Stellantis Sochaux arrêté neuf jours pour manque d'approvisionnement

Publié le 04/04/2023 - 15:26
Mis à jour le 04/04/2023 - 14:45

Le site de Stellantis à Sochaux arrêtera son activité mercredi 5 avril jusqu'au 14 avril à cause d'un problème d'approvisionnement, a-t-on appris mardi auprès du constructeur et de la CGT. 

 © Thibaut CHEVALIER  COMMUNICATION SITE DE SOCHAUX
© Thibaut CHEVALIER COMMUNICATION SITE DE SOCHAUX

"Nous avons annoncé que le site de Sochaux ne travaillerait pas du mercredi 5 après midi au vendredi 14 avril, en raison d'un problème de fournisseur", a indiqué à l'AFP un porte-parole de Stellantis, confirmant une information de France Bleu.

"Cette décision est liée à la crise des semi-conducteurs que connaît l'industrie automobile mondiale depuis 2020", a-t-il ajouté. "Des améliorations séquentielles sont enregistrées depuis quelques mois, mais la situation ne devrait revenir à la normale qu'à la fin de l'année, ce qui nous contraint toujours à un pilotage très précis site par site."

"On a appris ça en CSE la semaine dernière", a déclaré à l'AFP Jérôme Boussard, secrétaire général de la CGT à l'usine de Sochaux, invoquant "un problème d'approvisionnement en boîtes automatiques".

Un manque à gagner pour les salariés

Il s'est inquiété d'un manque à gagner pour les salariés, expliquant que ceux-ci seront indemnisés selon un système interne dit de modulation, puis ensuite "à partir du mercredi 12, on sera payés en chômage partiel et on perdra 16% du salaire net par jour de chômage".

"Dans une période où les salaires sont bas et l'inflation est grande, on ne peut pas se permettre de perdre même 20 ou 30 euros par jour", a-t-il argumenté, dénonçant les conséquences de "la politique de flux tendu de monsieur Tavares", en référence à Carlos Tavares, le patron de Stellantis, un groupe issu de la fusion en 2021 de Peugeot-Citroën et de Fiat-Chrysler.

Il s'est aussi inquiété de l'impact pour les intérimaires employés sur le site qui produit des Peugeot 3008 et 5008. "Les salariés sont indemnisés via notre système de modulation, ou l'activité partielle longue durée" et "les intérimaires sont rémunérés", a affirmé à l'AFP le porte-parole de Stellantis. 

La direction de l'usine Stellantis de Sochaux avait annoncé en février arrêter l'équipe de nuit à partir du mois d'avril et abaisser la production de 1.200 véhicules par jour à environ 800 par jour.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Ligne des horlogers : des travaux de modernisation engagés jusqu’au mois d’octobre 2024

Depuis le 4 mars 2024, d’importants travaux sont engagés sur la ligne historique des horlogers. Cette dernière, qui s’étend sur 75 km, fête ses 140 ans. Au total, deux enveloppes de 50 millions d’euros ont été allouées pour le projet de modernisation. La fin des travaux est prévue le 31 octobre prochain…

Faute de neige, la station de Métabief déplore un manque à gagner de 3 millions d’euros cet hiver…

Face au manque cruel de neige sur la saison 2023-2024, la station de Métabief n’a pas pu faire le chiffre d’affaires espéré malgré la réactivité des équipes. La station a d’ailleurs dû fermer mi-février. Philippe Alpy, président du syndicat mixte du Mont d’Or, nous en parle…

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

La CCI Saône Doubs encourage les entreprises locales à prendre des élèves secondes en stage

La Chambre des Commerces et de l'Industrie Saône - Doubs propose aux entreprises du territoire d'envoyer par le biais du site 1jeune1solution des offres de stage pour la période du 17 au 28 juin. Cette plateforme permet de répertorier les offres des entreprises, associations ou d'autres organismes où les élèves peuvent candidater.

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.2
légère pluie
le 19/04 à 12h00
Vent
5.83 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
85 %