Suppression de la taxe d’habitation : plus de 60 000 foyers concernés à Besançon

Publié le 18/06/2019 - 18:00
Mis à jour le 21/06/2019 - 15:40

Le 12 juin 2019, Edouard Philippe annonçait la suppression totale de la taxe d’habitation sur les résidences principales pour l’ensemble des foyers, quelque soit le revenu. Dans le Doubs, près de 250 000 foyers sont concernés. Ils économiseront en moyenne 670€ par an.

taxe ©illustration Pixabay
taxe ©illustration Pixabay

A Besançon, 60 585 foyers sont concernés pour une économie moyenne de 836€ par an.

PUBLICITÉ

En 2023, la taxe d’habitation aura totalement disparu et 24,4 millions de foyers bénéficieront de cette exonération, pour un gain moyen de 723€ par foyer et par an.

Dans le Doubs, le gain moyen sera moins élevé puisque sur les 244 441 foyers concernés, il sera de 670€ par an.

Une suppression progressive selon le revenu

Pour rappel, la suppression de la taxe d’habitation est progressive :

  • En 2018, 80% des Français sauf les 20% les plus aisés sont exonérés (à hauteur de 30%) soit 145 521 foyers du Doubs pour 152€ d’économies en moyenne
  • En 2019, 80% des Français sauf les 20% les plus aisés sont exonérés (à hauteur de 65%) soit  145 521 foyers du Doubs pour 350€ d’économies en moyenne
  • En 2020, 80% des Français sauf les 20% les plus aisés sont exonérés totalement soit 145 521 foyers du Doubs pour 539€ d’économies en moyenne
  • En 2021, les 20% les plus aisés sont exonérés (à hauteur de 30%) soit 61 083 foyers du Doubs pour 327€ d’économies en moyenne
  • En 2022, les 20% les plus aisés sont exonérés (à hauteur de 65%)  soit 61 083 foyers du Doubs pour 654€ d’économies en moyenne
  • En 2023, tous les Français sont exonérés totalement quel que soit leur revenu, soit 244 441 foyers du Doubs pour 670€ d’économies en moyenne.

Pas d’impact budgétaire pour les collectivités locales

Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, et Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, reçoivent ce mardi 18 juin à Bercy les présidents des associations d’élus locaux pour évoquer avec eux les propositions du gouvernement sur cette suppression qui n’aura pas d’impact budgétaire pour les collectivités locales.

Il sera en effet mis en place des mécanismes de compensation à l’euro près (transfert de part d’imposition entre collectivités, attribution de parts d’un impôt national) garantissant un maintien des ressources des collectivités et leur dynamique dans le temps.

Retrouvez le nombre de foyers concernés et le gain moyenne par commune dans le Doubs (source : Cabinet des finances)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

L'intersyndicale de General Electric (GE) à Belfort et des élus ont annoncé ce mardi 9 juillet 2019 leur intention de mettre en demeure le gouvernement pour exiger que l'industriel américain respecte les engagements pris au moment du rachat du pôle énergie d'Alstom en 2014 et suspende son plan de suppression d'un millier d'emplois.

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Marie Guite-Dufay, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni la commission permanente le 5 juillet 2019. Les élus régionaux ont ainsi examiné ce vendredi 114 rapports pour un montant de 17,7 millions d'euros attribués sur le département du Doubs (86 millions sur six mois)...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.27
partiellement nuageux
le 17/07 à 3h00
Vent
0.92 m/s
Pression
1015.95 hPa
Humidité
93 %

Sondage