Un avocat condamné en appel à 1.500 euros d'amende pour insultes à policiers

Publié le 06/12/2012 - 10:42
Mis à jour le 06/12/2012 - 10:42

Un avocat de Belfort a été condamné mercredi en appel à 1.500 euros d'amende pour avoir, en 2007, insulté des policiers lors d'une manifestation contre la ministre de la Justice de l'époque, Rachida Dati.

Me Alain Dreyfus-Schmidt était poursuivi devant la cour d'appel de Colmar pour "outrage à personne dépositaire de l'autorité publique" après avoir abreuvé d'injures les forces de l'ordre lors de cette manifestation mouvementée, à Colmar, le 5 novembre 2007. En première instance, en janvier dernier, l'avocat avait été condamné à 10.000 euros d'amende. 

Le jour des faits, les avocats étaient venus manifester contre Mme Dati pour protester contre la réforme de la carte judiciaire. "Nous voulions rencontrer la ministre qui ne voulait pas nous parler", avait résumé le prévenu lors de l'audience le 14 novembre dernier. Me Dreyfus-Schmidt avait expliqué qu'il s'était énervé après avoir été le témoin d'un incident entre une avocate et un policier chargé du service d'ordre. L'avocate, bousculée et blessée, avait porté plainte, mais l'affaire s'était terminée par un non-lieu. 

Ulcéré, l'avocat belfortain avait qualifié les policiers de "gorilles de Rachida", babouins", et autres "flics à deux neurones" et avait même lancé à un fonctionnaire: "En 40, ton grand-père a déporté des juifs."

 "Jai réagi, je naurais pas dû. Cinq ans après, je regrette", avait dit Me Dreyfus-Schmidt lors de l'audience en appel.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Disparition Estelle Mouzin : Fourniret et son ex-épouse de retour dans les Ardennes

Michel Fourniret et son ex-épouse Monique Olivier sont arrivés ce lundi 26 octobre dans l'après-midi à Ville-sur-Lumes, dans les Ardennes, où le tueur en série est accusé d'avoir séquestré et tué en 2003 Estelle Mouzin, convoqués dans l'objectif de retrouver le corps de l'enfant après des fouilles infructueuses en juin.

Affaire Narumi : le suspect interrogé dans la chambre de l’étudiante

Nicolas Zepeda, Chilien de 29 ans soupçonné d'avoir tué son ex-petite amie en 2016 à Besançon (Doubs), l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, a été interrogé ce mercredi 21 octobre 2020 sur le campus universitaire pour "confronter ses déclarations à la réalité des lieux", a annoncé dans la soirée le parquet de Besançon à l'AFP.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.99
couvert
le 30/10 à 0h00
Vent
1.99 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
96 %

Sondage