Un ancien notaire d’Audincourt nouveau président de la Fondation arc-en-ciel

Publié le 26/02/2013 - 11:20
Mis à jour le 26/02/2013 - 11:20

Elu le 16 février dernier à Beaucourt, Jean-Patrice Peugeot est le nouveau président de la Fondation arc-en-ciel qui gère en Franche-Comté sept établissements relevant des secteurs sanitaires et médico-sociaux. Il succède ainsi au Dr Brigitte Monath, qui assurait cette fonction bénévole depuis février 2010.

2012-02-26-jean-patrice_peugeot_president_fondation_arc-en-ciel.jpg
Jean-Patrice Peugeot, nouveau président de la Fondation arc-en-ciel ©dr

bénévolat

PUBLICITÉ

« Mme Monath a fait un travail remarquable durant ses trois années de présidence, elle était parfaite à ce poste. Je regrette sincèrement que, atteinte par la limite  d’âge, elle doive quitter cette fonction. Je vais faire en sorte de continuer ce qu’elle a entrepris« , précise Jean-Patrice Peugeot. Notaire d’avril 1982 à décembre 2011 au sein du Cabinet des notaires associés à Audincourt, celui-ci assurait jusqu’alors la fonction de vice-président.

Rappelons que, gestionnaire d’établissements de soins, d’accueil et de service à la personne en  Franche-Comté, la Fondation arc-en-ciel accueille chaque année plus de 4.600 personnes fragilisées par la maladie, le handicap ou le grand âge. Implantée dans les quatre départements de la Franche-Comté (Territoire de Belfort, Doubs, Jura et Haute-Saône), elle gère sept établissements relevant des secteurs sanitaires et médico-sociaux. Elle compte à son actif 858 lits et places, près de 900 salariés et 150 bénévoles actifs.

Reconnue d’utilité publique, la Fondation arc-en-ciel conduit une mission à but non  lucratif, se positionnant en alternative et en complémentarité aux secteurs public et privé commercial.

Le nouveau bureau du conseil de Fondation est ainsi constitué :

  • Président : Jean-Patrice Peugeot
  •  Vice-président : Pierre Thierry
  • Trésorier : Jean-Pierre Perin
  • Secrétaire : François Sahler
 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

L’anesthésiste F. Péchier mis en examen pour 17 nouveaux cas d’empoisonnements « sur personne vulnérable »

L’anesthésiste F. Péchier mis en examen pour 17 nouveaux cas d’empoisonnements « sur personne vulnérable »

Mise à jour à 21h •  30 mois d'enquête, 1.300 procès verbaux, 60 cas suspects. Le procureur de Besançon a tenu une conférence de  presse à l'issue des 48h de garde à vue du Dr Péchier. L'anesthésiste de Besançon doit être mis en examen pour "empoisonnement sur personne vulnérable" dans 17 nouveaux cas dont sept mortels sur des patients de 4 à 80 ans. Le parquet a requis un placement en détention provisoire. 

Incidents médicaux suspects : la garde à vue de l’anesthésiste de Besançon prolongée

Incidents médicaux suspects : la garde à vue de l’anesthésiste de Besançon prolongée

La garde à vue de l'anesthésiste de Besançon, Frédéric Péchier, mis en examen en 2017 pour sept empoisonnements et interrogé sur une cinquantaine d'autres incidents médicaux suspects, a été prolongée mercredi pour 24 heures supplémentaires, a annoncé le parquet de Besançon. Randall Schwerdorffer, un des avocats du médecin a déclaré que son client restait sur la même ligne de défense et nie toute implication "de près ou de loin" dans un empoisonnement.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.44
ciel dégagé
le 26/05 à 3h00
Vent
0.61 m/s
Pression
1019.16 hPa
Humidité
97 %

Sondage