Un faux Gainsbourg aux assises des Vosges pour avoir poignardé un faux Johnny

Publié le 14/06/2013 - 17:07
Mis à jour le 14/06/2013 - 17:07

A Epinal un sosie de Serge Gainsbourg comparaît pour avoir poignardé son voisin, sosie de Johnny Hallyday, lors d'une dispute sur leurs talents artistiques respectifs en juillet 2011

PUBLICITÉ

« Je reconnais le coup de couteau mais je n’avais pas l’intention de tuer » a déclaré à l’ouverture de l’audience l’accusé, Denis Colnot dans le civil, 48 ans, cheveux courts grisonnants, regard creux et bras croisés. Il encourt trente ans de réclusion criminelle.

Sur le banc des parties civiles était assis le sosie de Johnny Hallyday, sa victime, alias Michel P., front dégarni, nuque longue, aux faux airs de Léo Ferré.

Les deux sosies, habitués à s’affronter lors de concours d’imitateurs dans la région, se vouaient depuis plusieurs années une rancune tenace et s’envoyaient régulièrement des messages d’insultes.

Le ton était monté le 23 juillet 2011, lorsque « Johnny » a tondu la pelouse dans la résidence où les deux sosies habitent, dans un quartier populaire d’Epinal.

Gainsbourg », de son balcon, l’avait invectivé, puis était sorti de son appartement avec un couteau de cuisine qu’il avait planté dans la gorge de »Johnny », à quelques millimètres de la carotide.

Lors de ses auditions, le faux Gainsbourg a expliqué qu’il ne supportait plus les humiliations répétées de « Johnny », qui le traitait de « cas social ».

Le faux Johnny avait estimé, pour sa part, que son rival ne supportait pas de perdre systématiquement lors des concours de sosies auxquels ils s’adonnaient et que son geste avait été guidé par la jalousie. Le verdict est attendu lundi soir.

Source : AFP

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

La Cour de cassation a rejeté ce mercredi 18 septembre 2019 le pourvoi formé par le parquet général contre le maintien en liberté du Dr Frédéric Péchier, anesthésiste de Besançon soupçonné de dizaines d'empoisonnements, qui reste donc libre, a-t-on appris de source proche du dossier et auprès de son avocat.

Meurtre à Fuans : déjà condamné, le suspect était en permission de sortie

Meurtre à Fuans : déjà condamné, le suspect était en permission de sortie

Un homme de 22 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire lundi 26 août 2019 pour avoir mortellement frappé son demi-frère aîné âgé de 33 ans samedi matin à Fuans dans le Haut-Doubs. Il était en permission de sortie au moment des faits, purgeant une peine dans la Meuse après des actes de violence. 

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.7
ciel dégagé
le 20/09 à 9h00
Vent
7.12 m/s
Pression
1023.9 hPa
Humidité
46 %

Sondage