Suspension de l'arrêté anti poids-lourds à Besançon : L. Croizier demande à la maire de "quitter sa posture de militante"

Publié le 01/07/2021 - 11:02
Mis à jour le 01/07/2021 - 10:39

La maire écologiste de Besançon Anne Vignot a annoncé mardi 29 juin la suspension de l'arrêté municipal pris la semaine dernière pour interdire la circulation des poids lourds de plus de 3,5 tonnes sur la RN 57, suite à la demande de la préfecture du Doubs. Pour Laurent Croizier, conseiller municipal Modem, "la méthode Vignot, ne résout aucun problème" et "créé de faux espoirs".

Laurent Croizier © Hélène Loget
Laurent Croizier © Hélène Loget

Communiqué de Laurent Croizier :

"La circulation des poids-lourds impacte fortement le quotidien des habitants riverains de la RN 57 et de la RN 83. Personne ne peut le nier.

En réponse à l'arrêté municipal illégal interdisant la circulation des poids lourds en transit sur la RN 57, la préfecture fait une leçon de méthode à Madame la Maire de Besançon, et un constat identique à celui que j’ai exprimé lors du conseil municipal de Besançon le 24 juin dernier.

Produire un arrêté municipal illégal, sans aucune concertation ne fait pas une politique.

Et c’est là toute la limite de la méthode VIGNOT qui ne résout aucun problème, crée de faux espoirs auprès des citoyens et in fine de la défiance à l’égard de l’action politique.

Mme Vignot est contre. Contre l’Etat et la préfecture, contre les camions, contre les voitures, contre la croissance, contre les patrons...

Quand proposera-t-elle une solution concrète aux problèmes des habitants ?

En qualité de Maire de Besançon et de Présidente du Grand Besançon, Madame Vignot avait la possibilité de se joindre aux initiatives portées par le Sénateur Longeot et les maires concernées par ces nuisances, de fédérer l’ensemble des élus du Grand Besançon et d’engager des concertations avec la Préfecture, la Région, le Département, la Fédération Nationale des Transports Routiers. Elle ne l’a pas fait !

Plutôt qu’un “coup de com” qui ne résout rien, engageons Besançon et le Grand Besançon dans la recherche d’alternatives crédibles comme le ferroutage par exemple. N’attendons pas que Montbéliard, Belfort, Mulhouse ou Dijon le fassent avant nous.

Je demande à Mme la Maire de Besançon de quitter sa posture de militante.

Agir en Maire responsable implique de respecter la loi plutôt que de la contourner, de concerter plutôt que d’opposer et de rassembler plutôt que de diviser.

Je propose une méthode différente, celle des solutions concrètes qui crée de l’espoir, engage une démarche vertueuse à la fois pour résoudre les problèmes des habitants et promouvoir l’emploi et la protection de l’environnement.

Là, Madame Vignot servirait le Grand Besançon et l’ensemble de ses habitants."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Présidentielle 2022 : un comité de soutien à Emmanuel Macron dans le Grand Besançon

À l'initiative de Karima Rochdi,  conseillère municipale de Besançon (groupe  LREM – MoDem), et de cinq autres personnalités locales, un comité de soutien à l’action du Président de la République a été  créé  à l'échelle du Grand Besançon ce jeudi 16 septembre 2021.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.1
ciel dégagé
le 24/09 à 21h00
Vent
1.31 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
97 %

Sondage