UMP: mobilisation pour la voie Saône-Rhin

Publié le 20/07/2008 - 01:55
Mis à jour le 20/07/2008 - 01:55

Des députés UMP de trois régions veulent constituer sous la houlette de la députée de Besançon, Françoise Branget, un comité de valorisation de la voie Saône-Rhin.

 ©
©

La parlementaire bisontine vient de proposer la constitution à l’Assemblée nationale d’un comité de valorisation de la voie d’eau Saône-Rhin. Plusieurs députés alsaciens, bourguignons et francs-comtois (*) soutiennent cette démarche qui s’inscrit dans « un contexte de renchérissement constant du pétrole et la menace de l’épuisement des ressources en énergie fossile ».

Estimant que « cela change la donne en matière de transport », les députés veulent « optimiser les synergies de développement interrégionales ».

 

« Parce que le développement du fret par voie fluviale constitue un vrai défi pour les générations à venir et que la réalisation des infrastructures nécessaires prendra des décennies, il importe de penser cette nouvelle politique de transport dès maintenant », estime Françoise Branget soulignant qu’en matière de transport de marchandises la voie d’eau « c’est résolument la voie de l’avenir ».

 

Rappelons que le conseil général du Haut-Rhin a été chargé en 2006 d’une étude destinée à relancer l’idée d’un grand canal.

 

(*) Françoise Branget, Jean-Marie Binetruy, Bernard Depierre, François Sauvadet, Marie-Christine Dalloz, Jacques Pélissard, Jean Ueberschlag, Arlette Grosskost, Jean-Louis Christ, Eric Strautmann, Francis Hillmeyer, Patrice Debray, Michel Raison, Michel Zumkeller.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Apprentis étrangers : les sénateurs rejettent la loi « Ravacley »

Connu pour s’être fermement opposé à l’expulsion de son apprenti en janvier dernier par une grève de la faim, le boulanger Stéphane Ravaclay n’a pas fini de faire parler de lui. Il a notamment créé l’association patrons solidaires et s’est rendu au Sénat pour tenter de faire passer une loi portée par Jérôme Durain. Cette dernière a été rejetée par 237 voies contre 107.

France 2030 : un « plan audacieux » pour Éric Alauzet

Vidéo • Quelles sont les conditions de la réussite de ce plan ? Dans les questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le député LREM du Doubs a interrogé le ministre Cédric 0 tout en félicitant le gouvernement pour son "plan d’investissement audacieux pour la France afin de relever tant de défis : climat et biodiversité, démographie et migration, inégalités et exclusions".

Projets photovoltaïques : « le gouvernement traduit enfin ses engagements » selon Marie-Guite Dufay

La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a annoncé, ce jeudi 7 octobre, la signature d’un arrêté facilitant le développement des projets photovoltaïques sur grandes toitures, en permettant aux projets de moins de 500 kW, soit 5 000 m2 de surface, d’avoir droit à un tarif d’achat sans avoir besoin de passer par un appel d’offres. Pour la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté, qui dit s'être "beaucoup battue" sur ce sujet, s'en réjouit dans un communiqué.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.55
couvert
le 18/10 à 21h00
Vent
1.26 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
100 %

Sondage