Transfert "eau et assainissement" aux intercommunalités : Jean-François Longeot interpelle le gouvernement

Publié le 10/10/2017 - 16:45
Mis à jour le 11/10/2017 - 10:33

Lors des questions d'actualités, le sénateur du Doubs a interpellé Nicolas Hulot, le ministre de la transition écologique ce mardi 10 octobre 2017 en fin d'après-midi en raison des inquiétudes des élus locaux sur le transfert obligatoire d'ici 2020 des compétences eau et assainissement aux intercommunalités.C'est finalement Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'intériuer qui lui a répondu. Regardez...  

 ©
©

vidéo

Sur le terrain, des élus s'émeuvent de ce transfert à marche forcée. "Pourquoi casser ce qui fonctionne, pour construire des édifices incertains ?" questionne Jean-François Longeot au ministre ? Selon lui, ce choix "dépossède les élus de nos territoires ruraux de tout choix alors que depuis des décennies ils ont su mettre en place des solutions adaptées à la géographie et aux contraintes de leurs territoires."

Voici la question complète de Jean-François Longeot à Nicolas Hulot

Le 23 février dernier, notre Haute Assemblée adoptait une Proposition de Loi prévoyant le maintien des compétences eau et assainissement dans les compétences optionnelles des Communautés de Communes. Elle permettait de répondre aux attentes des élus locaux de nos territoires et surtout de laisser la liberté nécessaire dans l’organisation des compétences du bloc communal.

Or la Commission des lois à l’Assemblée nationale vient de rejeter ce texte lors de sa séance du 4 octobre.  De même, lors d’un entretien récent à la Gazette des communes, vous avez annoncé une fin de non-recevoir sur cette question alors que toutes les associations d’élus réclament un assouplissement de cette mesure prévue par la loi NOTRe.

Ce choix est particulièrement inopportun puisqu’il dépossède les élus de nos territoires ruraux de tout choix alors que depuis des décennies ils ont su mettre en place des solutions adaptées à la géographie et aux contraintes de leurs territoires. Des choix qui ont permis d’assurer la gestion de ces compétences au prix le plus juste pour l’intérêt de leurs habitants. Pourquoi casser ce qui fonctionne, pour construire des édifices incertains ?

Votre gouvernement prétend défendre la liberté et la juste organisation des collectivités. Soutenir cette proposition de loi aurait été un signe positif vis-à-vis des élus locaux.

Dans ces conditions, Monsieur le Ministre, n’est-il pas urgent d’entendre cette demande des élus locaux en leur redonnant confiance et liberté d’action ?” 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Régionales en Bourgogne Franche-Comté : les candidats et la fusion des régions

Depuis 2015, la Bourgogne et la Franche-Comté font destin commun. Une fusion qui n'est pas pour autant acceptée par tous les habitants. Certains y voient une perte d'identité et de visibilité. Comment les candidats aux élections régionales voient-ils cette rivalité entre les deux ex régions et entre Besançon et Dijon ?

Régionales et Départementales 2021 : déplacement de trois bureaux de vote à Besançon

Dans le cadres des élection régionales et départementales de 20 et 27 juin 2021, la Ville de Besançon a essayé de maintenir les bureaux de vote à leur adresse habituelle mais trois d’entre eux ont dû être déplacé. Ces élections ont la particularité d’être un double scrutin simultané et nécessitent une organisation particulière, le nombre de bureau de vote passant de 68 à 136.

Poutine salue un sommet « constructif » avec Biden mais n’annonce rien

Le président russe Vladimir Poutine a jugé mercredi 16 juin 2021 que son premier sommet avec son homologue américain Joe Biden avait été constructif, "sans animosité", mais n'a pas annoncé d'initiative concrète. Les deux hommes se sont retrouvés à Genève pour essayer d'apaiser les tensions très fortes entre les deux pays.

Régionales en Bourgogne-Franche-Comté : quel candidat répond le mieux à l’urgence climatique ?

+ Réaction EELV • Le Réseau Action Climat a publié ce jeudi 17 juin une analyse des programmes des quatre principaux candidats pour la Région Bourgogne-Franche-Comté, au regard de leurs propositions pour faire face à l’urgence climatique et sociale. Alors que Marie-Guite Dufay (PS-PCF) et Denis Thuriot (LREM) proposent "des programmes insuffisants", Gilles Platret (LR) et Julien Odoul (RN) "sont largement à la traîne et ne tiennent visiblement pas compte de l’urgence climatique", selon l'étude.

Régionales 2021 : Gabriel Attal à Besançon en soutien au candidat LREM

Pour remplacer la venue de Jean Castex, c'est le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal qui vient soutenir Denis Thuriot, candidat de la majorité présidentielle aux élections régionales en Bourgogne Franche-Comté lors d'un meeting à Besançon ce vendredi 18 juin 2021. Une dizaine de gilets jaunes se sont rendus sur place afin d'attendre l'arrivée du porte-parole du gouvernement.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.81
ciel dégagé
le 18/06 à 21h00
Vent
0.43 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
100 %

Sondage