Une nouvelle salle pour les lutteurs du CPB à Besançon rebaptisée Claude Cupillard

Publié le 01/10/2021 - 17:33
Mis à jour le 01/10/2021 - 12:01

Elle sera inaugurée samedi 2 octobre 2021 : la salle de lutte de l'historique Club Pugilistique de Besançon rue Bersot qui compte 190 lutteurs adhérents a été rénovée et sera rebaptisée Claude Cupillard, ancien lutteur et président de l'association pendant 25 ans, décédé en 2010.

La nouvelle salle Claude Cupillard au CP Besançon. © Photoslah - page Facebook du CPB
La nouvelle salle Claude Cupillard au CP Besançon. © Photoslah - page Facebook du CPB

Début 2020, les services de la ville ont constaté un affaissement du sol de la salle de lutte située à l'étage du bâtiment, en raison de la dégradation des poutres en bois qui soutenaient le plancher. Elles ont alors été remplacées et un revêtement en caoutchouc a par la même occasion été réalisé. Le CPB a quant à lui investit dans un nouveau tapis de lutte.

En 2021, d'autres travaux ont été effectués au niveau du plafond dans la salle du rez-de-chaussée. La mise aux normes de l'électricité et de la VMC a également été réalisée, et des espaces ont été repeints dont les vestiaires. Le budget de la Ville alloué à ces rénovations s'élève à 120.000€.

"Il était important de refaire ces travaux de mise en sécurité, c'est un club historique de la ville", souligne Abdel Ghezali, adjoint à la maire de Besançon délégué aux sports.

La salle Claude Cupillard

Après la salle Jean Josselin, le palais des sports Ghani Yalouz ou encore le stade de l'avenue Léo Lagrange nommé Michel Vautrot, la salle de lutte rénovée du Club Pugilistique Bisontin sera baptisée du nom de Claude Cupillard, grande figure de la lutte à Besançon qui a également été entraîneur puis président du CPB pendant 25 ans, ainsi que président de la ligue de Franche-Comté de lutte et membre du comité directeur de la Fédération française de lutte. Claude Cupillard est décédé le 8 juin 2016 à l'âge de 79 ans.

"C'était une idée des dirigeants du club de proposer le nom de Claude Cupillard pour cette salle à la maire de Besançon qui a répondu - oui - spontanément", nous confie Max Tudezca, actuel président du club.

Pour Abdel Ghezali, "c'est une réelle volonté de la Ville de Besançon de nommer ces espaces par des noms de personnes engagées dans le monde du sport, c'est une marque de reconnaissance des Bisontines et des Bisontines".

La salle sera inaugurée samedi matin en présence notamment d'Anne Vignot, d'Abdel Ghezali, des représentants de la fédération française de lutte, de Max Tudezca et de Christophe Desforet, président du club qui avait succédé à Claude Cupillard en 2000.

Le CPB en histoire…

En 1933, le club est fondé par Ray Lucas, Paul Guillemin et Georges Jantet. A son origine, le club se consacrait uniquement à la boxe. En 1936, le premier comité directeur est crée avec pour président Charles Moreau. De nombreuses soirées de boxe sont organisées au Kursaal, avec de belles victoires. C’est au cours de ces soirées que Ray Lucasremarqua Robert Moser, un passionné de boxe. Celui-ci devint rapidement un personnage influent au sein du comité directeur du CPB.

En 1942, Robert Moser découvre une salle idéale au 52 rue Bersot. Dès lors, l’ascension du CPB fut vertigineuse par son succès croissant. Dans la même période, la section de lutte est créée et dirigée par Georges Levis, surnommé « Geo la Main Blanche ». Il réussira rapidement à présenter une magnifique section de lutte qui deviendra championne de Bourgogne – Franche-Comté.

A partir de 1944, il règne une animation extraordinaire. René Mouillard prend les rênes en mains et transforme totalement le fonctionnement du CPB. Il sera président du club de 1945 à 1967. En 1962, le CPB se retrouve sans entraîneur. Claude Cupillard effectue une formation d’entraîneur à l’INSEP et prend ainsi le relais avec Claude Chevroulet. C’est dans les années 80 que le club prend un essor important. Un poste d’éducateur sportif fut créé et attribué à Joël Bozonet.

Claude Cupillard fut largement épaulé administrativement par deux personnes dévouées : Carmen Grandvalet et Géraldine Mougeot. Il a cessé ses fonctions en 2000 pour passer le relais à Christophe Desforet. Depuis 2010, c'est Max Tudezca, champion de France de lutte, qui est le président du CPB. (Source : www.cpbesanconlutte.com)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

Eric Monnin publie un nouveau livre sur l’histoire des Jeux olympiques d’hiver

Après Un siècle d'olympisme en hiver : De Chamonix à Salt Lake City en 2001, De Chamonix à Vancouver : un siècle d'olympisme en hiver en 2010, De Chamonix à Sotchi : Un siècle d’olympisme en hiver en 2013 ou encore De Chamonix à PyeongChang : Un siècle d’olympisme en hiver en 2017, Eric Monnin, universitaire spécialiste de l'olympisme, a sorti De Chamonix à Beijing – Un siècle d'olympisme en hiver (éd. Désiris) ce mois de novembre 2021.

Ligue 2 : incidents avant le match Dijon-Auxerre

Une "altercation entre deux groupes de supporters" a eu lieu dans un bar lundi à Dijon avant le match Dijon-Auxerre (3-1) comptant pour la 16e journée de Ligue 2, selon la préfecture. Celle-ci n'a pas confirmé des informations de presse selon lesquelles un groupe de supporters auxerrois s'en est pris à des fans de Dijon qui se trouvaient dans l'établissement.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.28
légères chutes de neige
le 28/11 à 18h00
Vent
2.44 m/s
Pression
1001 hPa
Humidité
99 %

Sondage