Un entraîneur sportif soupçonné de viols sur mineurs

Publié le 28/05/2021 - 21:38
Mis à jour le 29/05/2021 - 08:53

Un enseignant de 57 ans, entraîneur sportif en Haute-Saône, a été mis en examen pour viols, agressions sexuelles et corruption de mineurs sur plusieurs adolescentes dans les années 1990 et 2000, a indiqué vendredi Etienne Manteaux, le procureur de la République de Besançon.

Le procureur de la République de Besançon, Etienne Manteaux ©
Le procureur de la République de Besançon, Etienne Manteaux ©

Il a été mis en examen pour des faits de "corruption de mineur" sur deux jeunes filles, avec lesquelles il aurait pris des douches nu, et de "viols et agressions sexuelles sur mineurs" sur deux autres victimes alors qu'elles étaient encore adolescentes, a précisé le procureur de Besançon Etienne Manteaux.

Il a été placé sous contrôle judiciaire, a précisé le parquet.

Les faits de viols se seraient passés dans la sphère familiale pour l'une des jeunes filles et dans le cadre de cours de kayak pour l'autre, pendant plusieurs années.

Le suspect, marié et père de trois filles, conteste les faits qui lui sont reprochés.

Cet enseignant d'histoire "est intervenu dans de très nombreuses activités de mineurs, comme la gymnastique, le handball ou le kayak, sur des décennies.

Il a été en contact avec de nombreuses jeunes filles", a souligné M. Manteaux. L'enquête ouverte après une première plainte déposée en 2020, puis un signalement fait par l'association "Le colosse aux pieds d'argile", qui avait connaissance d'un témoignage similaire, a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Vesoul.

Un appel à témoins a été lancé par le procureur de Vesoul, Emmanuel Dupic, "à d'éventuelles autres victimes, ayant fréquenté le club de handball de Noidans-lès-Vesoul ou le club de kayak de Port-sur-Saône (Haute-Saône) dans les années 1990 et 2000".

"La difficulté de briser le silence pour les victimes réside dans l'emprise et la position d'autorité naturelle qu'occupe l'adulte, et encore plus son professeur ou son entraîneur", a souligné M. Dupic. "Il y a deux électrochocs qui ont permis à ces jeunes filles de dénoncer ces faits: le film +Les Chatouilles+ pour l'une et sa maternité pour l'autre", a-t-il dit.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Attaque à la machette à Besançon : un père de famille interpellé

Alexia Marquis, substitut du procureur à Besançon et David Tognelli, chef de la filière judiciaire (DIPJ), sont revenus jeudi 27 juin 2024 sur les faits commis vendredi dernier. Une commerçante avait été gravement blessée non pas la machette, mais au couteau vers 05h10 du matin Avenue Denfert-Rochereau à Besançon. Quelques minutes plus tôt, c’est un homme qui a échappé de peu à une agression similaire rue de Belfort…

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.32
ciel dégagé
le 16/07 à 09h00
Vent
4.94 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
82 %