Un an après l'attentat contre Charlie Hebdo, l'archevêque de Besançon adresse ses voeux aux Bisontins

Publié le 07/01/2016 - 09:22
Mis à jour le 07/01/2016 - 09:24

Ce jeudi 7 janvier 2016 à 17 heures, l’archevêque de Besançon, M. Jean-Luc Bouilleret adressera ses vœux à tous les bisontins qui voudront bien se rendre au centre diocésain 20 rue Mégevand. 

 ©
©

"Ils auront une teneur particulière en raison de l’actualité chargée de ce début d’année tant sur le plan religieux que politique et social. En ce jour anniversaire des attentats contre Charlie Hebdo, au moment où débute l’année de la Miséricorde voulue par le Pape François, au moment où l’afflux des migrants nous bouscule et si peu de temps après la clôture de la COP 21, la parole de notre évêque résonnera autrement" indique M. Bouilleret.

Dans ce contexte, il associera ses vœux "à la vision approfondie qu’offre l’Eglise sur chacun de ces points importants". Chacun est invité à venir "entendre des paroles qui nous aideront sans doute à enrichir notre point de vue et à aller de l’avant en 2016, année prometteuse". 

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Religion

Confinement et absence de quêtes : une perte de plusieurs milliers d’euros pour le Diocèse de Besançon

Fermées lors du premier confinement et une grande partie du second, les églises ont subi de lourdes pertes financières suite à l'absence de quêtes. En France, on estime à plus de 60 millions d'euros de préjudice cette année. Le Diocèse de Besançon, malgré plusieurs généreux donateurs, a lui aussi été impacté à hauteur de plusieurs milliers d'euros, explique Monseigneur Jean-Luc Bouilleret ce mardi 22 décembre.

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".

Messes suspendues : l’épiscopat espère pouvoir « trouver un protocole satisfaisant »

Le président de la Conférence des évêques de France, a exprimé dimanche sa déception de voir les messes suspendues en raison du reconfinement, mais espéré pouvoir trouver "un protocole satisfaisant" avec les pouvoirs publics pour pouvoir les célébrer à nouveau. En attendant, l’archevêque de Besançon, Mgr Jean-Luc Bouilleret, a célébré dimanche 8 novembre une messe retransmise en direct de la cathédrale St-Jean.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.84
légère pluie
le 07/05 à 12h00
Vent
2.07 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
32 %

Sondage