le 07/05/2021 - 14:11

Six membres d’un groupuscule néonazi, soupçonnés d’un projet d’attentat contre une loge maçonnique, ont été interpellés ce mardi 4 mai 2021 dans le Doubs et le Bas-Rhin, ont indiqué vendredi une source judiciaire et une source proche du dossier, confirmant une information de BFMTV.

Trois d'entre eux, deux hommes et une femme âgés de 29 à 56 ans, sont présentés ce vendredi à un juge d'instruction parisien en vue d'une éventuelle mise en examen pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle", selon la source judiciaire.Les trois autres, deux hommes et une femme également, ont été libérés sans poursuite à ce stade.

Le parquet national antiterroriste (Pnat) avait ouvert une enquête préliminaire en février 2021 sur les activités de ce groupuscule d'ultradroite. Selon une source proche du dossier, les personnes mises en cause sont soupçonnées d'avoir voulu préparer une action violente, potentiellement contre une loge maçonnique. Le projet ne semblait toutefois pas imminent.

Elles ont été interpellées à la suite d'échanges entre elles, et notamment parce qu'elles faisaient des recherches sur d'éventuels explosifs et avaient effectué des repérages.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

Éclatements de pneus Goodyear : de nombreuses données informatiques saisies lors des perquisitions

"De nombreuses données informatiques" ont été saisies lors de perquisitions menées chez le géant américain du pneumatique Goodyear, "qui vont pouvoir être exploitées par les enquêteurs", a déclaré jeudi 16 mai 2024 le procureur de la République de Besançon, après l'éclatement de pneus de camions à l'origine d'accidents mortels.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 28.59
couvert
le 18/06 à 15h00
Vent
4.09 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
43 %