Alerte Témoin

Trois crèches de Besançon passent au solaire

Publié le 18/07/2008 - 10:49
Mis à jour le 18/07/2008 - 10:49

Dans le cadre du plan solaire, la ville de Besançon installe cet été des panneaux solaires thermiques sur trois de ses crèches pour produire une partie de l’eau chaude sanitaire.

Les sites de Battant, Saint-Ferjeux et Montrapon ont été choisis parce qu’ils présentaient les consommations d’eau chaude les plus importantes. Des travaux de rénovation des circuits d’eau chaude auront lieu en parallèle afin de réaliser des économies d ‘énergie, du point de puisage à la production d’eau chaude par le solaire.

Outre une diminution des pertes thermiques, l’amélioration des circuits d’eau chaude permettra de diminuer les consommations d’eau chaude. Par conséquent, la surface de capteurs à mettre en oeuvre a été diminuée d’environ 20 % et les investissements seront moins importants.

Le premier chantier en cours est celui de la crèche Battant, site classé, 9 m2 de panneaux solaires seront intégrés à la toiture. Ils produiront 40 % de la demande en eau chaude chaque année. Ils permettront d’éviter le rejet d’une tonne de CO2 par an, soit l’équivalent du rejet d’une voiture récente parcourant 7 200 km/an. L’investissement pour cette installation est d’environ 21 000 euros.

En août, chantiers sur les deux autres crèches Saint-Ferjeux et Montrapon. Ce sont 8 m2 de panneaux solaires qui seront installés, dans la cour à Saint-Ferjeux et contre le mur au-dessus du toit à Montrapon. Ils produiront également 40 % des besoins annuels. Les émissions de gaz carbonique évitées seront équivalentes à l’installation de Battant. L’investissement pour chacune de ces installations est d’environ 20 000 euros.

Les travaux seront réalisés par une entreprise régionale reconnue : Jura Energie Solaire et auront lieu durant le mois de juillet pour la crèche Battant et au mois d’août pour les crèches de Montrapon et Saint-Ferjeux.

L’investissement pour ces 3 installations est subventionné à 60 % par l’ADEME et le conseil régional.  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Canicule : il est interdit de se baigner dans les lacs et les rivières

Conseils • Joël Mathurin, le préfet du Doubs et les sapeurs-pompiers appellent à la plus grande prudence suite aux récentes noyades survenues dans le département. Pour rappel, il est interdit de se baigner dans les lacs et rivières du Doubs "hors zones de baignades référencées et autorisées." Les pompiers invitent la population à respecter les consignes "pour éviter des drames".

Risques d’incendies dans le Jura : les consignes de la préfecture

Département le plus boisé de la région, le département du Jura est un de celui qui a le plus à craindre des feux de forêt alors que le retour d'une canicule est annoncé d'ici la fin de la semaine. La préfecture du Jura appelle à la vigilance et insiste sur les consignes à respecter pour éviter les feux de forêt.

Canicule : le Doubs et le Jura passent en vigilance orange

Météo France a placé les départements du Doubs et du Jura en vigilance orange canicule ce jeudi après-midi. Cette vigilance est valable jusqu'à vendredi 31 juillet à 16 heures. Les températures peuvent encore s'élever un peu en fin d'après-midi pour atteindre leur valeur maximale de la journée. Vendredi, le pic de chaleur atteindra son apogée sur les 13 départements en vigilance orange.

36, 37, 38°C à l’ombre… Ces prochaines journées seront très chaudes en Franche-Comté, la pluie de retour samedi

Une nouvelle vague de chaleur envahit l'Hexagone dès ce jeudi 30 juillet 2020. Même si la Franche-Comté ne fait pas partie des régions les plus touchées, le mercure va grimper très haut selon les prévisions de Météo France. La pluie devrait être de retour à partir de samedi…

Sécheresse : restrictions d’eau dans six départements de Bourgogne-Franche-Comté

Le département du Territoire de Belfort a pris mercredi des mesures de restriction de l'usage de l'eau, à l'instar de cinq autres départements de Bourgogne-Franche-Comté déjà touchés par la sécheresse, a-t-on appris auprès des préfectures. Après la Saône-et-Loire, la Côte-d'Or, l'Yonne, le Doubs et la Haute-Saône, le Territoire de Belfort est le sixième des huit départements de la région à prendre des mesures de restriction d'eau en raison de la sécheresse, et ce "pour une durée de deux mois", a indiqué la préfecture terrifortaine.

La présence du loup confirmée dans le Charolais

Depuis le 25 juin, 9 troupeaux auraient été attaqués par un grand prédateur dans 6 communes du Charolais (Viry, Vendenesses-les-Charolles, Mornay, Marizy, Martigny-le-comte, Beaubery) ; 33 ovins auraient été tués et 13 blessés. Les agents de l’Office Français de la Biodiversité ont installé plusieurs pièges photographiques sur les lieux des attaques et ont permis de confirmer la présence du loup, apprend-on dans un communiqué de la préfecture de Saône-et-Loire mercredi 29 juillet 2020.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     23.92
    ciel dégagé
    le 05/08 à 12h00
    Vent
    5.28 m/s
    Pression
    1016 hPa
    Humidité
    28 %

    Sondage