Suicide assisté des prisonniers malades: accord de principe des autorites suisses

Publié le 06/02/2020 - 18:16
Mis à jour le 06/02/2020 - 16:04

Les détenus malades devraient pouvoir avoir accès au suicide assisté, ont estimé les autorités suisses chargées du système pénitentiaire, qui doivent désormais définir les conditions et les modalités de cette assistance. Cette prise de position fait suite au cas inédit en Suisse d'un criminel interné à vie, qui a fait part en 2018 de son désir de recourir au suicide assisté. Sa demande a mis en évidence un vide juridique que les cantons, qui sont chargés de l'exécution des peines, entendent combler. Le suicide assisté est permis et encadré en Suisse, mais sans que le cas particulier des prisonniers ne soit prévu.

La Conférence des chefs des départements cantonaux de justice et police (CCDJP) a indiqué jeudi 6 février 2020 que les instances chargées du système pénitentiaire en Suisse sont toutes "d'accord (...) sur le principe qu'un suicide assisté devrait être possible dans les établissements carcéraux".

Des divergences existent toutefois sur les conditions qui doivent être remplies pour un suicide assisté de prisonniers, ainsi que sur le lieu du décès et la procédure, a indiqué le secrétaire général de la CCDJP, Roger Schneeberger.

Les experts du Centre suisse de compétences en matière d'exécution des sanctions pénales ont donc été chargés d'établir des propositions en se basant sur les différentes positions des cantons. Ces derniers doivent se prononcer sur ces modalités en novembre prochain, a expliqué M. Schneeberger.

En Suisse, la pratique de l'assistance au suicide est encadrée par les codes de déontologie médicale et les organisations telles qu'Exit, qui ont édicté leurs propres garde-fous (âge, maladies etc.), plus restrictifs que le Code pénal.

La loi stipule uniquement "que seul celui qui, +poussé par un mobile égoïste+, prête assistance au suicide de quelqu'un, est punissable".

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Fête de la musique dans les bars et restaurants : les concerts autorisés en intérieur mais pas en extérieur

Mise à jour • La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a annoncé jeudi 17 juin l'assouplissement du protocole sanitaire pour la Fête de la musique le 21 juin : "les mini concerts dans les bars et les restaurants seront possibles". Dans le Doubs, les concerts en terrasses restent interdits. Seuls les évènement en intérieurs sont autorisés  dans le respect des restrictions sanitaires. 

La police et la gendarmerie mobilisées en Haute-Saône pour lutter contre les « distracteurs »

Après une année pendant laquelle l'accidentologie a fortement baissé (crise sanitaire, confinements, couvre-feu...) une recrudescence d’accidents graves est constatée depuis le mois de mai 2021 par la préfecture de Haute-Saône. Ils sont provoqués le plus souvent par des comportements dangereux... Lors d'une opération de contrôle dans le département le 15 juin dernier, 62 infractions ont été recensées par les forces de l'ordre liées notamment aux "distracteurs de conduite".

Baisse de la vaccination en Haute-Saône : la préfète veut booster la prise de rendez-vous à l’approche de l’été

Malgré 46% de la population primo-vaccinés en Haute-Saône, la préfète Fabienne Balussou souhaite promouvoir davantage la vaccination par le biais des acteurs locaux suite à une baisse de la prise de rendez-vous au mois de juin, selon un communiqué du 17 juin.

VNF met en garde contre les dangers de la baignade dans les fleuves, canaux et rivières

S’ils constituent un grand terrain de détente et de loisirs où fourmillent une multitude d’activités, les canaux et rivières françaises ne sont pas faits pour la baignade, hors espaces aménagés. La baignade y est dangereuse et, sauf exceptions, interdite, alerte les Voies navigables de France (VNF) ce jeudi 17 juin.

Le préfet du Doubs abroge l’arrêté portant sur le port du masque obligatoire en extérieur

Suite aux annonces du Premier ministre le 16 juin 2021, et au vu de l’évolution sanitaire favorable depuis plusieurs semaines, Jean-Philippe Setbon, préfet du Doubs par intérim, a décidé d’abroger l’arrêté préfectoral du 3 juin 2021 portant sur l’obligation du port du masque en extérieur dans le Doubs pour les personnes de plus de onze ans.

Coup de balai sur les déchets dangereux des entreprises de Bourgogne Franche-Comté

Les Chambres de Métiers et de l'Artisanat organisent chaque année une opération d’élimination de déchets dangereux à destination des entreprises qui produisent des Déchets Toxiques en Quantités Dispersées (déchets de peinture, solvant, diluant, colle, vernis, résine, aérosols…). En 2021, l'opération se déroulera du 21 au 25 juin dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté.

Tentative d’enlèvement d’enfant à Montceau-les-Mines : la préfecture confirme « une fausse information »

Une rumeur circule actuellement sur les réseaux sociaux relative à la présence d’un individu qui tenterait d’enlever des enfants aux alentours d’une école à Montceau- les-Mines. Ce mercredi 16 juin, la préfecture de Saône-et-Loire dément cette information et invite les internautes à vérifier les informations avant de les relayer sur les réseaux sociaux.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.78
forte pluie
le 20/06 à 15h00
Vent
0.26 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
67 %

Sondage