Un ancien notaire d’Audincourt nouveau président de la Fondation arc-en-ciel

Publié le 26/02/2013 - 11:20
Mis à jour le 26/02/2013 - 11:20

Elu le 16 février dernier à Beaucourt, Jean-Patrice Peugeot est le nouveau président de la Fondation arc-en-ciel qui gère en Franche-Comté sept établissements relevant des secteurs sanitaires et médico-sociaux. Il succède ainsi au Dr Brigitte Monath, qui assurait cette fonction bénévole depuis février 2010.

bénévolat

"Mme Monath a fait un travail remarquable durant ses trois années de présidence, elle était parfaite à ce poste. Je regrette sincèrement que, atteinte par la limite  d’âge, elle doive quitter cette fonction. Je vais faire en sorte de continuer ce qu’elle a entrepris", précise Jean-Patrice Peugeot. Notaire d’avril 1982 à décembre 2011 au sein du Cabinet des notaires associés à Audincourt, celui-ci assurait jusqu’alors la fonction de vice-président.

Rappelons que, gestionnaire d’établissements de soins, d’accueil et de service à la personne en  Franche-Comté, la Fondation arc-en-ciel accueille chaque année plus de 4.600 personnes fragilisées par la maladie, le handicap ou le grand âge. Implantée dans les quatre départements de la Franche-Comté (Territoire de Belfort, Doubs, Jura et Haute-Saône), elle gère sept établissements relevant des secteurs sanitaires et médico-sociaux. Elle compte à son actif 858 lits et places, près de 900 salariés et 150 bénévoles actifs.

Reconnue d’utilité publique, la Fondation arc-en-ciel conduit une mission à but non  lucratif, se positionnant en alternative et en complémentarité aux secteurs public et privé commercial.

Le nouveau bureau du conseil de Fondation est ainsi constitué :

  • Président : Jean-Patrice Peugeot
  •  Vice-président : Pierre Thierry
  • Trésorier : Jean-Pierre Perin
  • Secrétaire : François Sahler
 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : la vague monte « fortement » en Bourgogne-Franche-Comté

La circulation du virus s'est encore accélérée en Bourgogne-Franche-Comté avec un taux d'incidence de 346 cas pour 1000.000 habitants en Bourgogne-Franche-Comté. Le Jura est le troisième département de France le plus touché par la cinquième vague et les conséquences commentent à peser sur le système de santé. L'agence régionale de santé enjoint la population à renouer avec les gestes barrières.

Covid-19 : huit cas d’Omicron relevés, Delta ne relâche pas la pression

Le nombre de cas d'infections au variant Omicron détecté en France se monte désormais à huit dont un dans le Haut-Rhin, selon le dernier bilan actualisé de l'agence sanitaire Santé publique France. Mais la menace actuelle reste le variant Delta avec des contaminations qui s'envolent. Un conseil de défense sanitaire est programmé lundi.

Covid-19 : les derniers indicateurs ne sont pas bons (non plus) en Bourgogne-Franche-Comté

Le taux d'incidence dépasse désormais les 300 cas pour 100.000 habitants en Bourgogne-Franche-Comté avec un taux de positivité des tests désormais à 6 %. Le Jura connaît toujours le taux d'incidence le plus élevé (448 cas pour 100.000 habitants) devant le Doubs (375) et le Territoire de Belfort (315). Les hospitalisations sont aussi en augmentation.

Omicron : les personnes vulnérables non vaccinées doivent éviter de voyager

lors que le nouveau variant Omicron suscite toutes les inquiétudes, l’Organisation mondiale de la santé a dévoilé de nouvelles recommandations, mardi 30 novembre. Les personnes à risque non vaccinées contre le Covid-19, y compris les plus de 60 ans ou celles ayant des comorbidités (maladie cardiaque, cancer et diabète), doivent éviter de voyager dans les zones où la transmission locale du coronavirus existe.  
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.45
couvert
le 06/12 à 9h00
Vent
0.81 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
96 %

Sondage