Travaux des rues des Passages Pasteur : et la rue Pasteur ?

Publié le 05/06/2014 - 08:22
Mis à jour le 17/04/2019 - 09:10

Dévoilé le 3 juin 2014 aux commerçants riverains, le planning de réhabilitation des espaces publics concernés par le projet des Passages Pasteur à Besançon a surpris certains commerçants de la rue Pasteur, qui s’estiment oubliés. 

20140605ruePasteurmontages.png
La portition de la rue Pasteur qui ne sera pas refaite ©miss dom

incompréhension

PUBLICITÉ
Rue Pasteur à Besançon, ce mercredi 4 juin, l’un des sujets de conversation des commerçants était leur rue. Présents la veille à la réunion organisée par la SedD et la Ville de Besançon à propos de la réhabilitation des espaces publics dans le cadre du programme des Passages Pasteur (lire notre article ci-dessous), certains d’entre eux ont été surpris de découvrir que la rue Pasteur n’était pas concernée. 
 

Pourquoi la Placette Pasteur et pas la rue ?

L’incompréhension venait surtout du fait que les travaux ne se limitaient pas aux seules portions de rues encadrant l’îlot Pasteur, mais se poursuivaient sur toute la rue du Lycée et la placette Pasteur, située à son extrémité, devant la mairie. Il leur a alors été expliqué que cette extension n’était pas prévue au départ, et qu’il avait été nécessaire d’aller chercher un financement complémentaire pour sa réalisation. Mais pourquoi alors faire la placette Pasteur et pas les quelques dizaines de mètres, bordés de commerces, qui séparent celle-ci de la place Pasteur, estiment certains. 
  
« On a du mal à comprendre, confiait au lendemain de cette réunion Eddie Badache du pub Green Man, au 21 rue Pasteur. Depuis le parking de la Mairie, les gens vont passer par la rue Pasteur. Ca va être dépareillé. Ce n’est vraiment pas agréable pour nous. Je suis un peu déçu car j’ai refait ma façade pour avoir une belle façade parce qu’ils allaient refaire la rue. Je pensais que j’aurais une belle terrasse, mais on va garder nos trottoirs. » 
   

Ce n’était que des bruits

Si d’autres commerçants de la rue partagent cet avis, Jean  Richelandet, de la boutique Cleme au 16 rue Pasteur, qui n’est autre que le président de l’association Quartier Pasteur, explique qu’il savait très bien que la rue Pasteur n’était pas au programme des travaux. « Des bruits courraient depuis très longtemps sur le fait que la rue serait refaite et les gens le croyaient, mais ce n’était que des bruits. Il n’y a jamais eu aucun travaux programmés pour la rue Pasteur dans le cadre des Passages Pasteur », indique-t-il, ajoutant que cela n’est pas non plus prévu pour l’instant dans le cadre des travaux de voirie de la Ville. « Il faudrait alors refaire aussi la rue Zola, la rue Luc Breton…« , souligne-t-il.
 

Les travaux, ça suffit

« C’est sûr que si la rue était refaite, elle serait plus jolie, mais on a suffisamment galéré avec les travaux, on ne va pas en rajouter, il faut que ça se stoppe, estime Jean Richelandet. C’est dommage pour la rue, mais je préfère que l’Ilot Pasteur soit terminé, plutôt que la rue soit refaite. Ce qu’il faut c’est que la vie revienne dans le quartier. Et ce qui m’a rassuré à la réunion, c’est que l’ensemble des Passages Pasteur ouvre en juin 2015 et pas seulement le Monoprix comme je le pensais au début. « 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

Cinq mini-entreprises de Bourgogne Franche-Comté ont participé du 3 au 5 juillet 2019 à Lille au championnat national des mini-entreprises organisé par l'association "entreprendre pour apprendre". "Vin Mille Arômes", mini-entreprise de l’ECM de Besançon qui a créé une application d'accord mets-vins, a remporté le prix "champion national du numérique"

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.15
partiellement nuageux
le 20/07 à 3h00
Vent
1.15 m/s
Pression
1014.09 hPa
Humidité
86 %

Sondage