Trois nouvelles magistrates à la chambre régionale des comptes Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 01/02/2022 - 14:42
Mis à jour le 03/02/2022 - 16:16

La Chambre régionale des comptes Bourgogne-Franche-Comté a procédé mardi 25 janvier 2022 à l’installation de trois nouvelles magistrates lors d’une audience solennelle, qui s’est déroulée en interne en raison de la crise sanitaire.

De gauche à droite : Mme Valérie Renet, présidente de la chambre, accompagnant Mmes Catherine Duhamel, Celia Beltramo-Martin et Lauriane Merlet
 © CRC Bourgogne-Franche-Comté
De gauche à droite : Mme Valérie Renet, présidente de la chambre, accompagnant Mmes Catherine Duhamel, Celia Beltramo-Martin et Lauriane Merlet © CRC Bourgogne-Franche-Comté

Mmes Célia Beltramo-Martin, Lauriane Merlet et Catherine Duhamel ont été installées en tant que magistrates lors de l’audience solennelle de cette juridiction financière de ce mardi. Cette audience, présidée par Mme Valérie Renet, s’est tenue en formation très restreinte, avec un public y assistant à distance par visioconférence. 

Ces nouvelles magistrates viennent renforcer l’effectif* désormais quasi complet des magistrats de la chambre régionale des comptes Bourgogne-Franche-Comté. 

* Sur un effectif de 16 magistrats du siège (hors présidente de la juridiction), il ne reste plus que deux postes à pourvoir. À cet effectif s’ajoutent la procureure financière près la chambre, 19 vérificateurs et 14 personnels administratifs de soutien et aide au contrôle.

Zoom sur les nouvelles magistratres

Mme Beltramo-Martin, conseillère de tribunaux administratifs et de cours administratives d’Appel, a choisi de diversifier son expérience professionnelle au sein du corps des magistrats des juridictions financières. Diplômée d’un Master de droit public, Mme Beltramo-Martin a exercé ses fonctions de rapporteur dans différents tribunaux administratifs, le dernier étant celui de Marseille. Elle y a traité de très nombreux dossiers dans divers domaines du droit public, comme le contentieux fiscal, les marchés publics, dommages de travaux publics, mais également la responsabilité hospitalière et les aides sociales.

C’est un véritable tournant que Mme Merlet a donné à sa carrière professionnelle en ce début d’année 2022. En effet, cette nouvelle magistrate a quitté les rangs des officiers de la Gendarmerie nationale. Titulaire d’un master de prévention et répression de la délinquance économique et financière et de la criminalité organisée, cette ancienne élève de l’école des officiers de la Gendarmerie nationale est également diplômée de l’état-major de la gendarmerie. Ayant commencé comme commandant de brigade territoriale, Mme Merlet était depuis le mois d’août 2020 chef d’escadron, commandant la compagnie de gendarmerie départementale de Nevers.

Les juridictions financières ne sont pas une découverte professionnelle pour Mme Duhamel, puisque cette dernière exerçait depuis septembre 2017 les fonctions de vérificateur au sein de la chambre régionale et territoriale des comptes Antilles – Guyane, fonctions l’amenant à participer à des contrôles de la chambre en équipe avec des magistrats. Mme Duhamel vient de réussir brillamment le tour extérieur de recrutement de conseiller de chambre régionale et territoriale des comptes. Le monde des collectivités locales et des finances publiques locales ne lui sont pas étrangères, puisque, titulaire d’un DESS « management du secteur public : collectivités et partenaires » à l’institut d’études politiques de Lyon, cette ancienne attachée principale territoriale a exercé de nombreux postes de responsabilité au sein de directions des finances de collectivités aussi variées que la communauté urbaine de Bordeaux, la ville de Paris et la ville de Fort-de-France, mais également au musée du Louvre.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du Groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie Participative et de la participation citoyenne a décidé de porter plainte auprès du Procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du Conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Éco-quartier : le tribunal administratif rejette le recours introduit par Les Jardins des Vaîtes

L’association demandait l’annulation de la décision par laquelle la présidente de Grand Besançon Métropole a refusé d’inscrire à l’ordre du jour du conseil communautaire l’abrogation partielle du plan local d’urbanisme de la commune de Besançon, a-t-on appris jeudi 11 avril 2024.

Maltraitance animale dénoncée par L214 : un employé d’abattoir condamné à du sursis dans l’Yonne

Un employé d'un élevage de porcs de l'Yonne a été condamné jeudi 11 avril 2024 à 1.000 euros d'amende avec sursis pour "mauvais traitement envers un animal" après la dénonciation par l'association L214 de "sévices" incluant l'agonie d'une truie assommée à coups de masse.

Daval : le procureur requiert la relaxe pour les faits de dénonciation calomnieuse

Lors du procès pour dénonciation calomnieuse de Jonathan Daval, qui purge actuellement une peine de prison de 25 ans de prison pour le meurtre de son épouse Alexia en 2017, à l’encontre de son ancienne belle-famille, le procureur de la république Étienne Manteaux a finalement requis la relaxe mercredi 10 avril 2024 au tribunal correctionnel de Besançon. 

Renforts pour la justice : combien de recrutements supplémentaires pour Besançon d’ici 2027 ?

Éric Dupond-Moretti, garde des Sceaux et ministre de la Justice, s’est rendu au tribunal judiciaire d’Annecy le 28 mars 2024 pour dévoiler la répartition des effectifs supplémentaires au sein de chaque cour d’appel et de chaque tribunal judiciaire. À Besançon, 21 effectifs supplémentaires sont prévus entre le tribunal judiciaire et la cour d'appel.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.84
légère pluie
le 15/04 à 0h00
Vent
2.28 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
91 %