Un simulateur en ligne pour savoir si vous êtes concerné par la hausse de la prime d'activité

Publié le 06/01/2019 - 10:55
Mis à jour le 14/01/2019 - 14:32

La Caf (caisse d'allocations familiales) a mis en ligne un simulateur pour savoir si vous êtes concernés par la hausse de 90 euros de la prime d'activité allouée aux salariés autour du SMIC.

© cnaf ©
© cnaf ©

« Si la simulation atteste que l’on remplit les conditions d’accès, la demande peut ensuite être effectuée sur le site jusqu’au 31 janvier afin d’avoir son premier versement à partir du 5 février », rappelle la Cnaf.

Le gouvernement souhaite "toucher 100% des personnes" qui peuvent bénéficier de la prime d'activité élargie dès 2019 et "fera en sorte que son versement soit automatique à partir de 2020", selon Agnès Buzin, la ministre des Solidarités et de la Santé.

"Il est très important que chacun aille voir si ses revenus lui permettent (d'en) bénéficier", a précisé la ministre.  Les Caf seront également sollicités afin que "tous les bénéficiaires des allocations qu'elles versent puissent être rattrapés". La possibilité "de partir des bases ressources de déclaration des impôts pour essayer de repérer des personnes à foyer modeste" est également à l'étude. 

5 millions de foyers - 5 février

Les critères d'attribution concerneront environ deux millions de personnes supplémentaires, soit un total de cinq millions de foyers. Le premier versement est prévu le 5 février 2019. Avec la revalorisation automatique du SMIC (+1,5%) au 1er janvier, cela devrait permettre d'afficher la hausse de 100 euros promise par le président Emmanuel Macron.

Le simulateur demande à l'utilisateur de sonner un code postal, une date de naissance et la perception, ou non, de revenus professionnels entre "le 1er octobre et le 31 décembre 2018". De là, une page dite de "situation" est créée. Le demandeur doit ensuite renseigner différents éléments :  enfants à charge, montant d'allocation logement. 

Le montant de la prime d'activité allouée aux salariés autour du SMIC doit être porté à 90 euros, et son bénéfice étendu à 5 millions de foyers, avec un premier versement prévu le 5 février. Avec la revalorisation automatique du SMIC (+1,5%) au 1er janvier, cela devrait permettre d'afficher la hausse de 100 euros promise par le président Emmanuel Macron pour répondre à la crise des gilets jaunes.

Le gouvernement espère "toucher 100% des personnes" pouvant bénéficier de la prime d'activité élargie dès 2019 et "fera en sorte que son versement soit automatique à partir de 2020", avait récemment affirmé la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn. "Il y aura des campagnes d'information via Internet, les mairies, Pôle emploi", avait-elle ajouté.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Crise et enjeux environnementaux : le Grand Besançon et la FRTP Bourgogne-Franche-Comté main dans la main

Une rencontre s'est déroulée mardi 20 juillet entre représentants de la Fédération Régionale des Travaux Publics de Bourgogne-Franche-Comté et de Grand Besançon Métropole. Objectif : faire le point sur la situation des entreprises des travaux publics et leurs inquiétudes alors que la crise économique affaiblit lourdement les entreprises dans ce domaine.

102 M€ d’aides régionales votés par les élus de la Région Bourgogne Franche-Comté

Réunis en commission permanente, vendredi 23 juillet, les élus régionaux ont voté plus de 102,2 M€ d’aides régionales. Une partie de ces crédits concerne des aides d’urgence et le Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR) mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de COVID-19.

France Relance : la transformation du plus grand campus de Besançon pour 80 millions d’euros

La présidente de l’université de Franche-Comté Macha Woronoff, a reçu le 22 juillet dernier le recteur de l'académie de Besançon, Jean-François Chanet ainsi que la maire de Besançon, Anne Vignot, pour une visite et une projection des deux opérations labellisées France Relance dans le cadre du projet de réhabilitation du campus Bouloie - Temis.

La chambre d’agriculture de Bourgogne Franche-Comté demande l’abattage « systématique » du loup près d’un élevage

Suite à plusieurs attaques de loups sur des élevages de bétails, la chambre d'agriculture de Bourgogne Franche-Comté, dans un communiqué du 23 juillet, demande aux pouvoirs publics de prendre "toutes les mesures nécessaires" pour stopper le retour du loup et l'abattage "systématique" de cet animal dès les premiers signes de présence à proximité d'élevages.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.55
partiellement nuageux
le 30/07 à 6h00
Vent
1.14 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
100 %

Sondage