Suspension de l'arrêté anti poids-lourds à Besançon : L. Croizier demande à la maire de "quitter sa posture de militante"

Publié le 01/07/2021 - 11:02
Mis à jour le 01/07/2021 - 10:39

La maire écologiste de Besançon Anne Vignot a annoncé mardi 29 juin la suspension de l’arrêté municipal pris la semaine dernière pour interdire la circulation des poids lourds de plus de 3,5 tonnes sur la RN 57, suite à la demande de la préfecture du Doubs. Pour Laurent Croizier, conseiller municipal Modem, « la méthode Vignot, ne résout aucun problème » et « créé de faux espoirs ».

Laurent Croizier © Hélène Loget
Laurent Croizier © Hélène Loget

Communiqué de Laurent Croizier :

"La circulation des poids-lourds impacte fortement le quotidien des habitants riverains de la RN 57 et de la RN 83. Personne ne peut le nier.

En réponse à l'arrêté municipal illégal interdisant la circulation des poids lourds en transit sur la RN 57, la préfecture fait une leçon de méthode à Madame la Maire de Besançon, et un constat identique à celui que j’ai exprimé lors du conseil municipal de Besançon le 24 juin dernier.

Produire un arrêté municipal illégal, sans aucune concertation ne fait pas une politique.

Et c’est là toute la limite de la méthode VIGNOT qui ne résout aucun problème, crée de faux espoirs auprès des citoyens et in fine de la défiance à l’égard de l’action politique.

Mme Vignot est contre. Contre l’Etat et la préfecture, contre les camions, contre les voitures, contre la croissance, contre les patrons...

Quand proposera-t-elle une solution concrète aux problèmes des habitants ?

En qualité de Maire de Besançon et de Présidente du Grand Besançon, Madame Vignot avait la possibilité de se joindre aux initiatives portées par le Sénateur Longeot et les maires concernées par ces nuisances, de fédérer l’ensemble des élus du Grand Besançon et d’engager des concertations avec la Préfecture, la Région, le Département, la Fédération Nationale des Transports Routiers. Elle ne l’a pas fait !

Plutôt qu’un “coup de com” qui ne résout rien, engageons Besançon et le Grand Besançon dans la recherche d’alternatives crédibles comme le ferroutage par exemple. N’attendons pas que Montbéliard, Belfort, Mulhouse ou Dijon le fassent avant nous.

Je demande à Mme la Maire de Besançon de quitter sa posture de militante.

Agir en Maire responsable implique de respecter la loi plutôt que de la contourner, de concerter plutôt que d’opposer et de rassembler plutôt que de diviser.

Je propose une méthode différente, celle des solutions concrètes qui crée de l’espoir, engage une démarche vertueuse à la fois pour résoudre les problèmes des habitants et promouvoir l’emploi et la protection de l’environnement.

Là, Madame Vignot servirait le Grand Besançon et l’ensemble de ses habitants."

Arrêté de Anne Vignot contre les poids lourds sur la RN7 : Eric Alauzet agite l'article 32 de la loi Climat

La maire de Besançon, Anne Vignot, a pris mardi 22 juin un arrêté interdisant à partir du 1er septembre 2021 la circulation des véhicules de plus de 3,5 tonnes sur la RN57 et les boulevards qui traversent la ville. Pour Eric Alauzet, député LREM du Doubs, une réponse efficace pour détourner les camions en transit serait de passer par la loi Climat.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Fortes chaleurs : les Colmariens appelés à l’aide pour sauver les fleurs

Opération sauvetage pour les massifs floraux de Colmar. Face aux interdictions d'arrosage liées à la sécheresse, le maire de la très touristique ville de Colmar a incité jeudi 11 août la population et les restaurateurs à arroser eux-mêmes les jardinières et massifs floraux des espaces publics, quitte à recourir aux "fonds de carafe", un "moyen citoyen de répondre à l'absurdité administrative".

Pouvoir d’achat : coup d’envoi des débats au Sénat

Prolongement de la "prime Macron", augmentation des retraites et allocations... le Sénat à majorité de droite a entamé ce jeudi 28 juillet 2022 l'examen du premier volet des mesures en soutien au pouvoir d'achat, que le ministre Bruno Le Maire souhaite contenir à 20,7 milliards d'euros.

Besançon : souffrant d’un cancer, un artiste intermittent du spectacle se retrouve dans une faille juridique, sans aucun revenu

Stéphane M., un Bisontin de 47 ans, père de famille, artiste musicien au régime de l’intermittence du spectacle, vit depuis le mois d’avril dernier avec 0€ de revenu. En octobre 2021, les médecins lui diagnostiquent un cancer ce qui l’empêche d’exercer sa profession. Suite aux mesures sanitaires contre la Covid-19, une faille juridique ne lui permet plus de bénéficier d’indemnité. Nous l’avons rencontré dans sa chambre d’hôpital à Besançon mardi 26 juillet.

L’Assemblée vote la suppression de la redevance, au cours d’un week-end électrique

L'Assemblée nationale a voté ce samedi 23 juillet 2022 la suppression de la redevance audiovisuelle dans le cadre du soutien au pouvoir d'achat et rejeté in extremis une taxe sur les "superprofits" des gands groupes, mais doit encore déminer des points très débattus comme la remise carburant et la renationalisation d'EDF.

Wifi, électricité, clim… : le gouvernement appelle à « des petits gestes » pour faire des économies d’énergie

Climatisation, électricité, wifi,… "Nous demandons un effort aux citoyens, aux Françaises et aux Français", a déclaré le porte-parole du gouvernement Olivier Véran à l’issue du Conseil des ministres ce mercredi 20 juillet, estimant qu’il "n’y a pas de petit geste" en matière d’économie d’énergie dans la perspective d’une coupure de l’approvisionnement en gaz russe à l’automne.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.98
peu nuageux
le 13/08 à 21h00
Vent
2.41 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
41 %

Sondage