Un bébé amputé après avoir été brûlé par un sèche-cheveux : la mère condamnée

Publié le 14/05/2014 - 20:12
Mis à jour le 15/04/2019 - 16:15

Le nourisson, une petite fille de deux mois, avait dû être amputé en mai 2012 après avoir été gravement brûlé par un sèche-cheveux : sa mère, endormie au moment de l’accident, a été condamnée mercredi par le tribunal correctionnel de Besançon à une peine de huit mois de prison avec sursis.

Le tribunal  a suivi les réquisitions du procureur en lui infligeant huit mois de prison avec sursis, avec mise à l'épreuve pendant trois ans et obligation de soins psychologiques. Elle était poursuivie pour "blessure involontaire ayant entraîné une incapacité supérieure à trois mois".

En mai 2012 à Pontarlier (Doubs), la mère de famille, qui s'occupait seulede ses trois enfants, s'était endormie en laissant le sèche-cheveux allumé etsa fillette de deux mois sur le lit.  Le pied gauche du nourrisson avait été brûlé au deuxième et troisième degrépar l'air chaud de l'appareil, et les médecins avaient dû l'amputer au niveau du tibia.

"Je m'en voudrai toujours..."

"Oui je suis coupable. Je m'en voudrai toujours", a déclaré la jeune femme à la barre du tribunal correctionnel de Besançon, les larmes aux yeux.   Pour le procureur Alain Saffar "c'est un accident mais certainement pas une fatalité". Il a reproché à la prévenue d'avoir "cumulé les maladresses et les imprudences", comme celle d'avoir utilisé un appareil électrique à proximité
d'un bébé, ou d'avoir refusé les aides proposées par les services sociaux.

La fillette grandit désormais avec une prothèse et elle a été retirée à sa mère, qui la voit dans une famille d'accueil. "Elle est vive, dynamique et vit bien malgré son handicap", a indiqué Me Céline Party, avocate des services sociaux, partie civile dans cette affaire.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

Éclatements de pneus Goodyear : de nombreuses données informatiques saisies lors des perquisitions

"De nombreuses données informatiques" ont été saisies lors de perquisitions menées chez le géant américain du pneumatique Goodyear, "qui vont pouvoir être exploitées par les enquêteurs", a déclaré jeudi 16 mai 2024 le procureur de la République de Besançon, après l'éclatement de pneus de camions à l'origine d'accidents mortels.

Journée prison morte : mobilisation des agents pénitentiaires après l’attaque mortelle d’un convoi

L’intersyndicale appelle ce mercredi 15 mai à un blocage national après l’attaque d’un convoi pénitentiaire hier dans l’Eure dans laquelle deux agents sont morts et trois autres ont été gravement blessés. Une minute de silence sera également observée à 11h. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.48
légère pluie
le 16/06 à 21h00
Vent
2.13 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
92 %