Tramway et quai Veil Picard : Allenbach à la recherche de l’avis des Bâtiments de France

Publié le 15/01/2012 - 09:56
Mis à jour le 15/01/2012 - 15:48

Dans un courrier adressé au préfet, le président du Mouvement Franche-Comté, s’inquiète de ne pouvoir se procurer ce document qui serait daté du 25 novembre 2011 et qui évoquerait les travaux prévus pour la construction du tramway sur le quai Veil-Picard prévoyant notamment l’abattage des arbres et l’installation d’une plateforme empiétant sur le Doubs 

dimanche_besancon_promenade_avril_2010_alice_018.jpg
Vue partielle du quai Veil Picard @archives carvy
PUBLICITÉ

« L’avis officiel de l’Architecte des Bâtiments de France (ABF) ne figurait pas dans la liste des documents dont, dans votre arrêté du 15 juin 2011, vous avec dit avoir pris connaissance avant de signer la Déclaration d’Utilité Publique relative au projet de tram de l’agglomération bisontine.

Comme vous le savez, l’ABF qui dépend de la DRAC veille à la préservation du patrimoine culturel et architectural de la ville. Une charge lourde et prestigieuse dans une ville chargée d’histoire, dotée d’un site géographique unique et qui doit donc être l’objet de toutes les attentions. Il a pour mission de maintenir en l’état toutes nos richesses architecturales y compris au niveau du plus petits détail: portes en bois sculptées, ornements de façades, changement de fenêtres… », écrit Jean-Philippe Allenbach au préfet.

« S’agissant de la ligne de tram, sa réalisation va aboutir à défigurer le quai Veil Picard (abattage d’arbres centenaires, addition d’une plaque métallique débordant sur le Doubs, rupture de la superbe symétrie visuelle avec le quai Vauban..), site pourtant classé et recensé au Patrimoine mondial de l’UNESCO. L’avis officiel de l’ABF est donc attendu par les citoyens avec la plus grande impatience.

Selon information de Jean-Marie Russias de la DRAC à Besançon, l’ABF a rendu son avis le 25 novembre 2011, date limite d’un point de vue légal pour ce faire. Il s’oppose toutefois à nous en donner copie nous suggérant de le réclamer à la CAGB. Or, cette dernière, par l’intermédiaire de M. Pascal Gudefin, vient de nous faire savoir qu’elle n’était pas en possession de ce document qu’elle n’a d’ailleurs jamais demandé.

Vous comprendrez sans doute que nous nous posions aujourd’hui la question de savoir où a bien pu passer ce document officiel émis il y a maintenant près de deux mois. Est-il perdu dans les circuits tortueux de l’administration préfectorale, des services municipaux ou de la tutelle parisienne de la DRAC ? Est-il en cours de gommage, d’édulcoration, voire de réécriture ?

Quoiqu’il en soit, nous demandons solennellement, au nom du droit d’accès des citoyens aux documents publics, reconnu par la loi du 17 juillet 1978, que l’avis de l’Architecte des Bâtiments de France sur le projet de tram, rendu le 25 novembre 2011, soit immédiatement rendu public », insiste le président du Mouvement Franche-Comté et ancien candidat sur la liste de Jean Rosselot (UMP) en 2008 qui a trouvé dans la défense du quai Veil-Picard un nouveau cheval de bataille contre la municipalité. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.47
partiellement nuageux
le 25/06 à 9h00
Vent
1.89 m/s
Pression
1018.59 hPa
Humidité
58 %

Sondage