Soins palliatifs : l’ARS Bourgogne Franche-Comté s’engage

Publié le 09/06/2016 - 17:15
Mis à jour le 09/06/2016 - 17:15

La Socie?te? Franc?aise d’Accompagnement et de Soins Palliatifs (SFAP) a choisi Dijon pour tenir son congre?s national annuel qui se de?roule du 16 au 18 juin 2016, au palais des congre?s. 

capture_decran_2016-06-09_a_17.10.12.png
©SFAP
PUBLICITÉ

Durant trois jours, pre?s de 2 400 personnes (professionnels, be?ne?voles, usagers…) vont y participer ou? se relayeront pre?s de 150 intervenants au cours de six se?ances ple?nie?res et non moins de 40 ateliers sur le the?me « De l’impossible vers les possibles : cre?er, innover, permettre ». L’Agence régionale de santé (ARS) en Bourgogne-Franche-Comte? soutient ce congre?s cet événement.

Les soins palliatifs, de?finis comme « des soins actifs de?livre?s dans une approche globale de la personne atteinte d’une maladie grave, e?volutive ou terminale », s’inscrivent au rang des priorite?s de la politique re?gionale de sante?. Ils font d’ailleurs partie des the?matiques identifie?es dans le Projet d’agence, la feuille de route 2016-2017 de l’ARS Bourgogne- Franche-Comte?.

Un comite? re?gional d’animation des soins palliatifs installe? en mars 2016 a? l’e?chelle de la Bourgogne Franche-Comté

Ce comite?, constitue? majoritairement de professionnels des soins palliatifs, a un ro?le de concertation, de proposition et d’expertise aupre?s de l’agence. Il est co-pilote? par trois personnalite?s: le professeur Re?gis Aubry, responsable du de?partement douleur/soins palliatifs au CHU de Besanc?on, directeur de l’Espace de re?flexion e?thique Bourgogne-Franche-Comte?, membre du Comite? consultatif national d’e?thique , le docteur Zahia Haddad-Guichard, responsable de l’e?quipe mobile de soins palliatifs du centre hospitalier de Chalon-sur-Sao?ne et le docteur Nicolas Becoulet, responsable de l’e?quipe mobile de soins palliatifs du CHU de Besanc?on.

La mission de ce comite? est d’e?laborer un projet re?gional en lien avec le plan national de de?veloppement des soins palliatifs 2015-2018 qui se fonde sur quatre axes :

  • informer le patient et lui permettre d’e?tre au centre des de?cisions qui le concernent,
  • former les professionnels, soutenir la recherche et diffuser les connaissances sur les soins palliatifs,
  • de?velopper les prises en charge de proximite?, favoriser les soins palliatifs a? domicile, y compris pour les re?sidents en e?tablissements sociaux et me?dico-sociaux,
  • garantir l’acce?s aux soins palliatifs pour tous.

En chiffres

La Bourgogne-Franche-Comte? compte 5 unite?s de soins palliatifs (USP) :

  • CHU de Dijon,
  • CHU de Besanc?on,
  • Centre hospitalier (CH) de Belfort-Montbe?liard,
  • CH de Nevers,
  • CH de Ma?con.

Deux projets valide?s par l’agence doivent e?tre mis en œuvre en 2016 et 2017 :

  • CH de Chalon-sur-Sao?ne
  • CH de Sens.

La re?gion dispose de 22 e?quipes mobiles de soins palliatifs et de 2 e?quipes ressources de soins palliatifs pe?diatriques (CHU de Dijon et Besanc?on).

Au 1er janvier 2016, pre?s de 230 lits identifie?s soins palliatifs e?taient recense?s en Bourgogne-Franche-Comte?.

En bref

  • Le comite? scientifique du congre?s est co-pre?side? par le docteur Zahia Haddad- Guichard (centre hospitalier de Chalon-sur-Sao?ne) et Maria Michel (re?seau Emeraude 58). Le comite? d’organisation est co-pre?side? par Monique Mirabet (CH d’Auxerre) et Michel Benard, charge? de mission ARS.
  • En pre?lude a? l’ouverture du congre?s, une soire?e grand public est organise?e mercredi 15 juin, a? partir de 19h30, au palais des congre?s de Dijon (entre?e libre et gratuite).
  • Elle se de?roulera en deux temps : projection du film « Ma compagne de nuit », re?alise? par Isabelle Brocard, e?changes avec la salle anime?s par le sociologue Tanguy Chatel, en pre?sence de la re?alisatrice, et de professionnels.
  • Prestataires de services, associations, laboratoires : le congre?s de la SFAP a aussi un espace exposition ouvert a? tous les congressistes. L’ARS Bourgogne-Franche-Comte? y sera repre?sente?e.
(Communiqué)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

La semaine européenne de la vaccination commence le 24 avril 2019 à Besançon

La Semaine européenne de la Vaccination (SEV) se déroule du 24 au 30 avril 2019. Cet évènement constitue un temps fort pour l’ARS Bourgogne-Franche-Comté qui rappelle que "la vaccination est la prévention la plus efficace contre de nombreuses maladies infectieuses". Deux villages Info Vaccination et les premiers seront installés à Besançon le 24 avril et Dijon le 26 avril.

Nouvelle blessure avec une seringue au centre de tri du Sybert à Besançon

L'agent s'est piqué accidentellement ce mardi 2 avril 2019 avec une seringue usagée jetée dans le bac de déchets recyclables. Il s'agit du cinquième incident de ce type depuis le début de l'année. La direction du Sybert, en charge de la gestion et de la valorisation des déchets, rappelle les consignes de tri des déchets de soin.

Danger sur votre brosse à dents : deux tiers des dentifrices contiennent du dioxyde de titane

Un composé chimique présent dans de très nombreux dentifrices pourraient mettre en danger votre santé. C'est ce que dénonce jeudi 28 mars 2019 l'association Agir pour l'environnement. Selon elle, le dioxyde de titane, controversé, car il contient des nanoparticules, est largement présent dans les dentifrices. Elle souhaite que ce produit ne soit plus utilisé dans les dentifrices et les médicaments.

Mars Bleu : comment éviter le cancer colorectal ?

La campagne Mars Bleu pour sensibiliser la population au cancer colorectal (maladie des cellules qui tapissent l’intérieur du côlon ou du rectum) se poursuit encore pendant quelques jours. Les plus récentes recherches démontrent que l’alimentation et l’activité physique jouent un rôle très important dans la prévention de ce cancer. Voici quelques conseils pour éviter le cancer colorectal…

Lutte contre le cancer à l’EFS de Besançon : un médicament « vivant » pour vaincre la leucémie

C'est une première mondiale. Après cinq années de recherche, les Dr Christophe Ferrand et Dr Marina Deschamps aidés de  leur équipe de l'établissement français du sang Bourgogne Franche-Comté à Besançon ont développé de nouvelles immunothérapies dans le traitement de la leucémie. La création d’une start-up est en réflexion afin de lever deux à quatre millions d’euros.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 11.37
nuageux
le 23/04 à 0h00
Vent
1.36 m/s
Pression
998.666 hPa
Humidité
79 %

Sondage