Contre l'extrême droite, près de 850 manifestants à Besançon

Publié le 07/09/2022 - 16:35
Mis à jour le 17/09/2022 - 21:23

Suite à plusieurs débordements de militants d'extrême droite ces derniers mois à Besançon, une manifestation s'est déroulée ce samedi 17 septembre dans les rues du centre-ville de Besançon. Environ 850 personnes étaient au rendez-vous.

Dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 août, un groupe de militants d'extrême droite avait été repéré au centre-ville de Besançon, en train d'entonner des chants hitlériens et de lancer des saluts nazis. Un débordement qui avait réagir notamment la maire de Besançon Anne Vignot, mais aussi la France insoumise.

Suite à ces évènements, l'organisation d'une manifestation a été annoncée sur les réseaux sociaux samedi 17 septembre à 15 heures, place Pasteur. Lors de ce rassemblement, les participants ont dénoncé "l'attaque d'un meeting et de la manifestation du 1er-Mai, le parasitage de la fac, des collages racistes ou encore des agressions politiques".

Pour des collectifs, des militantes et militants antifascistes dans un communiqué du 13 septembre, "cela fait plusieurs années que l’extrême-droite tente de répandre ses idées nauséabondes localement, par les urnes et par la force. La séquence électorale passée et la candidature d'Éric Zemmour ont entraîné une recrudescence des actions d’extrême-droite : affichages sauvages, perturbations violentes de meetings politiques et de manifestations populaires... Les militants d’extrême-droite se sont senti assez à l’aise pour défiler aux cris de -Sieg Heil- ou -Besançon est Nationale-socialiste-". Ces militants battront le pavé "en plein jour pour faire bloc" et "rappeler que nous sommes toutes et tous antifascistes, et que jamais Besançon ne cèdera à la menace brune."  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Crise énergétique : la Ville de Besançon va devoir faire des coupes budgétaires, mais lesquelles ?

CRISE ENERGÉTIQUE • La maire de Besançon, accompagnée de 11 membres de la majorité municipales, a convié les médias locaux à une conférence de presse sur la forte augmentation du prix de l’énergie et ses conséquences sur le service public. À ce jour, la Ville de Besançon doit trouver des solutions pour économiser 8 millions d’euros sur sa facture de 2023. Quoi qu’il en soit, comme dans d’autres communes, des coupes budgétaires seront envisagées, mais lesquelles ? Fermeture des musées plusieurs jours par semaine ? Un marché de Noël annulé ou plus sobre ? Des extinctions de l’éclairage des équipements sportifs ?

Bourgogne Franche-Comté : connaissez-vous le CREFOP et ses missions ?

La réunion plénière d'installation du Comité Régional de l'Emploi, de la Formation et de l'Orientation Professionnelles (CREFOP) Bourgogne-Franche-Comté s’est tenue ce jeudi 21 septembre en salle des séances du conseil régional en présence de Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, et de Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régional.

Programme FEDER-FSE+ : près d’un demi-milliard d’euros mobilisé pour la région et le Massif du Jura

Ce mardi 20 septembre, à la Cité de la gastronomie à Dijon, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté et Patrick Molinoz, vice-président en charge des politiques européennes ont présidé la journée de lancement du programme FEDER-FSE+ Bourgogne-Franche-Comté et Massif du Jura 2021-2027. Le programme, géré par la Région et financé par des fonds européens, a été adopté officiellement le 26 juillet dernier.

Retrait de l’université de Bourgogne de l’UBFC : GBM dénonce « une perte de temps délétère »

Plus tôt dans la semaine, l'Université de Bourgogne a acté sa décision de se retirer de l'UBFC. Ce mercredi 7 septembre, le Grand Besançon Métropole a souhaité réagir avec le Grand Belfort, le Pays de Montbéliard Agglomération et la Communauté d’agglomération de Vesoul en co-signant un communiqué intitulé "UBFC : une perte de temps délétère pour l’enseignement supérieur et la recherche".

Un nouveau directeur de cabinet pour le préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, préfet de la Côte-d’Or 

Par décret du président de la République du 16 août 2022, publié le 17 août 2022 au journal officiel, Olivier Gerstlé, sous-préfet, secrétaire général adjoint de la préfecture de Seine-et-Marne, est nommé directeur de cabinet du préfet de la région Bourgogne-Franche- Comté, préfet de la Côte-d’Or, a-t-on appris ce lundi 5 septembre.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.28
légère pluie
le 26/09 à 18h00
Vent
4.95 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
70 %

Sondage