Un quart des emplois de l'usine de sanitaires Allia sauvé en Bourgogne Franche-Comté

Publié le 20/06/2017 - 13:59
Mis à jour le 20/06/2017 - 13:59

Environ un quart des emplois de l’usine historique de sanitaires Allia, filiale du suisse Geberit, à Digoin en Saône-et-Loire pourrait être sauvée, a-t-on appris ce mardi 20 juin 2017 auprès de l’avocat du comité d’entreprise.

"On peut considérer qu'on a un accord", qui doit être soumis à signature la semaine prochaine, a annoncé Me Ralph Blindauer. Le texte, qui sera présenté en assemblée générale du personnel dans les prochains jours, devrait être signé selon une source syndicale qui s'est dite satisfaite des avancées. Il prévoit le maintien d'une quarantaine d'emplois sur 176 sur le site de Digoin.

"C'était zéro pendant quasiment un an", rappelle Me Blindauer. Geberit, qui a repris le français Allia en rachetant le suédois Sanitec en 2015, avait annoncé en mai 2016 vouloir fermer les deux sites de production de Digoin et de Villeneuve-au-Chène (Aube), considérés comme non rentables.

Au total 256 emplois étaient menacés, dont 176 dans l'usine de Saône-et-Loire. L'entreprise, qui produit notamment des toilettes et des lavabos, devrait en outre transférer environ 25 emplois de Digoin à Selle-sur-Cher

L'usine de La-Villeneuve-au-Chêne dans l'Aube, qui emploie quelque 80 personnes, va en revanche fermer (Loir-et-Cher). 

"Allia ferme (dans l'Aube) mais finance des projets alternatifs" qui pourraient créer entre 15 et 40 emplois sur deux ans, a précisé Me Blindauer. "On limite quand même assez sérieusement la casse sociale." Les salariés avaient multiplié les manifestations devant le siège de Geberit en Suisse, devant leur siège parisien et bloqué les sites menacés.

L'accord prévoit par ailleurs la possibilité de partir en préretraite pour
tous les salariés de plus de 55 ans, un congé de reclassement et une prime
supra-légale.

(source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Installation du premier Comité régional pour l’emploi : quel sera son rôle ?

Le jeudi 16 mai 2024, au Conseil régional, Franck Robine, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté et préfet de la Côte-d'Or et Marie-Guite Dufay, présidente du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, ont installé le premier Comité régional pour l'emploi, une instance opérationnelle de la loi pour le plein emploi de décembre 2023.

Pizza à la part, un nouveau concept proposé place du 8 Septembre à Besançon

Vendredi 17 mai 2024 à partir de 11h30, Slice Pizza situé place du 8 Septembre à Besançon accueillera ses premiers clients. C’est une première : la vente de pizza à la part ! Un concept porté par deux jeunes entrepreneurs, Luc et Louis, qui ont souhaité s’installer dans la capitale franc-comtoise, après le succès qu’à rencontré leur première boutique à Dijon.

Le tourisme et le commerce bisontin au coeur du prochain conseil municipal de Besançon

Au coeur des sujets du prochain conseil municipal, le tourisme et l'activité commerciale de la Ville de Besançon seront abordés comme thème principaux ce jeudi 15 mai 2024. En conférence de presse, la Ville a dressé le bilan des derniers chiffres de la saison touristique et du commerce bisontin. 

Élections européennes : les candidats invités à débattre sur les questions agricoles dans une ferme du Jura

Dans le cadre des prochaines élections européennes qui auront lieu le 9 juin 2024, les Jeunes agriculteurs de la région Bourgogne-Franche-Comté et la FRSEA invitent les candidats à débattre de leur programme autour des questions agricoles au sein d’une exploitation située à Saint-Baraing. 

À Besançon la boutique “L’air de rien” ferme ses portes

Ce mercredi 15 mai 2024 les autocollants "déstockage massif" et "avant cessation d’activité" sur la vitrine de la boutique bisontine L’air de rien interpellent. Située au 8 rue des Granges, la boutique avait reçu en 2023 le prix du meilleur commerce indépendant de Bourgogne – Franche-Comté mais s'apprête pourtant à baisser définitivement le rideau.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 9.68
couvert
le 20/05 à 0h00
Vent
1.35 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
94 %