Arrêté de Anne Vignot contre les poids lourds sur la RN7 : Eric Alauzet agite l'article 32 de la loi Climat

Publié le 25/06/2021 - 14:32
Mis à jour le 25/06/2021 - 14:49

La maire de Besançon, Anne Vignot, a pris mardi 22 juin un arrêté interdisant à partir du 1er septembre 2021 la circulation des véhicules de plus de 3,5 tonnes sur la RN57 et les boulevards qui traversent la ville. Pour Eric Alauzet, député LREM du Doubs, une réponse efficace pour détourner les camions en transit serait de passer par la loi Climat.

Eric Alauzet © Alexane Alfaro
Eric Alauzet © Alexane Alfaro

Le député écrit dans un communiqué qu'une réponse efficace pour détourner les camions en transit "ne passe certainement pas par des déclarations ou des arrêtés aussi intempestifs qu'illégaux, mais par des actions concrètes et réalistes." Il explique que "La stratégie des arrêtés a depuis longtemps montré ses limites avec leur annulation systématique par la justice, comme cela a été le cas en 2011, où le tribunal administratif de Besançon avait annulé trois arrêtés pris fin 2010 par le Conseil général du Jura qui souhaitait interdire aux camions de plus de 7,5 tonnes de circuler sur les principales routes départementales."

Arrêté de Anne Vignot contre les poids lourds sur la RN7 : Eric Alauzet agite l'article 32 de la loi Climat

La maire de Besançon, Anne Vignot, a pris mardi 22 juin un arrêté interdisant à partir du 1er septembre 2021 la circulation des véhicules de plus de 3,5 tonnes sur la RN57 et les boulevards qui traversent la ville. Pour Eric Alauzet, député LREM du Doubs, une réponse efficace pour détourner les camions en transit serait de passer par la loi Climat.

Réactiver l'écotaxe ?

Pour Eric Alauzet, l'article 32 de la loi Climat permettra, une fois la loi promulguée au Sénat et les ordonnances publiées, aux régions et aux départements d'agir en instituant des "contributions spécifiques" aux poids lourds en transit. "Ce qui revient à réactiver l'écotaxe abandonnée par le précédent gouvernement et Ségolène Royal sous les coups de boutoir de l'opposition Les Républicains de l'époque, qui a tout fait pour l'anéantir en alimentant la contestation (tout le monde se souvient des portiques et des bonnets rouges)."

Le député ajoute que "cette disposition de la loi Climat ouverte aux Régions concerne le réseau routier national et donc la RN 83 et les Départements ont la possibilité de l’étendre à leur propre réseau départemental. Concrètement, la taxation du transit sur la RN 83 renverra les poids lourds en transit vers l’autoroute."

Eric Alauzet invite la maire de Besançon à "s'emparer rapidement de ce dispositif concret et légal avec le ou la futur(e) Président(e) du Conseil régional". Pour lui, "il va de soi que les futurs nouveaux élus LREM à la Région prendront l’initiative et soutiendront vigoureusement cette proposition en veillant à ne pas pénaliser ni le transit ni l’approvisionnement local, comme le prévoyait d’ailleurs l’écotaxe."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Crise énergétique : la Ville de Besançon va devoir faire des coupes budgétaires, mais lesquelles ?

La maire de Besançon, accompagnée de 11 membres de la majorité municipales, a convié les médias locaux à une conférence de presse sur la forte augmentation du prix de l’énergie et ses conséquences sur le service public. À ce jour, la Ville de Besançon doit trouver des solutions pour économiser 8 millions d’euros sur sa facture de 2023. Quoi qu’il en soit, comme dans d’autres communes, des coupes budgétaires seront envisagées, mais lesquelles ? Fermeture des musées plusieurs jours par semaine ? Un marché de Noël annulé ou plus sobre ? Des extinctions de l’éclairage des équipements sportifs ?

Bourgogne Franche-Comté : connaissez-vous le CREFOP et ses missions ?

La réunion plénière d'installation du Comité Régional de l'Emploi, de la Formation et de l'Orientation Professionnelles (CREFOP) Bourgogne-Franche-Comté s’est tenue ce jeudi 21 septembre en salle des séances du conseil régional en présence de Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, et de Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régional.

Programme FEDER-FSE+ : près d’un demi-milliard d’euros mobilisé pour la région et le Massif du Jura

Ce mardi 20 septembre, à la Cité de la gastronomie à Dijon, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté et Patrick Molinoz, vice-président en charge des politiques européennes ont présidé la journée de lancement du programme FEDER-FSE+ Bourgogne-Franche-Comté et Massif du Jura 2021-2027. Le programme, géré par la Région et financé par des fonds européens, a été adopté officiellement le 26 juillet dernier.

Retrait de l’université de Bourgogne de l’UBFC : GBM dénonce « une perte de temps délétère »

Plus tôt dans la semaine, l'Université de Bourgogne a acté sa décision de se retirer de l'UBFC. Ce mercredi 7 septembre, le Grand Besançon Métropole a souhaité réagir avec le Grand Belfort, le Pays de Montbéliard Agglomération et la Communauté d’agglomération de Vesoul en co-signant un communiqué intitulé "UBFC : une perte de temps délétère pour l’enseignement supérieur et la recherche".

Un nouveau directeur de cabinet pour le préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, préfet de la Côte-d’Or 

Par décret du président de la République du 16 août 2022, publié le 17 août 2022 au journal officiel, Olivier Gerstlé, sous-préfet, secrétaire général adjoint de la préfecture de Seine-et-Marne, est nommé directeur de cabinet du préfet de la région Bourgogne-Franche- Comté, préfet de la Côte-d’Or, a-t-on appris ce lundi 5 septembre.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.73
légère pluie
le 27/09 à 12h00
Vent
6.17 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
86 %

Sondage