Suppression de la taxe d’habitation : plus de 60 000 foyers concernés à Besançon

Publié le 18/06/2019 - 18:00
Mis à jour le 22/08/2019 - 21:07

Le 12 juin 2019, Edouard Philippe annonçait la suppression totale de la taxe d’habitation sur les résidences principales pour l’ensemble des foyers, quelque soit le revenu. Dans le Doubs, près de 250 000 foyers sont concernés. Ils économiseront en moyenne 670€ par an.

 ©
©

A Besançon, 60 585 foyers sont concernés pour une économie moyenne de 836€ par an.

En 2023, la taxe d'habitation aura totalement disparu et 24,4 millions de foyers bénéficieront de cette exonération, pour un gain moyen de 723€ par foyer et par an.

Dans le Doubs, le gain moyen sera moins élevé puisque sur les 244 441 foyers concernés, il sera de 670€ par an.

Une suppression progressive selon le revenu

Pour rappel, la suppression de la taxe d’habitation est progressive :

  • En 2018, 80% des Français sauf les 20% les plus aisés sont exonérés (à hauteur de 30%) soit 145 521 foyers du Doubs pour 152€ d’économies en moyenne
  • En 2019, 80% des Français sauf les 20% les plus aisés sont exonérés (à hauteur de 65%) soit  145 521 foyers du Doubs pour 350€ d’économies en moyenne
  • En 2020, 80% des Français sauf les 20% les plus aisés sont exonérés totalement soit 145 521 foyers du Doubs pour 539€ d’économies en moyenne
  • En 2021, les 20% les plus aisés sont exonérés (à hauteur de 30%) soit 61 083 foyers du Doubs pour 327€ d’économies en moyenne
  • En 2022, les 20% les plus aisés sont exonérés (à hauteur de 65%)  soit 61 083 foyers du Doubs pour 654€ d’économies en moyenne
  • En 2023, tous les Français sont exonérés totalement quel que soit leur revenu, soit 244 441 foyers du Doubs pour 670€ d’économies en moyenne.

Pas d’impact budgétaire pour les collectivités locales

Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, et Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, reçoivent ce mardi 18 juin à Bercy les présidents des associations d’élus locaux pour évoquer avec eux les propositions du gouvernement sur cette suppression qui n’aura pas d’impact budgétaire pour les collectivités locales.

Il sera en effet mis en place des mécanismes de compensation à l’euro près (transfert de part d’imposition entre collectivités, attribution de parts d’un impôt national) garantissant un maintien des ressources des collectivités et leur dynamique dans le temps.

Retrouvez le nombre de foyers concernés et le gain moyenne par commune dans le Doubs (source : Cabinet des finances)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Chômage en Bourgogne-Franche-Comté : baisse du nombre de demandeurs d’emploi de 3,1 % sur un an

La Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (Dreets) et la préfecture de la Région Bourgogne Franche-Comté ont publié les derniers chiffres du chômage au deuxième trimestre 2021. On constate une baisse du nombre de demandeurs d'emploi dans les catégories A, B et C de 2,3 % sur le trimestre et de 3,1% sur un an.

Installation de l’OVI à Dijon : « une victoire collective » pour Marie-Guite Dufay

Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, se réjouit que Dijon soit retenue pour accueillir le siège de l’Organisation internationale de la vigne et du vin. Cette décision a été officialisée ce lundi 25 octobre 2021 en présence du secrétaire d'État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne.

SIS recherche un agent de sécurité (H/F)

OFFRE D'EMPLOI • Entreprise spécialisée dans la production d’articles de maroquinerie, SIS apporte son savoir-faire et son expertise du travail du cuir à ses clients partenaires, présents sur les secteurs de la maroquinerie et de l’horlogerie. L’entreprise familiale a vu son effectif passé de 300 à 1 000 collaborateurs en 9 années, pour un CA de 60 millions d’euros.

Présidentielle 2022 : la Cour des comptes veut faire entendre sa voix avant la présidentielle

Inédites dans leur format - une quinzaine de pages - ces notes se veulent "synthétiques et pédagogiques", et s'inscrivent dans la stratégie de "modernisation" de la Cour, a défendu son premier président Pierre Moscovici, lors d'une présentation à la presse. La Cour veut ainsi se positionner "en amont des grands débats démocratiques", à six mois des élections présidentielle et législatives.

Rachat de Flowbird (ex-Parkeon) : la maire de Besançon à la rencontre des salariés bisontins

Pour la cinquième fois en moins de 20 ans, la société française Flowbird (ex-Parkeon) va être rachetée pour plusieurs millions d'euros. A Besançon, il s'agit du premier employeur privé. Les salariés, inquiets, ne savent pas encore les conditions de ce rachat. Ils se sont rassemblés une nouvelle fois devant l'entreprise ce jeudi matin. La maire Anne Vignot a rencontré les représentants syndicaux.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.56
peu nuageux
le 28/10 à 12h00
Vent
0.91 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
10 %

Sondage