Tribune - Y-a-t-il un capitaine à bord du navire Besançon ?

Publié le 13/06/2023 - 18:00
Mis à jour le 13/06/2023 - 18:04

Dans une tribune en date de ce mardi 13 juin, au lendemain du bilan de mi-mandat de la maire de Besançon, Laurent Croizier, président de groupe "Ensemble Bisontins !" (Renaissance, MoDem, Horizons) au conseil municipal et les conseillères municipales Nathalie Bouvet, Agnès Martin, Karima Rochdi, dressent un autre bilan, beaucoup moins positif et moins encourageant...

 © Agathe Favreau
© Agathe Favreau

Tribune

"Y-a-t-il un capitaine à bord du navire Besançon ?

Nous sommes à mi-mandat, et les Bisontins peinent encore à comprendre où Anne Vignot veut emmener Besançon. Depuis 2020, cette majorité communique de façon dithyrambique sur ses intentions politiques. Pourtant au terme de ces 3 ans, la ville a peu avancé.

Hormis la rénovation des écoles, inéluctable par manque criant d’entretien, il n’y a aucun projet porteur pour la qualité de vie ou l’avenir de Besançon. Le rôle des élus est de simplifier le quotidien des habitants.

Les travaux de voirie créent plus d'inconvénients que de facilités. Les contraventions pleuvent sur les automobilistes, étudiants, commerçants, infirmiers ou salariés.

Assurer la sécurité n’est pas un objectif de l’équipe municipale. En 3 ans, la police municipale n’a toujours pas de projet de service, au détriment des habitants les plus fragiles qui souffrent de l’insécurité. La politique sociale n’a quasiment pas bougé d’un pouce. Le CCAS est dans une situation budgétaire inquiétante, nous voulons pourtant croire en Besançon terre d’innovation sociale.

Les investissements sont réalisés à seulement 54% et les grands projets, censés porter le dynamisme de Besançon, sont tous remis à plat, sans aucune vision (ex : l’hôpital Saint-Jacques).

Quant à la question animale, la ville vient d’écoper d’une amende pour manquements à la Citadelle de Besançon. Madame Vignot, levez l’ancre, avancez ou bien mettez les voiles, mais réagissez !

L’immobilisme et l’amateurisme ne sont pas des projets pour notre belle ville de Besançon."

Les signataires :

  • Laurent Croizier, président de groupe "Ensemble Bisontins !", conseiller municipal
  • Nathalie Bouvet, conseillère municipale
  • Agnès Martin, conseillère municipale
  • Karima Rochdi, conseillère municipale

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Élections européennes du 9 juin 2024 : modalités pour s’inscrire et voter

Le 9 juin 2024, les Français en âge de voter et les ressortissants d’un État-membre de l’Union européenne résidant en France seront appelés à voter pour l’élection des représentants de la France au Parlement européen. Comment s'inscrire sur les listes électorales et voter ?

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Pancartes brandis par les élus RN en conseil régional : les réactions s’enchaînent…

+ Plainte du MRAP • Suite aux pancartes "Violeurs étrangers dehors" brandis par les élus du Rassemblent nationale en soutien au collectif Némésis durant le conseil régional du 11 avril 2024, les réactions s’enchainent… Pour rappel, Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région, a indiqué son intention de porter plainte.

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Bourgogne-Franche-Comté : Marie-Guite Dufay veut porter plainte contre des élus RN après des pancartes anti-immigrés en plein conseil

Marie-Guite Dufay, la présidente socialiste du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé jeudi 11 avril 2024 son intention de porter plainte pour "incitation à la haine" contre des élus du Rassemblement national qui ont brandi des pancartes anti-immigration en séance plénière.

”Violeurs étrangers dehors” : les élus du RN brandissent des pancartes en conseil régional de Bourgogne Franche-Comté

En soutien au collectif Némésis dont l’une des militantes avait brandi une pancarte ”Violeurs étrangers dehors” lors du Carnaval de Besançon le 7 avril, chacun des élus du Rassemblement national ont, à leur tour, affiché cette même pancarte lors de l’assemblée plénière au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté ce jeudi 11 avril.

À Besançon et Cussey-sur-l’Ognon, bientôt la création d’une zone agricole protégée : pourquoi ?

Jeudi 11 avril 2024, le projet de création d’une zone agricole protégée (Zap) à Besançon et Cussey-sur-l’Ognon sera soumis au vote des élus de Grand Besançon Métropole. Quels sont les objectifs ? Quel avenir pour ces zones ? François Presse, conseillère communautaire à Grand Besançon Métropole déléguée à l'Agriculture, nous explique.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.89
légères chutes de neige
le 18/04 à 6h00
Vent
1.57 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
92 %