Un cours de danse géant pour lutter contre l'"alcoolisation massive"

Publié le 06/06/2014 - 11:50
Mis à jour le 15/04/2019 - 11:57

Ce jeudi 5 juin, à partir de 19h, des cours de zumba, puis de salsa géants étaient organisés sur la place de la Révolution, au centre-ville de Besançon accompagnés d’un cocktail sans alcool offert. Objectif ? Inciter les Bisontines et Bisontins à venir s’amuser sans forcément boire de l’alcool dans les bars et perturber la tranquilité publique en fin de soirée. Après un flop lors de la soirée du même type à La Rodia, près de 300 personnes ont dansé ce jeudi. La préfecture du Doubs et la Ville de Besançon se sont associées dans cette prévention contre l' »alcoolisation massive ».

 ©
©

"Le but de ces soirées est de promouvoir, de façon renouvelée, que l'on peut faire la fête tout en étant dans les comportements plus raisonnables, plus responsables, plus respectables envers autrui, en particulier sur les consommations sd'alcool qui sont souvent à l'origine de comportements non maîtrisés et qui occasionnenent des troubles dans l'ensemble du centre-ville le jeudi soir en particulier." a indiqué Stéphane Fratacci, préfet du Doubs.

Besançon est une étudiante avec l'université au centre-ville "et comme il y a un besoin de faire la fête, que l'on a tous connu, il est important d'arriver à concilier la vie de la cité, le calme. A ce titre, on veut être particulièrement actif contre l'alcoolisation massive." a ajouté le Préfet.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Cernés par le sucre ? Valentine Caput fait le point sur la présence du sucre dans les produits

Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient de livrer ses conclusions concernant l’utilisation de sucres ou de produits sucrants dans quelques 54.000 produits alimentaires transformés de consommation courante. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats pour le moins vertigineux...

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.47
légère pluie
le 24/04 à 18h00
Vent
2.33 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
78 %